L’identité digitale mondiale

L’identité digitale mondiale


Version audio de l’article

Gemmes

Avec les pandémies successives, les médias mentionnent de plus en plus le besoin d’avoir un nouveau système mondial digitalisé qui permettrait d’avoir les informations sur notre identité.

Les identifications digitales dans notre vie de tous les jours

Certains d’entre nous sommes déjà familiarisés avec un système d’accès basé sur un élément de notre corps : la main ou la forme des doigts, l’œil, l’iris, la reconnaissance faciale, vocale…

Par exemple, pour donner accès à :

  • Des employés pour entrer dans leur entreprise (société internationale dans la majorité des cas).
  • Des athlètes pour entrer dans un village Olympique.
  • Des employés pour entrer dans une centrale nucléaire.
  • Des officiers militaires pour accéder à des salles sécurisées.
  • Des prisonniers pour entrer dans certaines sections de la prison.
  • Des parents pour entrer dans des crèches.

On commence même à voir des boutiques qui permettent de faire des achats « dématérialisés ». Cela veut dire quoi ? Vous faites vos emplettes et vous sortez. Tout simplement. Vous serez automatiquement facturé au passage d’une borne de sortie. Finies les queues devant une caisse. C’est vraiment séduisant.

Un système mondial

Jusqu’à présent, ces identifications digitales n’étaient pas faites au niveau mondial.

Nous connaissons déjà les puces sous-cutanées pour conserver les informations d’identité de nos animaux (chiens, chats, chevaux, vaches…).

Maintenant, il est apparemment question d’utiliser ce type de puce sur des humains.

Elle renfermerait, non seulement des informations sur notre identité, mais aussi sur notre santé, notre dossier médical.

Ces derniers mois, il y a eu des rumeurs concernant un vaccin qui inclurait ce genre de puce de taille microscopique.

Que ce soit vrai ou faux, cette puce est sérieusement en train d’être testée.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) y travaille depuis des années.

Avec le Covid-19, des organisations remettent le sujet sur le tapis afin que l’on instaure un système qui puisse rapidement et facilement indiquer qui aura reçu le futur vaccin.

L’objectif annoncé déjà en 2019 par le MIT (et donc étudié bien avant) est de stocker le dossier médical de vaccinations dans une encre spéciale, invisible à l’œil nu et qui est injectée sous la peau en même temps qu’un vaccin. Voir leur article : je ne fais que traduire et reformuler ce que le MIT annonce sur son site!

Cette encre contient des nanocristaux appelées des points quantum. Ces derniers peuvent rester au moins cinq ans sous la peau et font environ quatre nanomètres de diamètre. Ils seraient encapsulés dans des micro particules bio et compatibles en forme de sphère d’environ 20 microns de diamètre. Cette sphère permet donc à l’encre d’être préservée sous la peau.

Cette capsule d’encre serait injectée via des micros aiguilles sous forme de patch appliqué sur la peau. Les aiguilles, là encore, sont minuscules : 1,5 millimètres de long et se dissoudront partiellement après avoir injecté la capsule environ deux minutes plus tard.

Cette « encre » spéciale émet de la lumière proche de l’infrarouge, détectable par des smartphones.

Le but est de remplacer les dossiers papiers, souvent incomplets ou pas renseignés.

NB : cette recherche a été fondée par la Fondation Bill et Melinda Gates et l’Institut Koch Support (core) Grant de l’Institut National du Cancer (US).

L’id 2020

Il y a un deuxième projet en parallèle sur le même sujet : celui de l’ID 2020. Il s’agit d’un site dédié à l’identité digitale. Il indique tous les bénéfices que ce support d’identité pourrait apporter à toute l’humanité.

On trouve son manifesto indiquant leurs objectifs. Pour résumer les idées clés :

  1. Obtenir une identité digitale pour tout le monde.
  2. Avoir le moyen de s’identifier physiquement et en ligne (internet).
  3. 1 milliard de personnes à ce jour ne peut prouver leur identité leur fermant accès à certains services.
  4. L’accès aux preuves d’identité sont des fois inaccessibles (pays en guerre, non reconnu etc.).
  5. Donner le moyen à chaque individu de contrôler les informations sur son identité et d’en vérifier l’usage à travers les frontières, institutions et le temps.
  6. L’identité digitale n’est pas sans risque lorsqu’on le traite de manière centralisé (vol d’identité…). Ce risque est pris en compte.
  7. Le but est de décentraliser ce système et de le sécuriser (chiffrage) avec une architecture technique et des accords pour le soutenir.
  8. Ce système ne se fera pas en une fois mais sera soutenu par une collaboration s’appuyant sur des procédures et polices communes.
  9. Les partenaires définissent les besoins fonctionnels pour que ce système soit fiable et reconnu.
  10. Pour apporter cette solution à l’échelle mondiale, des pilotes (tests à petite échelle) sont faits pour l’améliorer.

Un article qu’ils ont mis dans la section ‘media’ montre que cela va au-delà des informations d’identité. Ils parlent de « des certificats immunitaires » qui donneront la preuve que nous sommes en conformité avec ce qui est requis au niveau santé. Le lien est désormais fait avec les vaccins et le dossier médical. Cet article indique que ce « certificat » digital devrait être vérifié dans les lieux de travail, les écoles, le milieu hospitalier, les aéroports et autres édifices privés ou publics pour savoir qui a été testé positif ou non.

Ils indiquent aussi que les informations seraient stockées dans le téléphone et partageables avec les personnes autour – ‘selon notre choix’.

Si on est positif à un virus et/ou sans vaccin : quels choix aurons-nous ? Est-ce que l’on perdra son emploi, la possibilité d’avoir des soins, d’aller à l’école, de voyager ?

Cela sous-entend que personne n’aurait le droit de refuser le vaccin et qu’il y aurait des conséquences si on est testé positif au virus.

Ils proposent une certification de la marque ID2020.

Un point important à relever : les partenaires :

Les Nations Unies et l’agenda sur l’Identité

Les Nations Unies renforcent les actions pour qu’en 2030, les informations de bases caractérisant chaque individu soit enregistrées. Ils donnent comme exemple de données : le nom, le sexe, lieu et date de naissance. Cette liste ne semble pas exhaustive puisqu’ils disent que c’est un « exemple ». Ils veulent qu’il y ait une identité enregistrée de la naissance à la mort dans un registre civil officiel.

Leur objectif est que les pays atteignent cent pour cent des actes de naissance et quatre-vingt pour cent des actes de décès. Ils mesureront régulièrement les résultats pour veiller à ce que ces chiffres soient atteints.

Les Nations Unies se présentent donc comme un soutien important dans le déploiement des informations nécessaires à l’identité digitale.

Selon la Bible

La Bible indique, dans le livre de l’Apocalypse, qu’il y aura un antichrist qui imposera ce que l’on appelle « la marque de la bête ». Il s’agit d’une marque qui sera mise sur la main droite ou front de chaque individu sans laquelle on ne pourra ni acheter, ni vendre.

Cette marque, en grec, signifie aussi « incision ». Comme un tatouage ou une injection sous-cutanée etc.

Marque sans laquelle on ne peut ni acheter ni vendre.

On voit que les boutiques qui impliquent ce concept commencent à se multiplier. On sait bien que les caisses sont condamnées à terme.

L’identité digitale qui est mentionnée de plus en plus par les médias et il y a un site dédié. Toutes ces choses convergent vers ce qui est annoncé par la Bible : une marque obligatoire sans laquelle on ne pourra ni acheter ni vendre.                                                                                      

Récapitulation de ce qui existe aujourd’hui par rapport à ce que dit la Bible.

Il y a donc plusieurs éléments concordant avec le passage du livre d’Apocalypse :

  • Une marque/incision sur la main.
  • Un numéro associé à cette marque dans la base de données.

Pour l’instant, cette identité digitale sera exigée pour « raisons médicales » et « écologiques » (réduction du papier).

En parallèle, il est question de passer à l’argent digitale pour « raisons médicales » là encore suite à la crise du Covid-19…

Que faut-il retenir ?

Toute la technologie pour acheter et vendre « avec une marque » sur la main ou le front est là.

L’impact de(s) pandémie(s)

Avec les pandémies, tous les autorités mondiales voudront chercher à mettre en place un système électronique pour vérifier que tout le monde, avant de voyager ou d’entrer dans un bâtiment, soit vacciné.

Pour cette raison, les pays auront la pression des Nations Unies pour adopter ce système afin d’avoir les informations d’identité et le dossier médical de chaque individu.

Des personnalités et les médias ont fait écho de cette idée : allier identité avec le carnet de vaccination et passeport.

Et cela va plus loin : ce sera aussi un moyen de vérifier que :

  • Vos informations sanitaires sont à jour (vaccins etc.).
  • La distanciation sociale est respectée avec le contrôle des mouvements par caméra.
  • Les moyens de vous identifier soient automatisés (reconnaissance faciale, identité numérique…).

C’est digne du roman de Gorge Orwell… et de ce que la Bible annonce !

Qu’en pensez-vous ?

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Le passage sur la marque.

Apocalypse 13 versets 11 à 18.

Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon.

Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.

Elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.

Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait.

Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Dieu a ordonné à ce que l’on ne se fasse pas d’incision dans le corps ni que l’on imprime des figures (dessins) sur la peau.

Sa raison : nous lui appartenons et Il souhaite que nous soyons saints.

Lévitique 19 verset 28

Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel.

 

Deutéronome 14 versets 1 à 2.

Vous êtes les enfants de l’Éternel, votre Dieu. Vous ne vous ferez point d’incisions et vous ne ferez point de place chauve entre les yeux pour un mort.

Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu; et l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

Mots grecques pour Lévitique 19 verset 28

Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel.

Point d’incisions

וְשֶׂ֣רֶט (wə·śe·reṭ)

Référence Strong en Hébreu 8296: une incision

Figures

קַֽעֲקַ֔ע (qa·‘ă·qa‘)

Référence Strong en Hébreu 7085: Une incision, une impression, un tattou, une figure.

(marques) sur vous

וּכְתֹ֣בֶת (ū·ḵə·ṯō·ḇeṯ)

Référence Strong en Hébreu 3793: Une lettre, lascération.

Sources externes

En anglais

Articles :

En Français

En anglais

Vidéos à rechercher (*):

En Français

  • YouTube – Numerama – Amazon lance Amazon Go, un magasin sans caisse.

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant : site MIT. Aucun droit indiqué.

Laisser un commentaire