Que dit la Bible sur le tatouage ?

Que dit la Bible sur le tatouage ?


Version audio de l’article

Gemmes

Qu’est-ce qu’un tatouage ?

Un tatouage est le fait de percer la peau et sa barrière cutanée avec des aiguilles pour injecter des pigments et colorants dans le but d’obtenir un dessin permanent.

Pratique dans l’histoire

Préhistorique.

Le tatouage se pratique depuis bien des lunes puisque le premier homme tatoué identifié à ce jour s’appelle Ötzi et aurait plus de 5’300 ans. Les experts pensent qu’il s’agit d’un tatouage fait dans un but curatif pour soigner de l’arthrose.

Mais beaucoup de peuples pratiquaient le tatouage. On peut nommer les plus connus : les Celtes, les Japonais, les Egyptiens et les Polynésiens.

Au début, c’était surtout utilisé comme une marque de distinction pour signaler son identité, son appartenance et la protection que l’on avait des Dieux et des alliances.

Epoque romaine.

Au temps des romains, le tatouage marquait les prisonniers de guerre, les esclaves, les criminels et les gladiateurs. C’était le moyen de contrôler des groupes de personnes bien précis. Un peu plus tard, les marins et les prostituées adoptèrent cette pratique. Mais le reste de la société considérait qu’il s’agissait d’une pratique pour les barbares.

Epoque de Charlemagne.

Le roi Charlemagne, voulant être fidèle à ce que dit la Bible dans le livre de Lévitique interdit le tatouage. C’était son interprétation.

XVIIIème siècle.

Cette pratique prit de nouveau de l’ampleur au XVIIIème siècle, lorsque les explorateurs rapportèrent ce qu’ils avaient vus en Polynésie. Du coup, le mot « tatau » en polynésien, fut à l’origine du mot « Tatou » de nos jours.

XXème siècle.

Dans les années 1970, ceux que la société considère comme « les mauvais garçons » se font tatouer : les bikers, les rockers ou punks.

Il faut attendre finalement les années ’90 pour que cela touche toutes les couches de la société et que les dessins deviennent des œuvres d’art.

 

Les risques sur la santé

Mais un tatouage n’est pas sans risque. Il peut occasionner :

  • De petites plaies, voire une infection si la cicatrisation ne se fait pas correctement.
  • Un risque d’infection locale comme le granulome ou une infection bactérienne à staphylocoques.
  • Un risque d’infection virale comme l’hépatite B, le VIH ou l’hépatite C si les instruments pour faire le tatouage n’ont pas bien été désinfectés.
  • Un risque d’allergie aux encres du tatouage.
  • Un risque provoqué par les problèmes de peau déjà existants.

 

Des petits conseils qui s’imposent

Il est recommandé de :

  • Bien choisir son tatoueur qui doit être agréé par les autorités de la santé.
  • Vérifier si le salon est propre et que le tatoueur porte des gants et qu’il désinfecte les instruments ou utilise du matériel jetable (aiguille, encres, bandes pour chaque client).
  • Avant le tatouage, le tatoueur doit s’assurer qu’il n’y a pas de lésions ni de grain de beauté afin d’éviter de tatouer dessus. Un tatouage sur un grain de beauté complique un dépistage éventuel de cancer.
  • Le tatoueur doit vous tenir informé des précautions à prendre avec le nouveau tatouage.
  • Si des effets négatifs du tatouage persiste, consulter un dermatologue.

Il faut donc bien réfléchir…

Ne pas oublier que la peau n’est pas faite, à l’origine, pour recevoir des corps étrangers. Il peut s’ensuivre une inflammation permanente sur la peau qui essaie de se débarrasser de cet intru.

Votre corps peut changer de morphologie avec une prise ou perte de poids ou l’âge : le dessin peut donc se déformer au cours du temps.

Si vous finissez par vous lasser d’un tatouage, il existe des techniques pour l’effacer, mais il y aura toujours une marque visible comme quoi il y avait quelque chose « avant » sauf pour la technique du laser, plus onéreuse.

Les encres peuvent être plus ou moins toxiques et plus ou moins durables suivant le prix que l’on investit dans ce tatouage. Evidemment, moins l’encre est toxique, plus le prix monte.

Réfléchissez donc bien avant de franchir le pas !

Que dit la Bible ?

Un seul verset…

L’Ancien Testament mentionne que tout type d’incision sur la peau comme le tatouage, un dessin est interdit.

Mais voilà… Il n’y a qu’un seul verset dans toute la Bible qui le dit de manière explicite.

Cependant, il est important de noter le contexte de ce verset : les versets autour concernent des actions afin de ne pas profaner son corps et de se sanctifier. Se sanctifier veut dire que l’on est séparé des pratiques du monde. Les versets indiquent aussi les mélanges qu’il ne faut pas faire, un rappel que la lumière ne doit pas se mélanger aux ténèbres.

Rien dans le Nouveau Testament, sauf…

Le Nouveau Testament ne dit pas textuellement qu’il « ne pas faire de tatouage », mais il donne deux indications.

  • Le Nouveau Testament confirme le fait d’honorer Dieu dans son corps. Paul nous rappelle, en effet, que Dieu considère notre corps comme étant le temple du Saint Esprit.
  • Il est dit, qu’à la fin des temps, un dictateur imposera une « marque » à porter sur sa main droite ou sur le front. Ce sera une sorte d’esclavage mondial puisque personne ne pourra ni acheter et ni vendre sans cette marque. Ceux qui s’y opposeront seront mis à mort. Le mot « marque » en Grec est l’équivalent du mot en Hébreu dans le verset qui dit de ne pas se faire de tatouage.

Quelle est votre motivation ?

Souvent, ceux qui font un tatouage, veulent consciemment ou non qu’on les remarque et que l’on voit quelque chose de spécial en eux. Ils veulent se démarquer soit en faisant passer un message par le tatouage, soit en étant tout simplement différent grâce à ce dessin. C’est souvent pour se sentir comme appartenant à un groupe.

Il y a même des chrétiens qui choisissent de se tatouer des dessins « chrétiens » pour devenir un message…

Se voir comme Il nous voit

Si votre tatouage est pour exprimer une souffrance, une personne disparue, quelque chose de douloureux, il est important que vous sachiez que Dieu vous aime et ne veut pas que vous restiez dans cette souffrance !

Laissez-Le vous montrer comment Il vous voit. Si le tatouage provient d’une souffrance intérieure, Il est présent et sait ce que vous ressentez : il vous écoute et peut vous guérir si vous le Lui demandez.

Conclusion ?

En tant que croyant, nous ne sommes pas censés faire comme « ceux du monde ». Nous devons être une lumière et donc, par conséquent, un exemple.

Ce qui veut dire que, dans tous les cas, il faut écouter sa conscience : Dieu vous dira ce qu’il en est car les situations ne sont pas forcément les mêmes. La question clé que l’on doit se poser en tant que croyant : cherchez-vous à honorer Dieu en faisant cela  ?

SI vous avez déjà un tatouage, nous sommes sous la grâce.

Ce qui est important, c’est d’être en paix avec soi-même !

Alors, si quelque chose vous tracasse sur ce sujet, dites-le Lui : il vous fera connaitre ce qu’Il en pense et vous dira s’il y a quelque chose à faire dans votre cas.

 

Que faut-il retenir ?

Bien réfléchir

Prendre en compte les risques

Ce qui est important est de bien réfléchir avant de faire un tatouage. Les risques ne sont pas mineurs et, en plus, ce dessin peut se déformer avec le temps.

L’autre élément, c’est le risque associé : est-ce que votre peau, votre santé vous le permettent ?

Qu’est-ce qui vous pousse à faire ce tatouage ?

Certains veulent des fois faire un tatouage pour exprimer un message, une souffrance, un souvenir ou une personne que l’on souhaite honorer.

Qu’est-ce qui vous motive à faire un tatouage ?

Vous êtes le/la seul(e) à pouvoir y répondre.

Un tatouage : un message permanent pour toute la vie

Si vous faites un tatouage pour exprimer une souffrance ou un évènement tragique ou négatif, voulez-vous vraiment garder cela dans votre corps pour le reste de vos jours ?

Un tatouage n’enlèvera pas la douleur, mais au contraire, il la rappellera constamment à chaque fois que vous le regarderez.

Est-ce que ce tatouage aura/a un impact positif ?

Si Dieu nous donne des instructions pour notre corps, ne pensez-vous pas qu’Il souhaite aussi agir dans votre âme ?

Alors, si vous optez pour vous faire un tatouage, que ce soit quelque chose qui ait un impact positif sur vous et non négatif.

Autrefois un symbole d’esclavage et de révolte… Et aujourd’hui ?

Un dernier point sur lequel il faut réfléchir, c’est le rôle que le tatouage est en train de jouer. Dans l’Antiquité, c’était la marque des esclaves et des prisonniers. Il a fallu attendre des siècles avant de le voir devenir populaire dans toutes les couches de la société. Ce phénomène est récent (moins de cinquante ans). Si ce que la Bible dit au sujet de la marque de la bête est juste, on s’aperçoit que tout le monde ne trouve plus choquant de recevoir une marque dans son corps, chose impensable il y a peu de temps… En fait, si un jour ce dictateur veut instaurer sa marque, il aura déjà toute cette infrastructure prête pour « imprimer » en masse la marque sans que personne ne bronche.

Je vous laisse réfléchir.

Allez… On finit par une petite vidéo humoristique ! N’oubliez pas que nous sommes sous la grâce et non sous la loi. Regarder cette vidéo sous cet angle !

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Dieu a ordonné à ce que l’on ne se fasse pas d’incision dans le corps ni que l’on imprime des figures (dessins) sur la peau.

Lévitique 19 verset 28

Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel.

 

Deutéronome 14 versets 1 à 2.

Vous êtes les enfants de l’Éternel, votre Dieu. Vous ne vous ferez point d’incisions et vous ne ferez point de place chauve entre les yeux pour un mort.

Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu; et l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

Si on désire observer toute la loi, il faut suivre toute la loi. Portez-vous des vêtements ayant plus d’un type de fil ? Du style « polyester et cotton » ? Oups.

Lévitique 19 verset 19.

Vous observerez mes lois. Tu n’accoupleras point des bestiaux de deux espèces différentes; tu n’ensemenceras point ton champ de deux espèces de semences; et tu ne porteras pas un vêtement tissé de deux espèces de fils.

Sa raison : nous lui appartenons et Il souhaite que nous soyons saints.

1 Corinthiens 3 verset 16.

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?

1 Corinthiens 6:19

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?

Mots grecques pour Lévitique 19 verset 28

Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel.

Point d’incisions

וְשֶׂ֣רֶט (wə·śe·reṭ)

Référence Strong en Hébreu 8296: une incision

Figures

קַֽעֲקַ֔ע (qa·‘ă·qa‘)

Référence Strong en Hébreu 7085: Une incision, une impression, un tatou, une figure.

(marques) sur vous

וּכְתֹ֣בֶת (ū·ḵə·ṯō·ḇeṯ)

Référence Strong en Hébreu 3793 (de l’anglais): Une lettre, lacération.

Sources externes

Articles :

En Français

Vidéos à rechercher (*):

En Français

  • YouTube – Joyce Meyer Ministries français – Dieu peut réparer ce qui est détruit (2 vidéos).

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant Photo Pikist libre de droit

Laisser un commentaire