On veut suivre notre émission de carbone

On veut suivre notre émission de carbone


Version audio de l’article

Gemmes

Le président du groupe Alibaba, J. Michael Evans, a annoncé au World Economic Forum (à Davos) en mai 2022 le développement du «traçage d’une empreinte carbone individuelle » pour tracer tout ce que l’on achète, mange et où et comment vous voyagez…

De quoi s’agit-il?

Regardons ensemble…

 

Qu’est-ce qu’une empreinte carbone?

Une empreinte carbone est un calcul : celui  de l’émission de gaz à effets de serre (carbone de dioxyde et de méthane inclus) que l’on produit par nos actions… Et oui, nous polluons la terre.

Des organismes ont calculé qu’une personne en moyenne aux Etats-Unis en émet 16 tonnes. Au niveau mondial, c’est une moyenne de 4 tonnes par personne. Un des objectifs mondial est de passer sous la barre des 2 tonnes par personne d’ici 2050. Oui, «2050», vous savez, comme l’agenda 2050.

Comme il y a un énorme écart pour arriver à cet objectif, on veut nous sensibiliser à l’impact de nos actions sur les émissions de carbone. Et le moyen de nous en faire prendre conscience est de nous habituer à calculer ce que l’on produit lorsque l’on mange, voyage, et faisons fonctionner nos appareils domestiques…

Et cette sensibilisation apparait dans les publicités : on affiche la consommation énergétique des appareils avec un graphique qui indique où il se situe sur une échelle du pire (le rouge), au meilleur (le vert). Les présentateurs, les journalistes et vedettes nous rappellent souvent «d’avoir le bon geste pour sauver la planète».

 

Que propose le président d’Alibaba?

Le président d’Alibaba, J. Michael Evans, a jeté un pavé dans la marre lors du Forum de Davos, en Suisse, le 24 mai 2022. Il a publiquement annoncé que sa société était en train de développer un traceur d’empreinte individuelle de carbone pour surveiller les actions des gens.

Il pense que la solution pour réduire l’effet de serre est de responsabiliser chaque personne à sa consommation de carbone. L’étroite surveillance est selon lui quelque chose de positif puisque cela va fortement inciter les gens à rendre la planète plus verte.

Il compte aussi amplifier le système de surveillance existant actuellement en Chine dans le même but.

Comme chacune de nos actions quotidienne génère une émission de carbone, alors quoi de mieux que de surveiller et de mesurer l’empreinte carbone toutes les fois que nous mangeons, nous déplaçons, achetons?

A voir aussi:  Invasion de criquets pélerins en 2020

 

La contrepartie

Evans propose de développer le “voyage vert” pour proposer les meilleurs trajets en terme d’efficacité qui accorderont des «bons points» à ceux qui les adopteront. Il s’agit de motiver les gens à faire les meilleurs choix. Mais silence sur l’impact «des mauvais choix».

Pourtant, nous avons un exemple si l’on regarde de quelle manière le crédit social chinois a été appliqué. On a pu voir des millions de personnes être empêchées de voyager parce qu’elles auraient transgressé les codes de conduites selon les règles et politiques de leur gouvernement.

Et si les gouvernements décidaient d’autoriser seulement les «bons» citoyens de voyager? «Impossible» me dites-vous? Pourtant, on a bien limité les droits de ceux qui refusaient de se faire vacciner pendant la pandémie Covid. On est même allé à suspendre les contrats des aides-soignants, à faire démissionner les médecins, sans qu’ils aient le droit de toucher une indemnité chômage. Même les immigrants ne sont pas aussi mal traités. Pourquoi cette différence? Pourtant, la loi dit qu’un vaccin doit être pris avec notre «consentement éclairé» : nous avons donc tous le droit de choisir. C’est un principe qui a été renforcé par ceux de Nuremberg – voir notre article sur le sujet.

 

Le soutien obtenu

Le projet d’Evans a d’excellents soutiens. La banque Goldman Sachs a qualifié son projet d’«atomique». Schwab, co-fondateur du World Economic Forum a aussi soumis la même idée dans son livre sur le Grand Reset.

Les taux de mesures de l’organisme «Environmental, Social and Governance» (ESG) ont été comparés à ceux du système de crédit social Chinois. BlackRock et d’autres compagnies d’investissements majeures le soutiennent aussi et veulent inciter d’autres sociétés dans le monde à se conformer à ces mesures pour répondre aux «alertes écologiques».

 

Mais qu’est-ce que cela implique?

Nous voulons tous sauver la planète… seulement son projet fait sauter toutes les barrières de protection sur nos données privées et confidentielles. Le président d’Alibaba ajoute même qu’une plateforme de e-commerce (des sites d’achats/ventes en ligne comme Amazon, eBay etc.) recueillera les données des internautes pour les communiquer à des fournisseurs. Or, la société Alibaba, soumise à la loi de la Chine, doit aussi transmettre les données à son  gouvernement…

La question est de savoir si le même principe va s’appliquer aux autres gouvernement mondiaux….

A voir aussi:  Le Sudarium d'Oviedo

Allons-nous vers la fin de notre vie privée au point où nos données vont cesser d’appartenir «qu’à nous»?

 

Les outils de calcul se mettent en place…

Il existe pleins de sites qui proposent une calculatrice pour que vous puissiez calculer vous-même votre émission de carbone en installant une Apps sur votre téléphone. En voici une :

https://www.carbonfootprint.com/calculator.aspx

L’OMS a aussi annoncé qu’ils ont passé un contrat avec la société allemande, T-Systems, filiale de Deutsche Telekom (DTEGn.DE). Le but de ce contrat ? Développer un système de passeport vaccinal pour chaque individu de la planète avec un QR code digital basé sur l’ID (informations de la carte d’identité).

Il faut savoir que T-Systems a déjà collaboré avec SAP (SAPG.DE) pour développer l’application allemande de traçage et de vérification Corona-Warn-App et aussi le système numérique européen de vérification des vaccins COVID-19.

Il s’agit donc d’aller au niveau suivant : la mise en place d’un système mondial de vérification électronique.

Ce système de vérification électronique est basé sur le QR-code et inclura d’autres vaccinations comme la polio ou la fièvre jaune. L’OMS va aider ses 194 États membres à le déployer pour faire des vérifications nationales et régionales.

Mais ce n’est qu’une étape. Le projet est intimement lié à celui d’instaurer le système de crédit social et de l’élargir pour qu’il devienne un «portefeuille» selon les propres mots de la Présidente de la Commission Européenne (voir notre article sur l’ID européen).

 

Selon la Bible

La Bible nous averti qu’un gouvernement mondial verra le jour à la fin des temps. Toute la technologie est présente pour que l’on puisse empêcher n’importe quel citoyen dans le monde d’«acheter» ou «vendre» s’il ne se conforme pas aux obligations du futur régime.

Apocalypse 13 versets 15-17.

  • Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.
    Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

Plusieurs de nos articles décrivent ce que la Bible annonce pour la fin des temps:

A voir aussi:  Qu'est-ce que la Ponérologie

 

Que faut-il retenir ?

Le président d’Alibaba s’est fait moquer par certains journalistes. On annonce d’un côté que l’on va mesurer l’empreinte de carbone des individus sur des actions qui font partie du quotidien, donc vitales. Et il ne montre pas l’exemple: il fait partie de l’élite qui est venu au Forum de Davos en jet privé… non dénué de carbone… Sans parler du luxe dépensé par ce Forum en termes d’émission de carbone!

L’objectif est d’imposer au peuple des limitations dans leur vie quotidienne, sur des choses vitales comme la nourriture, les déplacements, les équipements domestiques contre des «bons points» pendant que l’élite ne se donne aucune limite…

Ne sommes-nous pas en droit de nous poser des questions?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Sources externes

Articles :

En Français

En anglais

 

Vidéos à rechercher :

En Français

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings