Coton tige et bien entendre

Coton-tige ? Non ! Il faut bien entendre !​

Version audio de l’article.

Gemmes

L’utilisation des cotons tiges se fait depuis environ 100 ans. Pas plus simple qu’un coton tige pour se nettoyer les oreilles, n’est-ce-pas ?

Et pourtant…

Savez-vous que les ORL les interdisent ?

Des études ont démontré, qu’au lieu des bienfaits attendus en nettoyant les oreilles, cela repoussait le cérumen (*) à l’intérieur du conduit de l’oreille provoquant ainsi des bouchons. Le cérumen (*) n’est plus évacué de manière naturelle. Il n’est pas non plus conseillé de se laver l’intérieur de l’oreille trop souvent (et il faut bien les sécher) ! Une fois par semaine suffit, sinon l’oreille va réagir en produisant plus de soufre que nécessaire (déséquilibre).

Ces bouchons sont la cause de pas mal de pertes d’audition car ils se durcissent avec le temps.

Symptômes

Ces bouchons peuvent provoquer bien plus de problèmes que cela : les anglais appellent cela « impaction » tellement qu’il y a de cas.

Suivant les cas, les symptômes peuvent être :

Vertiges ou troubles de l’équilibre, nausées, toux qui persiste, bourdonnements, mauvaise audition qui peut aller jusqu’au canal complètement bouché, douleurs ou démangeaisons dans le conduit auditif.  Sensation d’oreille bouchée. Conduit auditif qui semble devenir étroit ou qui a des poils.

Pour des personnes ayant un problème de comportement (démence etc.), la perte d’audition peut augmenter leur agressivité s’ils n’arrivent plus a bien interagir avec les autres. Dès que le cérumen est enlevé, ils deviennent beaucoup plus calmes.

Oreilles auto-nettoyantes

Normalement, les oreilles s’auto-nettoient naturellement.

Oui mais…

Mais certains cas peuvent nécessiter de trouver un moyen de les nettoyer pour raisons d’hygiènes : soit parce qu’on a fini par se les boucher par la pratique du coton-tige, soit parce que l’on utilise une prothèse auditive… Il est aussi recommandé de veiller à cette hygiène chez les personnes âgées. Cas plus rares : surproduction du cérumen, présence d’un corps étranger dans l’oreille.

Dans ces cas, et surtout si vous avez quelques-uns des symptômes cités plus haut, il est conseillé de consulter un ORL.

Dans l’article « Earwax, Of All Things, Poses Risk for Cognitive Decline”, ils indiquent que le simple fait de nettoyer les oreilles apporte un effet immédiat chez les personnes âgées. Une petite étude faite en 2014 par des chercheurs Japonais a montré que, dès qu’on enlève le cérumen (*) de patients âgés qui avaient un problème de mémoire, ils obtenaient des améliorations conséquentes dans leur comportement et mémoire.

Si on va trop loin avec le coton-tige, cela peut aussi provoquer une rupture du tympan !

(*) Cérumen : ce qu’on appelle communément « cire » dans les oreilles.

Selon la Bible

Heu… Le coton tige est dans la Bible ? Pas tout à fait. LOL ! Dans l’Ancien Testament, il y a beaucoup de principes d’hygiène. Mais rien sur le fait de se les nettoyer puisque par défaut …..les oreilles s’auto-nettoient !

Par contre, la Bible indique l’importance d’avoir une oreille qui entende. Oyé Oyé !

En Grec, le mot oreille est imbriqué dans le verbe écouter :

Oreille : ous 

Ecouter : akouô 

La partie « ak » dans le verbe veut dire « acuité ». C’est un degré de sensibilité discriminative des différents organes des sens qui varie selon les personnes. En d’autres termes, lorsque l’on écoute, on effectue un filtrage, une séparation de ce qui est dit.

C’est la raison pour laquelle Jésus a dit qu’il est extrêmement important de faire attention à notre manière d’écouter. Dans Marc 4 :9, il dit : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

Oui, on peut entendre sans entendre ou « écouter sans entendre ». C’est assez classique. On est distrait ou on filtre ce que l’on veut entendre.

Les femmes qui se plaignent que leur mari ne les écoute pas.

Les parents qui se plaignent d’avoir des enfants qui ne veulent pas entendre…

Être entendu est pourtant quelque chose que l’on désire profondément. On veut être entendu pour être compris, connu. Et pourtant, on peut avoir des choses qui nous “obstruent”, nous empêchent de bien entendre.

Que propose la Bible alors ?

On a la fameuse « Parabole du semeur » qui indique certains points auxquels il faut faire attention dans sa vie :

Dans cette parabole, la parole, ce que l’on entend, correspond à la semence. Notre cœur et notre manière d’entendre, c’est le type de terre que nous sommes.

Elle montre quatre manières d’entendre :

1-On peut entendre « le long du chemin ». Distraitement en fait ou alors on ne croit pas du tout en ce que l’on entend et on le rejette.

2-Ceux qui ont un cœur rempli de pierre : ils entendent bien, mais ils n’ont pas de racine en eux pour s’en tenir à ce qu’ils ont entendu. Dès qu’il y a une autre source d’information (les circonstances, l’actualité…), « pouff », c’est remplacé par autre chose. Ils ne se forgent pas d’opinions pour s’ancrer dans leurs décisions et valeurs.

3-Ceux qui ont la semence parmi les épines : ils entendent, mais les soucis, les distractions font que ce qu’ils ont entendu « passe à la trappe ». Oublié… C’est étouffé.

4Ceux qui entendent ET qui reçoivent portent du fruit. Recevoir, c’est donc ancrer la Parole en soi et ne pas laisser une autre source, les soucis et distractions nous faire agir autrement de ce qu’elle dit.

Etes-vous en mesure de bien entendre?

Il y a peut-être des domaines dans notre vie où il faut réduire ou éliminer ce qui nous distrait.

Si nous sommes préoccupés par quelque chose : est-ce que l’on peut se faire aider ? Pouvez-vous les remettre à Dieu en se reposant sur Lui !

Si nous avons des pierres dans notre cœur : prenez-vous le temps de réfléchir sur les choses, sur vos valeurs ? Ne pas laisser la vie quotidienne nous happer sans réfléchir à ce qui se passe dans votre vie. Lorsqu’une décision doit être prise, il est important de savoir sur quoi se reposer.

 

 

Commentaires

Ecritures

Jésus a utilisé une méthode de guérison plus que surprenante…

Mais noter qu’il n’a pas suivi celle auxquels les gens s’attendaient : imposer les mains.

Marc 7

32 On lui amena un sourd, qui avait de la difficulté à parler, et on le pria de lui imposer les mains.

33 Il le prit à part loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et lui toucha la langue avec sa propre salive;

34 puis, levant les yeux au ciel, il soupira, et dit: Éphphatha, c’est-à-dire, ouvre-toi.

35 Aussitôt ses oreilles s’ouvrirent, sa langue se délia, et il parla très bien.

36 Jésus leur recommanda de n’en parler à personne; mais plus il le leur recommanda, plus ils le publièrent.

37 Ils étaient dans le plus grand étonnement, et disaient: Il fait tout à merveille; même il fait entendre les sourds, et parler les muets.

Il s’agit de la parabole du Semeur.

Elle montre quatre manières d’entendre :

On peut entendre « le long du chemin ». Distraitement en fait.

Ceux qui ont un cœur rempli de pierre : « ils n’ont pas de racine en eux-mêmes ». On réagit sur le moment et on oublie… Cela ne fait pas partie de notre système de valeur.

Ceux qui ont la semence parmi les épines : « ils manquent de persistance ». Dès qu’il y a un problème, on fait un compromis parce qu’on n’a pas pris de décision sur quoi on croit vraiment et on ne s’y tient pas. Nos valeurs passent à la trappe.

La bonne terre (le bon cœur) : ceux qui entendent ET qui reçoivent portent du fruit. Ils ont reçu ce qu’ils ont entendu : cela fait partie d’eux. Ils agissent donc en conséquence dans leur vie.

Marc 4

14 Le semeur sème la parole.

15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux.

16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d’abord avec joie;

17 mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute.

18 D’autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole,

19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse.

20 D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.

Sources externes

Articles :

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain.
  • Image mise en avant: photo personnelle.

Laisser un commentaire