Synthèse des grandes idées du Word Economic Forum

Synthèse des grandes idées du Word Economic Forum


Version audio de l’article

Gemmes

Tout le monde, ou presque, a entendu parler du Forum de Davos à la TV. Il s’agit du Word Economic Forum qui influence les décisions planétaires au niveau économique, politique et social.

Mais connaissez-vous leurs principales idées?

Non? Alors découvrez-les avec nous…

 

Les dix plus grandes idées du World Economic Forum (WEF)

Voici les idées majeures qui ont été traitées lors des dernières conférences du WEF  ou annoncées lors d’interviews :

1 – Pénétrer les gouvernements

En 2017, Klaus Schwab fut interviewé à l’Université de Harvard. Lors de cet entretien, il dit : « Ce dont nous sommes très fières est d’avoir un accès aux cabinets globaux des pays avec nos «Young Global Leaders» (Jeunes Leaders Globaux) du WEF.»

Le Young Global Leaders est une organisation où les leaders des pays de demain sont formés par le World Economic Forum. Trudeau, Macron et bien d’autres en sont sortis.

Vidéo de l’entretien en entier.

Extrait de cette citation.

Se poser des questions

  • Pourquoi une organisme tel que le WEF cherche à former et mettre dans les différents gouvernements mondiaux un leader qu’ils ont formé ?
  • N’est-ce pas une forme de contrôler les différents gouvernements mondiaux en ayant un leader dans leurs équipes?
  • Est-ce une démarche démocratique si les peuples ne sont pas consultés sur les choix, non seulement de ces leaders, mais de leurs système de croyances?

 

2 – Contrôler les esprits en utilisant des ondes sonores

Le WEF publie sur son site que la science est capable, de nos jours, d’utiliser une modulation neurologique non invasive pour focaliser ces ondes d’ultrasons sur une toute petite région bien précise du cerveau. L’objectif est de modifier l’activité des neurones pour cibler ceux qui sont nocifs -par exemple- ceux générés par l’épilepsie. On peut donc, à volonté, stimuler ou bloquer une activité neurone précise suivant le paramétrage des ondes.

Mais il s’agit d’une science encore mal maîtrisée et qui soulève d’importantes questions éthiques puisque ces ondes agissent comme une drogue : elles peuvent vous guérir, vous rendre accroc et même vous tuer.

Mais Schwab déclare sur le sujet : « qu’un jour viendra où les scientifiques seront en mesure de prendre le contrôle d’une personne pour voir ce qu’elle pense en plaçant ces ondes au bon endroit de son cerveau.» Ce sera similaire aux messages subliminaux qui se trouvent dans les messages publicitaires sauf que ce sera plus efficace.

C’est la partie la plus négative. La partie positive est qu’il s’agit d’une technologie qui pourrait faire une percée révolutionnaire dans le domaine médical pour traiter des maladies.

Source – Article du WEF sur le contrôle du cerveau par les ondes (anglais)

Se poser des questions

  • On voit le côté positif: agir sur les pathologies neurologiques. Mais pour le côté négatif, est-ce que l’on pourrait contrôler les pensées, la volonté d’une personne avec une telle technologie et voir ce que chacun pense?
  • Imaginez ce qu’un dictateur pourrait faire avec cette technologie…

 

3 – Des pilules contenant des micro-puces

Pendant un entretien organisé par le WEF, Albert Bourla, CEO de Pfizer, a annoncé que la FDA (organisme qui approuve la mise sur le marché de médicaments et traitements aux Etats-Unis) a approuvé l’utilisation d’une pilule qui contient une micro-puce électronique. Il s’agit d’une puce «biologique» (nanoparticule) incorporée à une pilule en forme de tablette qui se dissous une fois qu’elle se retrouve dans l’estomac. Elle envoie un signal comme quoi la personne a bien pris son traitement. Les compagnies d’assurance sauront si leurs assurés auront bien pris ou non leur traitement.

Source – Interview du WEF – Albert Bourla, Pfizer CEO, on Electronic compliance pills

Se poser des questions

  • N’est-ce pas une méthode ayant un effet indirect de forcer les gens à prendre un traitement qui est surveillé par des tiers?
  • Que se passera-t-il si l’on souhaite interrompre un traitement parce qu’il nous donne des effets indésirables : est-ce que les assurances prendront l’arrêt des données comme un refus de faire la totalité du traitement et, par conséquence, ne le remboursera pas ?
  • Cette méthode divulgue des données d’un dossier médical qui sont normalement confidentielles : allons-nous vers la perte de nos données confidentielles?
  • Quels organismes et sociétés tiers auront accès à ces données?
  • Quelles libertés aurons-nous?

 

4 – Encourager les confinements mondiaux?

Le WEF a expliqué que, pendant les confinements mondiaux, la terre a beaucoup moins tremblée…  Ils parlent même d’une «vague de silence» pendant l’année 2020. Certaines villes ont vu la réduction du bruit ambiant de 50%.

Même constat pour l’air pollué qui a fortement diminué avant de retrouver son niveau d’avant le confinement dès la fin de l’année 2020. Les émissions de carbone auraient baissé de 7% au niveau mondial pendant cette courte période.

Le World Economic Forum (WEF) conclue :

« Les confinements ont amélioré (la vie dans) les villes dans le monde entier». Source – Video du WEF supprimée

 

  • «La pandémie nous a montré à quoi pourrait ressembler le futur avec moins d’air pollué, ou il indique, du moins, la dimension du défi qui nous attend. Au minimum, il devrait inciter les gouvernements et sociétés à voir comment les choses pourraient être faites différemment après la pandémie et veiller à obtenir des améliorations de qualité de l’air temporairement.» Source – article du WEF .

 

Se poser des questions

  • J’espère qu’il ne retiendront l’idée de faire d’autres confinements réguliers pour améliorer la qualité de l’air… Pourquoi? Parce que Schwab, dans ses livres, indique clairement que nous devrions minimiser nos déplacements pour ne pas «polluer» la planète. D’où son idée de construire des villes intelligentes où tous sera à proximité pour que nous n’ayons pas à aller loin… Vous voyez-vous vivre dans un univers clos?
  • Allons-nous vivre dans un périmètre délimité pour ne pas polluer la Terre? Comme un lapin?

 

5 – Les 15 tendances découlant de la pandémie

Dans un de leurs articles, le WEF énoncent les tendances qui découlent de la pandémie dont celle qui va impacter la vie de ceux qui sont dans le monde du travail.

A voir aussi:  Le 22 janvier, journée sacrée de la Vie Humaine

La pandémie a incité les personnes à travailler à partir de leur domicile. Cet impact sera de long terme puisqu’il a modifié la manière de travailler. Les bureaux seront davantage des «show rooms» (modèle d’exposition) pour les clients ou des laboratoires de recherche ou un espace qui regroupe les collègues temporairement. Les collègues se verront entre eux que lors d’événements sociaux hors des horaires de bureau. La société a désormais besoin d’avoir de nombreux petits espaces mis en location pour que les télétravailleurs puissent sortir à moins de 15 minutes de chez eux. Cela inclue des restaurants, des bars, des centres de sport, des lieux de promenades, les écoles… Le WEF met en avant l’exemple de l’Arabie Saoudite qui est en train de construire sa «ville intelligente» (voir notre article «Les villes intelligentes – les smarts cities»). Cette nouvelle ville prévoie de mettre à disposition tous les services reliés à un ID digital. A cause des masques, la reconnaissance faciale a été mise à mal. Du coup, la NASA et le Pentagone travaillent sur un ID basé sur le rythme cardiaque qui est unique pour chaque individu. C’est en cours de développement mais la license pour l’utiliser existe dejà (??). Il suffira de scanner pour s’identifier  en entrant dans une boutique ou tout autre endroit afin de «personaliser la visite».

Source – article du WEF.

 

Se poser des questions

  • De nouvelles villes intelligentes : soit, pourquoi pas? Mais ce n’est pas sans détruire un existant et de faire des expropriations comme l’Arabie Saoudite a fait pour son projet «Noam» (voir l’article sur «les villes intelligentes»).
  • Si l’humain est cantonné dans un environnement assez «clos», comment son psychisme va-t’il réagir? Est-ce que l’on nous amène à vivre comme le héros du film «Truman show»? Voir notre article «Vivons-nous un Truman Show?».
  • Il semble que la société de demain prévue par le WEF exige que tout citoyen s’identifie en permanence, que ce soit physiquement ou pour faire des transactions (voir notre article sur «l’ID mondiale»). Est-ce la société que nous voulons pour nous et nos enfants?

 

6 –  Faire une grande réinitialisation

Schwab, le co-fondateur du Forum de Davos (le WEF), a écrit tout un livre sur le sujet (voir nos articles sur le sujet).

Il considère que cette pandémie est l’opportunité qui permet de mettre en œuvre cette grande réinitialisation économique qu’il appelle aussi la 4ème révolution industrielle (qui est aussi le sujet d’un autre de ses livres).

Ils disent que le World Economic Forum a pour mission de mettre en œuvre une nouvelle forme de capitalisme pour «reconstruire le monde» après la pandémie. Voir la vidéo ci-dessous, faite par le WEF qui présente ce projet.

Source – video du WEF expliquant le Grand Reset pour 2021. Description de la vidéo qui parle d’elle-même : La pandémie a radicalement changé le monde tel que nous le connaissons, et les mesures que nous prenons aujourd’hui, alors que nous nous efforçons de nous rétablir, définiront notre génération. C’est pourquoi le Forum économique mondial appelle à une nouvelle forme de capitalisme, qui donne la priorité aux personnes et à la planète, alors que nous nous rassemblons pour reconstruire le monde après le COVID-19.

 

Se poser des questions

  • Intéressant que la pandémie soit «une opportunité» pour mettre en place un plan mûrement préparé qu’il n’était pas possible de mettre en œuvre dans un contexte «normal». Coïncidence?
  • Est-ce que ce Grand Reset a été adopté par les peuples?
  • Réinitialiser veut dire faire une «mise à zéro». Zéro, c’est ne plus rien avoir pour refaire. Ce plan ne peut se faire sans qu’il y ait des dommages collatéraux : les petites et moyennes entreprises au minimum…
  • Quel monde veulent-ils reconstruire?
  • Si c’est pour le bien du peuple, pourquoi n’y-a-t-il pas eu de consultations auprès du peuple?

 

7 – « Recalibrer » la liberté d’expression

Julie Inman Grant, une représentante de la  commission australienne «eSafety» a demandé au World Economic Forum s’il y avait moyen de « recalibrer » la liberté d’expression.

Suite aux problèmes de «fake news» (fausses nouvelles), ils veulent imposer des restrictions sur la liberté d’expression pour éviter des déviations. Selon eux, «les libertés en elles-mêmes peuvent entrer en conflit» et considèrent que «la liberté d’expression peut être utilisée pour convaincre les gens de restreindre d’autres libertés».

Il s’agit donc de mettre en place des règles pour éviter cela…

Source – Julie Inman Grant demande au WEF de « recalibrer la liberté d’expression » (anglais)

Source – article du WEF sur « pourquoi les économistes devraient réfléchir sur la liberté » (anglais).

Se poser des questions

  • La liberté d’expression est un droit inaliénable et qui existe dans les droits de l’homme et la constitution. Bien sûr, nous devons l’exercer dans le respect de l’autre. Faut-il, pour éviter les dérives telles que les Fake news (fausses nouvelles), mettre en place des organismes qui devront en permanence surveiller ce qui est dit et écrit?
  • Est-ce que la protection de l’individu, face à de fausses nouvelles, est insuffisante de nos jours pour avoir besoin de mettre en place des organismes de surveillance, qui, de surcroit, seront coûteux et payés par les contribuables?
  • Pourquoi le WEF, un organisme de collaborations entre le public ET le privé devrait prendre des décisions en la matière?
  • Est-ce que les peuples seront consultés ?
  • Qui décidera de ce qui est fake news et selon quels critères? N’est-ce pas un autre risque de dérive?
  • Est-ce que cela ressemble au type de surveillance de société à la Orwellienne (livre «1984»)?

 

8 –  Recycler et tracer vos vêtements

Une vidéo du WEF met en avant une société du nom de «Hoodie» qui a créé une ligne de vêtements qui contient un ID digital avec un portefeuille «pour sauver la planète».  L’objectif est que ces vêtements soient encore et encore utilisés par maintes personnes. Le vêtement a donc un ID unique et un QR code pour enregistrer l’historique de son utilisation pendant tout son cycle de vie. Le détenteur du vêtement pourra scanner son QR code pour connaitre l’origine du vêtement, sa composition et sa vie ainsi que le taux d’émission de carbone.

A voir aussi:  L’OMS a-t’il manqué son putsch en 2022?

C’est ce que le WEF appelle l’économie circulaire.

Source – Vidéo du WEF sur le QR code et traceur dans les vêtements de la société Notim (anglais).

Se poser des questions

  • Ce concept part d’un bon principe -l’économie circulaire-, mais aurons-nous la liberté de choisir nos vêtements entre anciens et nouveaux et leur nombre?
  • Est-ce que l’on pourra toujours faire don de nos vêtements ou est-ce que la politique globale voudra inciter chaque citoyen à porter des vêtements jusqu’à ce que ces derniers soient usés?
  • Pourquoi est-ce que l’ID du vêtement a une capacité de stockage pour accueillir un «portefeuille»?
  • Est-ce que les personnes qui portent ces vêtements seront aussi «traçables»?
  • Est-ce que les personnes qui aiment la mode pourront malgré tout acheter, comme elles le désirent, des vêtements branchés, donc neufs? Ou est-ce qu’il y aura un quota en raison du «taux d’émission de carbone» par habitant?
  • Allons-nous avoir un vêtement uniforme comme il y a eu pendant des années en Chine?
  • Est-ce qu’il ne suffit pas de faire une campagne publicitaire incitant le maximum de personnes à voir le bénéfice d’acheter des vêtements de seconde main et de promouvoir les réseaux de boutiques ayant ce concept, sans avoir besoin de QR code et d’ID? D’ailleurs, ce genre de boutiques existe de plus en plus…

 

9 – « Des smartphones dans votre corps d’ici 2030 »

Le CEO de Nokia, Pekka Lundmark, a été interviewé lors du World Economic Forum qui s’est tenu en 2022. Il a clamé qu’en 2030, au lieu d’avoir des interfaces de communication comme l’ordinateur, les tablettes et les téléphones mobiles, nous aurions tous des smartphones implantés directement dans notre corps.

Source : entretien du WEF avec le CEO de Nokia sur la technologie qui va transformer le corps en objet de communication (anglais).

Se poser des questions

  • Est-ce que nous voulons une société où tous les êtres humains ont une technologie qui sert d’interface implantée directement dans leur corps?
  • Jusqu’où la technologie va s’arrêter si elle commence déjà à être implantée dans le corps des humains ?
  • Est-ce qu’il  aura toujours ce que l’on appelle «des êtres humains» si l’intention est d’ajouter de plus en plus d’éléments électroniques ?
  • Est-ce que les impacts négatifs ont été étudiés et si «oui», sur du long terme?
  • Des rumeurs disent que les Gaffas nous écoutent par le biais de nos smartphones pour personnaliser leurs publicités (officiellement) : est-ce que ce sera la même chose avec cette puce? Est-ce la fin, alors, de notre vie privée?
  • Cet outil sera-t’il un outil de surveillance de masse? Ou pire: de contrôle si on l’associe aux ondes qui peuvent prendre contrôle du cerveau d’un individu?

 

10 – « Vous ne posséderez rien. Et vous serez heureux. »

Le World Economic Forum fait 8 prédictions sur son site :

C’est le premier ministre danois Ida Auken qui le résume :

  • «Tous les produits vont devenir des services. ‘Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je ne possède ni équipements ou vêtements».

Le site du WEF continue : «Faire du shopping sera un lointain souvenir dans la ville de 2030.»

Schwab réitère cette idée dans ses livres : «Vous ne posséderez rien et vous serez heureux.»

Tous les maux, selon eux, viennent de la notion de propriété privée qu’il faut abolir. Voir notre article «Bye bye au droit de propriété privée». Alors, l’équation pour eux est très simple: si vous n’avez plus rien, vous serez heureux.

Source.

Selon la Bible

Toutes les idées du WEF ressemblent étrangement à un communisme :

Idées du WEF

Communisme

Des gouvernements mondiaux ont accueilli un «Young Global Leader» formé par le WEF, propageant ainsi leurs vision du monde et agissant pour réaliser «leurs plans».

Le pouvoir est centralisé au niveau le plus élevé pour prendre des décisions pour le peuple. En l’occurrence, un état mondial.

Le WEF suit de très près toutes technologies qui permettent de prendre le contrôle d’un cerveau humain…

Comme l’ex-Union Soviétique ou la Chine qui ont utilisé divers moyens au cours de leur histoire pour contrôler les faits et gestes des humains.

Le WEF est ravi d’annoncer la mise au point d’une «pillule» contenant une micro-puce capable de dire, en direct, à des sociétés tiers (mutuelles, organismes de santé etc.) si chaque personne a bien pris son traitement.

Comme l’ex-Union Soviétique ou la Chine : contrôler les faits et gestes des humains.

Perte des droits de l’individu : c’est l’Etat qui décide pour le bien du peuple.

Le WEF a estimé que les confinements pendant la pandémie Covid-19 ont été bénéfiques pour la planète. Si on croise ce constat avec ce que Schwab dit dans ses livres, leur rêve est d’avoir des villes intelligentes qui gardent les humains de plus en plus chez eux, faisant très peu de déplacements.

Limitation et contrôle des déplacements des personnes (alors que nous avons le libre échange pour les marchandises).

Le WEF avait déjà un nouveau plan économique qui tombe «à pic» pendant la pandémie… Hasard?

Le plan du grand reset consiste à remettre plus de pouvoir au niveau de l’Etat au point d’en faire un Etat providence semblable à celui du communisme.

Le WEF discute sur les moyens de «recalibrer» la liberté d’expression.

Contrôle drastique de la «liberté d’expression».

Le WEF promouvoit l’invention d’un ID digital inclue dans les étiquettes de vêtements pour suivre leur cycle de vie et inciter au recyclage des vêtements.

En Chine, les citoyens ont eu pendant longtemps le même type de vêtement. Uniformité comme un symbole de soumission, mais cette fois-ci «pour le bien de la planète».

L’annonce que notre corps deviendra une interface de communication d’ici 2030.

Nous n’avons plus de droits sur notre corps et à notre vie privée. Nous devenons un objet connecté, un outil de production. Qui dit puce de communication dit écoute… et surveillance.

«Vous ne posséderez rien et vous serez heureux».

C’est exactement ce que le communisme promettait : laisser l’Etat providence tout gérer pour l’individu pour son «bien».

A voir aussi:  Un deuxième Vénézuela est-il possible ?

 

Vivrions-nous l’instauration d’un communisme à l’état global?

Ces idées ressemblent étrangement à l’époque annoncée par la Bible  dans le livre de Daniel par le biais d’un rêve : celui de la statue dont les différentes parties annonçaient les futures périodes de l’histoire. Nous en sommes apparemment à celle qui était symbolisée par les «pieds» de la statue (voir notre article : «La statue de Nebucadnestar – Les pieds». Les pieds de la statue étaient faits d’argile et de fer qui ne pouvaient se mêler : tout comme les symboles du communisme : la serpe pour la terre (argile) et le marteau pour l’industrie (fer).

Apocalypse 13 annonce aussi l’instauration d’un gouvernement mondial qui sera entre les mains d’un dictateur qui voudra asservir la population pour la détourner de Dieu.

Plusieurs de nos articles décrivent ce que la Bible annonce pour la fin des temps:

Heureusement, il y a une bonne nouvelle : Dieu va instaurer une nouvelle terre où les maux de l’humanité seront oubliés. Voir nos articles «La statue de Nebucadnestar – La pierre» et ceux sur l’enlèvement de l’église.

 

Que faut-il retenir ?

Toutes les grandes idées du WEF contribuent à la mise en œuvre du plan du «Great Reset» qui va au-delà d’une réinitialisation de l’économie. Ils veulent «refaire le monde» : modifier la société en construisant des villes intelligentes et insérer des puces dans nos corps, nos vêtements pour que tout soit géré par l’Intelligence Artificielle. Tout se fait sous le couvert de « sauver la planète». Mais lorsqu’on lit leurs sites web, leurs livres, on s’aperçoit qu’il s’agit d’un nouvel ordre mondial qui ressemble à un communisme instauré au niveau global au profit d’un petit nombre de groupes. L’économie locale disparaitrait puisqu’ils ne cachent pas que le shopping sera une idée du passé. L’Etat providence sera tout-puissant et nos besoins gérés par l’intelligence artificielle.

Cela vous semble fou? Observez les évolutions qui se passent actuellement par rapport à leurs idées. La Bible a bien dit qu’à la fin des temps, il y aura un gouvernement mondial… On en prend bien le chemin.

Allez voir les sources…

Mais n’oubliez pas le plus important : c’est dieu qui a le mot de la fin de l’histoire… et cela se termine bien pour ceux qui font appel à Lui.

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

L’annonce d’un gouvernement mondial, à la fin des temps, par un antichrist.

 Apocalypse 13 versets 15-17.

Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.
Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

Sources externes

Sites web :

En anglais

Articles :

En anglais

Vidéos :

En français

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings