Le e-commerce par conversations «Chatbot»

Le e-commerce par conversations «Chatbot»


Version audio de l’article

Gemmes

Vous avez dû vous en apercevoir : lorsque vous consultez un site fournisseur, vous avez des fois un petit icône qui vous invite à contacter un agent en ligne pour converser avec lui afin d’obtenir de l’aide, des renseignements. Mais savez-vous vraiment ce qui se cache derrière cet «agent»?

Qu’est-ce qu’un chatbot?

On a l’impression qu’il s’agit d’une personne, mais en fait, vous avez affaire à un «chatbot». Qu’est-ce qu’un chatbot? C’est ce que l’on appelle aussi un «robot conversationnel».  Le mot «bot» est une contraction de «robot» et «chat» qui vient de l’anglais et veut dire «converser».

Ce chatbot est un outil, c’est-à-dire un petit programme développé pour effectuer des tâches précises.

Au départ, il a été créé pour effectuer des tâches répétitives et il existe toujours sous cette forme : par exemple, ils indexent les pages web pour le moteur de recherche de Google dans le but de positionner les résultats les plus pertinents d’une recherche en haut de la page de résultat.

Mais vous, en tant qu’internaute, pouvez le voir sous forme d’«agent» en ligne  qui converse avec vous grâce à l’intelligence artificielle. Suivant les mots que vous utilisez pour converser avec cet «agent», il va chercher dans sa base la réponse qui est la plus proche. Suivant le paramétrage, si au bout de 3 ou 4 réponses vous avez confirmé qu’il n’a pas répondu à vos attentes, il vous invitera à contacter le service de support.

La force de l’intelligence artificielle dans ce cas est non seulement de commencer avec la base de données qui a été renseignée au début par des humains, mais d’élargir cette base grâce à son «intelligence», c’est-à-dire à sa capacité à améliorer ses réponses avec le temps en se basant sur les données statistiques qui reposent sur les mots clés utilisés, la fréquence d’utilisation et les croisements de données.

De ce fait, cet outil fourni à ses administrateurs, un tableau de bord élaboré qui leur permet de voir quelles sont les demandes, le taux de satisfaction des réponses, d’où viennent les internautes et quels sont les pics de demandes, quels secteurs les intéressent, les mots clés les plus utilisés etc.

Les avantages

L’avantage est énorme pour les sociétés qui l’utilise : cet agent permet de désengorger les files d’attentes du support.

Il permet d’économiser le coût des humains qui auraient dû répondre à celui bien plus élevé que ce petit robot. En plus, cet «agent» artificiel ne tombe jamais malade, n’est jamais en congés: il est disponible 24h/24 !

A voir aussi:  Six doigts - Les personnes polydactyles

Derrière ce robot il faut par contre gérer la plate-forme et renseigner la base de données avec les questions que les internautes pourraient potentiellement soulever, puis prévoir les réponses, les  conseils que l’on peut leur apporter. Cela demande du temps et un investissement assez conséquent de nos jours mais qui, selon les médias, est rentable sur le long terme.

Tout converge vers internet

Avec le temps, de plus en plus d’entreprises utiliseront cet outil en ligne. Vous devrez donc vous familiariser à converser avec un Chatbot. Ce n’est pas plus compliqué que de converser avec un de vos amis en ligne. Mais il faut que la base, au départ, aient bien été conçue pour répondre rapidement aux attentes des internautes et éviter qu’ils contactent un support souvent saturé sous les demandes.

Aujourd’hui, ces chatbots font partie de notre quotidien: vous commandez une pizza en ligne? Vous avez affaire à un chatbot. Vous conversez avec votre banque en ligne? Vous avez affaire à un chatbot (hormis, j’espère, votre conseiller via les emails!).

De plus, le chatbot peut aussi être utilisé avec une commande vocale…

Un petit chatbot mais avec de grandes capacités!

Les inconvénients

La Chine surveille chaque citoyen avec son système de «Crédit social». Toutes leurs transactions quotidiennes passent par internet centralisant tout sous leur ID. Cela touche tous les domaines de leur vie : l’éducation, le travail, les achats, les ventes…

Il ne faut pas oublier que la Chine a la plus grande population mondiale après l’Inde. Ils réussissent à contrôler les activités de chaque citoyen grâce à l’intelligence artificielle, avec des milliers, pour ne pas dire «millions» de chatbots.

Grâce au programme basé sur l’intelligence artificielle du chatbot, l’administrateur peut choisir ou non de limiter ses fonctions. Avec la capacité d’améliorer ses données avec l’intelligence artificielle, cet outil peut déclencher des actions sur des millions de transactions à la fois. Ses capacités sont illimités en théorie.

Mais le chatbot peut aussi être utilisé pour des actions malveillantes : congestionner les boites emails avec des emails indésirables, faire du phishing, récupérer des informations pour voler les internautes (identité, mots de passe, données bancaires etc…).

Plus inquiétant avec une histoire atypique : un chinois a décidé de développer un chatbot pour qu’il puisse répondre automatiquement aux messages un peu envahissants de sa copine!

En fait, les chatbots peuvent être développés à volonté par ceux qui savent programmer. Les possibilités sont donc infinies et peuvent offrir une utilisation à l’éthique ou doigté un peu douteux!

A voir aussi:  Vivons-nous un Truman Show?

On peut s’inquiéter de l’impact social à moyen terme puisque le cumul des technologies envahit de plus en plus la vie quotidienne et intime des humains.

Allons-nous devenir une société qui ne sait plus avoir de véritables relations humaines? Est-ce que cela ne va pas finir par rendre les relations de plus en plus compliqués parce que nous ne savons plus comprendre l’autre? Rien de plus facile que de se cacher derrière un écran et d’avoir affaire à un vrai humain et un robot dont la distinction va finir par s’estomper au fil du perfectionnement des chatbots…

Selon la Bible

Si nous regardons bien, on réalisera que les moyens de production d’une société, qu’elle fournisse un bien tangible ou un service, dépendent de plus en plus de l’internet.

On pourrait faire un schéma pour lier tous les outils utilisés par une société pour s’apercevoir que tous convergent vers internet.

Même une petite entreprise est poussée à utiliser de plus en plus d’outils en ligne. Petites et grandes, ces sociétés sont amenées à être reliées à un internet global.

Internet devient un énorme réservoir qui peut fermer tous les petits robinets qui se sont ouverts pour recevoir ses données… L’outil idéal pour un futur dictateur mondial : fermer à volonté ceux qui ne sont pas conformes à la politique globale, comme la Chine semble faire avec ses citoyens.

La Bible nous avertit qu’un gouvernement mondial verra le jour à la fin des temps. Toute la technologie est présente pour que l’on puisse empêcher n’importe quel citoyen dans le monde d’«acheter» ou «vendre» s’il ne se conforme pas aux obligations du futur régime.

Apocalypse 13 versets 15-17.

  • Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.
    Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

Plusieurs de nos articles décrivent ce que la Bible annonce pour la fin des temps:

A voir aussi:  L’Eau de Quinton

Que faut-il retenir ?

Il faut savoir que près de la moitié du trafic internet est générée par des chatbots. Ils sont désormais plus nombreux que les humains sur le net!

Les sociétés sont poussées à dépendre de plus en plus d’internet. Une coupure, et plus rien ne marche. Si les sociétés ne se mettent pas à jour cela créé un fossé avec les équipements des internautes et des concurrents… Cette dépendance à utiliser internet les amène à fonctionner au niveau global. Le monde virtuel est en train d’envahir toutes les sphères de notre quotidien et de notre vie professionnelle.

Nous passons de plus en plus de temps devant notre écran au point où nous «communiquons» plus avec nos équipements qu’avec les humains qui nous entourent. Notre société risque de se développer davantage au niveau technologique qu’au niveau relationnel. Jamais une technologie pourra nourrir les besoins de notre âme….

De plus, ce petit chabot innocent, entre de mauvaises mains, est un petit rouage qui offre une belle plate-forme pour un futur dictateur antichrist, comme la Bible l’annonce, pour contrôler les transactions de chaque individu de la planète…

Qu’en pensez-vous?

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Articles :

En français

 

Vidéos à rechercher :

En français

En anglais

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings