Le Grand Reset

Le Grand Reset


Version audio de l’article

Gemmes

Si vous le ne savez pas déjà, le monde est sur le point de vivre un tournant historique dans l’histoire économique et de l’Histoire avec un grand « H » !

Avez-vous entendu parler du « Grand Reset » (ou « La Grande Réinitialisation »). Il est considéré comme le démarrage de la « Quatrième révolution Industrielle. » Non ? Et bien nous allons regarder cela ensemble…

Qu’est-ce ce « Grand Reset » ?

Covid ou pas, les plus grands penseurs et économistes du monde étaient déjà en train de plancher sur le projet d’un « Grand Reset ». Je suis tombée par hasard sur ce sujet en ouvrant une vidéo d’un interview du Professeur Schwab datant de juin 2020 et qui expliquait cette réforme. La crise provoquée par le Covid-19 est une opportunité unique pour mettre en place ce plan.

Tout ce petit monde, et certainement nous inclus (oui ?) avons abouti à cette conclusion : il faut réformer la manière dont le système économique fonctionne dans le monde car, tout simplement, on ne peut plus continuer avec le capitalisme.

Bref, il faut faire un « Grand reset » (remise à zéro) du système économique mondial !

Il s’agit là d’un bouleversement sans précédent. Il s’agit d’un saut dans l’inconnu et, par conséquent, beaucoup s’inquiètent et d’autres ont peur.

Ce projet vise à mettre fin à un modèle -celui du capitalisme- pour le remplacer par un autre modèle. Il va falloir donc changer, non seulement notre manière de fonctionner, mais de penser et de vivre -tout court.

Un projet qui ne date pas d’hier

1970 – Le rapport « Les limites à la croissance » du Club de Rome

Le premier rapport du Club de Rome a développé le concept de « développement durable » pour essayer de concilier les trois piliers du développement : l’économie, le social et l’environnement. Mais c’est le rapport Brundtland qui l’a officialisé. Les conclusions du premier rapport étaient déjà annonciatrices d’un futur inquiétant : « Si n’est rien n’est mis en œuvre pour stabiliser la population et la croissance industrielle, le système planétaire va s’effondrer. »

1972 – Le rapport Meadow

En 1972, un rapport est fait -à la demande du Club de Rome– par quatre jeunes scientifiques du MIT. Il devint connu sous le nom du rapport « Meadow » qui fait des conclusions dramatiques sur le plan écologique et démographique face à un monde qui a ses limites.

Ils en ont fait un livre qui est devenu un best-seller : « Les limites à la croissance ». Les Auteurs : Dennis et Donella Meadows et Jorgen Randers.

Pour le résumer grossièrement, il explique, qu’au rythme de la croissance exponentielle de la population mondiale et la production industrielle, il y aura une pénurie d’énergies, de matières premières et alimentaires. On ne pourra plus faire face à la demande. Ils ont, bien sûr, envisagé plusieurs scénarios. Mais seuls les scénarios qui abandonnent la recherche d’une croissance exponentielle illimitée de la production semblent éviter un effondrement.

2008 – L’article de Graham Turner

Ce chercheur au CSIRO a, de nouveau, revu les scénarios envisagés par le rapport Meadow. Il a estimé que les données de l’analyse de ces derniers devaient être mises-à-jour pour correspondre à la réalité de la fin du XXème siècle. Ce rapport fit la même conclusion : le monde suit toujours une trajectoire qui n’est pas soutenable. Le scénario d’une halte à la croissance semble être le plus envisageable pour y pallier.

2012 – Version actualisée du rapport de 1979 par la « Smithsonian Institution »

Le 1er mars 2012, une nouvelle version du rapport Meadow est faite par la « Smithsonian Institution » à la demande du Club de Rome. Ils firent une actualisation des données mais les conclusions se sont avérées identiques que celles de la première version.

2021 – La Grande réinitialisation au Forum de Davos

Le Prince Charles du Royaume-Uni, les responsables de l’ONU et du FMI vont traiter le sujet de la « Grand reset » lors du Forum de Davos en 2021. Cela consiste à définir un nouveau contrat social.

A voir aussi:  Synthèse des grandes idées du Word Economic Forum

Quelles sont les propositions ?

Plusieurs scénarios et propositions sont à l’étude.

Un des scénarios qui évite l’effondrement consiste à mettre fin à la croissance pour éviter un effondrement mondial. L’autre action à entreprendre est de limiter la croissance de la population mondiale en instaurant une limitation de deux enfants par couple.

Les autres actions envisagées sont des taxes de l’industrie pour stopper leur croissance et redistribuer les ressources récoltées vers l’agriculture, les services et la lutte contre la pollution. On parle de mettre en place un nouveau système de répartition des richesses pour que ce plan soit mieux accepté.

Objectif recherché

Officiellement, cette réforme majeure a pour but d’éliminer la faim et le dénuement et de garantir une durabilité des investissements, de l’écologie et de la paix dans le monde.

Quels sont les changements envisagés ?

La notion de vente d’un bien pourrait être remplacée par celle d’une vente de l’usage du bien. L’économie ne reposerait plus sur le transfert de propriété de biens, mais à payer une valeur d’usage. Mot synonyme : valeur d’utilisation.

Plusieurs modèles sont étudiés:

Le modèle d’économie de fonctionnalité

Il s’agit d’un modèle où nous irions vers une société qui n’aurait plus la notion de propriété. Tout bien fait l’objet d’une location éternelle. On loue des biens au gré de nos besoins d’utilisation.

Pour résumer : sous le capitalisme, on acquiert souvent la propriété d’un bien car si c’est plus rentable que de payer un loyer sur une période estimée. Dans ce modèle, on loue les biens que nous utilisons.

Quel risque peut-il y avoir ? Celle de mettre en place une société de servage où l’on paie un loyer à vie pour certains biens (notamment l’immobilier).

L’avantage clamé par les défenseurs de cette réforme ? C’est pour la bonne cause : on va enfin avoir une soutenabilité durable pour l’environnement et la société.

Le modèle d’économie circulaire

Il s’agit d’un modèle où on limite la consommation des biens, des services et des déchets produits. Au lieu du système linéaire du capitalisme (on produit, consomme et émettons des déchets), on aurait un système circulaire où l’on cherche à réparer ou réutiliser les biens au maximum pour éviter la perte de ressources. C’est une sorte d’écosystème qui s’auto alimente. Cela implique de mettre un plan pour concevoir des biens et services qui soient durables. Si une partie d’un bien (par exemple le revêtement de votre canapé) n’est plus utilisable, il faut qu’il soit conçu pour être changeable et recyclable.

Ces deux modèles ne sont peut-être pas les deux seuls envisagés et peut-être que ce sera un mix qui sera choisi. La discussion continuera lors de prochains forums organisés par l’ONU.

Derrière ces modèles, il y a la volonté de mettre en place une réforme totale de la société. Une gestion universelle de la santé publique -donc globale- se dessine. L’intention est d’apporter une couverture sociale accessible à tous indépendamment des revenus. La population mondiale serait vaccinée pour éviter des épidémies futures.

Selon la Bible

La Bible raconte l’histoire de Joseph qui a été utilisé par Dieu pour réformer totalement le système économique et sociétal de l’Egypte.

Il n’y avait pas de pandémie, mais une famine qui touchait l’Egypte et tous les pays avoisinants.

Tout commença lorsque le Pharaon fit deux rêves à la suite qui furent interprétés par Joseph.

L’interprétation indiquait qu’il y allait avoir sept années d’abondance suivies par sept années de sécheresse sévère au point d’engloutir l’abondance des années précédentes.

Dieu voulait, par ces rêves, avertir le Pharaon afin que l’Egypte puisse se préparer et éviter une famine éventuelle.

Et ce fut ce qui arriva. Le Pharaon, voyant que Joseph avait reçu une sagesse venant de Dieu pour interpréter les rêves, le nomma au 2ème rang le plus élevé après lui : une sorte de Premier Ministre. Joseph mis un système en place pour engranger au maximum les récoltes des sept années abondantes afin de pouvoir les réutiliser pendant les sept années de sécheresse.

A voir aussi:  Mutinerie avant la manifestation de l’antichrist

Le résultat fut une réforme de l’économie et de la société égyptienne :

La famine était très grande en Egypte et dans le pays de Canaan. Elle affecta la population au point de la pousser graduellement à abandonner tout son patrimoine par ordre d’importance :

  • L’argent.
  • Les troupeaux.
  • Leur corps et leurs biens (demeures et terrains).

A la fin, ils sont devenus esclaves du Pharaon, n’ayant plus rien en leur possession. Mais Joseph instaura une taxe (première mention d’impôt dans la Bible) : en échange de cette taxe annuelle (un cinquième de leur récolte au Pharaon), ils pouvaient continuer à d’utiliser leurs terres et demeures.

Joseph fit passer le peuple dans les villes dans tout le pays pour que la distribution des récoltes se fasse plus facilement pendant la famine. En d’autres mots, ils purent survivre à cette famine.

Cela ressemble au modèle « d’économie de fonctionnalité » où il n’y a plus de notions de propriété (du moins pour le peuple!), mais une location (une taxe) en échange de l’utilisation des biens.

Dans le milieu chrétien, plusieurs experts pensent que cette histoire est annonciatrice de ce qui se passera avec l’antichrist car Joseph est considéré comme étant l’archétype du Christ parce qu’il a sauvé toute une population.

L’antichrist agira de manière similaire, mais pour un motif « anti » – à l’opposé. Il s’agit d’un leader qui se manifestera pendant ce que l’on appelle, la « Grande Tribulation ».

Cela fera l’objet d’un autre article. Sachez seulement que la Bible dit que, lors de cette période, il y aura un gouvernement mondial entre les mains de cet homme.

Que faut-il retenir ?

Nous allons donc à grands pas vers une globalisation du système économique.

Cela implique un changement profond et majeur du fonctionnement des sociétés, sur la manière dont elles sont gouvernées, de leurs lois et de leur fonctionnement économique.

Ne pas oublier qu’outre ce projet de « Grand Reset », il y a, en parallèle, celui de mettre en place une cryptomonnaie mondiale.

Ces changements vont donc profondément modifier notre mode de vie et notre patrimoine ainsi que notre vie de tous les jours. Ce changement aura un coût : de nouvelles taxes seront imposées pour le mettre en place.

Cela ne se fera pas sans heurt, la nature humaine n’étant pas prône aux changements.

Les bénéfices de cette réforme sont très séduisants : mettre fin aux pénuries, aux maladies et à une industrie destructrice.

Mais ce n’est que la première partie du plan : n’oublions pas que le problème déclencheur est la crainte d’avoir une population mondiale dépassant la capacité des ressources de la Terre. Derrière cela, il y a d’autres réformes qui vont suivre. Posez-vous la question : quels moyens vont-ils employer pour le faire ?

Il est intéressant de voir que la Bible millénaire avait prédit qu’un gouvernement mondial arriverait à la fin des temps (livres de Daniel et de l’Apocalypse).

Croyez-vous que ce livre voie juste ?

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Autres articles sur le sujet :

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Les rêves du Pharaon et l’interprétation.

Genèse chapitre 41.

 

La famine était très grande en Egypte et dans le pays de Canaan.

La famine a commencé à affecter la population au point où elle a dû graduellement abandonner tout son patrimoine :

·        L’argent.

·        Les troupeaux.

·        Leur corps et leurs biens (demeures et terrains).

Genèse 47 :13-24

13 Il n’y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très grande; le pays d’Égypte et le pays de Canaan languissaient, à cause de la famine.

14 Joseph recueillit tout l’argent qui se trouvait dans le pays d’Égypte et dans le pays de Canaan, contre le blé qu’on achetait; et il fit entrer cet argent dans la maison de Pharaon.

15 Quand l’argent du pays d’Égypte et du pays de Canaan fut épuisé, tous les Égyptiens vinrent à Joseph, en disant: Donne-nous du pain! Pourquoi mourrions-nous en ta présence? car l’argent manque.

16 Joseph dit: Donnez vos troupeaux, et je vous donnerai du pain contre vos troupeaux, si l’argent manque.

17 Ils amenèrent leurs troupeaux à Joseph, et Joseph leur donna du pain contre les chevaux, contre les troupeaux de brebis et de bœufs, et contre les ânes. Il leur fournit ainsi du pain cette année-là contre tous leurs troupeaux.

18 Lorsque cette année fut écoulée, ils vinrent à Joseph l’année suivante, et lui dirent : Nous ne cacherons point à mon seigneur que l’argent est épuisé, et que les troupeaux de bétail ont été amenés à mon seigneur; il ne reste devant mon seigneur que nos corps et nos terres.

19 Pourquoi mourrions-nous sous tes yeux, nous et nos terres? Achète-nous avec nos terres contre du pain, et nous appartiendrons à mon seigneur, nous et nos terres. Donne-nous de quoi semer, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas, et que nos terres ne soient pas désolées.

20 Joseph acheta toutes les terres de l’Égypte pour Pharaon; car les Égyptiens vendirent chacun leur champ, parce que la famine les pressait. Et le pays devint la propriété de Pharaon.

21 Il fit passer le peuple dans les villes, d’un bout à l’autre des frontières de l’Égypte.

22 Seulement, il n’acheta point les terres des prêtres, parce qu’il y avait une loi de Pharaon en faveur des prêtres, qui vivaient du revenu que leur assurait Pharaon: c’est pourquoi ils ne vendirent point leurs terres.

23 Joseph dit au peuple: Je vous ai achetés aujourd’hui avec vos terres, pour Pharaon; voici pour vous de la semence, et vous pourrez ensemencer le sol.

24 A la récolte, vous donnerez un cinquième à Pharaon, et vous aurez les quatre autres parties, pour ensemencer les champs, et pour vous nourrir avec vos enfants et ceux qui sont dans vos maisons.

 

Sources externes

Website

En français

A voir aussi:  Monseigneur Viganò et le Grand Reset

En anglais

Livres :

En français

  • Klaus Schwab – La quatrième révolution industrielle.

En anglais

Articles :

En français

Vidéos à rechercher (*)

En français

  • YouTube – Breizh-info.com – Le Grand Reset – Cela ressemblera à quoi ? – 40 mn.
  • YouTube – Jacques Attali : Il faut revenir à l’économie de la vie – 10 :45 mn.

En anglais

  • YouTube – The Great Reset Launch | Highlights.
  • YouTube – WEF founder : Must prepare for an angrier world.
  • YouTube – What is the Fourth Industrial Revolution? By Prof Klaus Schwab.
  • YouTube – The Great Reset Plan Revealed: How COVID Ushers in the new world order.

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article.
  • Image mise en avant : personnelle.

 

2 réflexions sur “Le Grand Reset

  • octobre 29, 2020 à 9:33
    Permalien

    Oh!!! Je n’avais jamais fait le rapprochement entre ‘la politique’ de Joseph et notre future économie.
    Je ne comprends pas bien… Joseph a mis cette politique en place pour le BIEN de la population, pour les sauver de la famine.
    Mais a aussi réduit le peuple à l’esclavage total… cela a duré dans le temps ? ( Je vais relire cette histoire !)

    Le singe de Christ reprendrai les même ficelles ?
    Le confinement généralisé du monde avec une psychose intentionnellement créée et entretenue pourrait être le déclencheur d’un effondrement économique mondial.
    Qui est nécessaire pour imposer un « esclavage » mondiale ( apocalypse 13).
    Plus de liquidité, vaccin obligatoire, surveillance…

    Répondre
    • octobre 29, 2020 à 11:18
      Permalien

      Joseph a fait le bien en sauvant une multitude de peuples (Egyptiens et les nations alentours) de la famine. Le peuple conservait l’utilisation des terres pour leur consommation (contrairement à des esclaves) et payait une taxe en retour: ce n’est donc pas un esclavage comme on l’entend normalement.
      Souvent, des histoires et personnages dans la Bible ont leur antithèse. Il y a un antichrist et un Christ. Il y a la lumière et les ténèbres. Il y eu Joseph et il y aura un anti-Joseph…

      Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings