Les ondes agissent-elles sur le cerveau?

Les ondes agissent-elles sur le cerveau?


Version audio de l’article

Gemmes

Il y a toujours eu un doute sur l’effet des ondes sur le corps. Avec toute la technologie qui nous entoure, nous sommes constamment bombardés d’ondes : la TV, les ordinateurs, le wi-fi, les antennes 5G etc.

Certainement, les scientifiques ont évalué les risques avant que ces technologies soient mises sur le marché.

Vérifions ensemble…

 

Un brevet vraiment particulier

De nos jours, les inventions technologiques sont couvertes par un brevet.

Il y a un brevet vraiment particulier : celui qui a pour référence US6506148B2 du 14 janvier 2003.

Voici la traduction du premier paragraphe qui présente ce brevet :

  • MANIPULATION DU SYSTEME NERVEU PAR DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES VENANT D’ECRANS – historique de cette invention
    «Cette invention a un lien avec la stimulation du système nerveux humain par un champ électromagnétique appliqué de l’extérieur vers le corps. Un effet neurologique des champs électriques externes a été mentionné par Wiener (1958), dans une discussion sur le regroupement des ondes cérébrales par des interactions non linéaires. Le champ électrique était conçu pour fournir « une commande électrique directe du cerveau ». Wiener décrit le champ comme étant établi par une tension alternative de 10 Hz et de 400 V appliquée dans une pièce entre le plafond et le sol. Brennan (1992) décrit dans le brevet U.S. Pat. No. 5,169,380 un appareil pour atténuer les perturbations des rythmes circadiens d’un mammifère, dans lequel un champ électrique alternatif est appliqué sur la tête du sujet par deux électrodes placées à une courte distance de la peau.»

Dans la section «Detailed description», voici un autre paragraphe intéressant :

  • «Les écrans d’ordinateurs ou de TV émettent des champs électromagnétiques. Une partie des émissions se font à basse fréquence dans laquelle les images affichées sont changées. En l’occurrence, un rythme pulsé de l’intensité de l’image peut provoquer une émission de champ électromagnétique avec une force qui est proportionnelle à la pulsion de l’amplitude. Ce champ est appelé «émission de l’écran».

Plus loin dans le même chapitre section 30 :

  • Cela soulève la question de savoir si l’émission de l’écran peut être assez forte pour agir sur les résonances sensorielles dans les personnes qui se trouvent à une distance de l’écran qui leur permet de voir (ce qu’il y a) sur l’écran. C’est en effet le cas, comme le montre les expérimentations sur la résonance sensorielle et faite indépendamment en mesurant la force des pulsations des champs électriques émis et en comparant les résultats avec la fenêtre effective de l’intensité comme elle a été explorée dans un travail précédant.

Ce brevet a été déposé par un certain Hendricus G. Loos dont on ne sait que peu de choses, sauf qu’il en a déposé plusieurs en même temps pour plusieurs équipements et qui ont pour objet de manipuler le système nerveux de l’être humain. Le brevet est clair: il s’agit de manipuler le système nerveux par le biais d’un ordinateur ou d’une télévision.

A voir aussi:  De la poussière intelligente

De quelle manière?

Les scientifiques ont pu observer que les humains réagissent lorsque l’on stimule leur peau avec des champs électromagnétiques même à faible fréquence, autour d’un demi Hertz ou 2,4 Hertz. Cette fréquence stimule, par exemple, la résonance sensorielle.

En fait, l’être humain est un réseau de nerfs et de cellules qui transmettent des messages au cerveau et aux autres parties du corps à l’aide de signaux électromagnétiques. Le cerveau est un organe sensible aux fréquences électromagnétiques qui sont émises autour de lui.

Or, cette fréquence est semblable à celle émises par les écrans que ce soient ceux des ordinateurs ou des télévisions lorsqu’ils affichent des images pulsées. 

La lumière intense pulsée (Intense Pulsed Light ou IPL), est une technique utilisée de nos jours pour soigner des problèmes de peau ou pour en améliorer son aspect esthétique (épilation définitive ou semi-définitive ou pour réduire les signes de vieillissement, les taches pigmentaire etc.).

Ces images de ce type sont donc sciemment insérées dans un programme  via un flux ou un signal vidéo pour qu’une personne les reçoive de manière subliminale.

D’après le brevet, on s’aperçoit que même une pulsation très faible agit sur le système nerveux d’un humain.

Il suffit alors que quelqu’un contrôle la variabilité et la force des impulsions à l’aide d’un programme, pour faire passer ces images pulsées pour agir sur le système nerveux à distance : lorsqu’une émission ou un film passe à la TV, lorsque l’on regarde un DVD etc.

 

Ce brevet révèle un procédé qui est contraire à l’éthique.

 

Cela soulève une grave question : est-ce que la télévision est un outil de contrôle des masses?

La section 65 du brevet précise :

  • «Les résultats confirment que le système nerveux d’un sujet peut être manipulé par un champ électromagnétique émis par un écran CRT ou LCD qui affiche des images avec une intensité pulsée.»

Le mot «télévision» est justement composé de deux mots : «télé» pour transporter, et «vision». On vous transfère une vision des choses.

D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’on nous demande d’éteindre tous nos appareils au décollage et atterrissage d’un avion ainsi que dans certains endroits d’un hôpital? Parce que tout le monde sait, depuis des années, que si nos téléphones, tablettes et ordinateurs sont allumés en même temps les appareils critiques de l’avion, il y a un risque d’interférences au point de mettre en péril les passagers du vol.

Avez-vous aussi remarqué que des jeux vidéos, comme la Playstation, demandent au joueur de lire d’abord les informations importantes relatives à la santé avant de jouer?

Certaines recherches pointent aussi du doigt les émissions électromagnétiques émises par les téléphones mobiles et objets similaires.

Ce brevet permet d’affirmer qu’il est possible de contrôler le fonctionnement du cerveau humain en utilisant le champ magnétique venant des images pulsées insérées dans les programmes. On appelle cela de la «stimulation magnétique transcrânienne (SMT)».

Cela pourrait expliquer le comportement de certains joueurs vidéos qui se mettent à commettre des crimes (les tueries aux USA, par exemple) qui ne s’expliquent pas de part leurs antécédents.

A voir aussi:  De l'Homo Sapiens à l'Homo Deus

 

Actions lancées par un groupe de scientifiques pour alerter l’ONU

Le Dr Martin Blank, (PhD – doctorat) – qui travaille au Département de Physiologie et de Biophysique cellulaire à l’Université de Colombie fait partie d’un groupe de scientifiques international qui alerte les Nations Unies sur ces dangers.

Voici ce qu’il a déclaré :

  • «Elles (les émissions électromagnétiques) endommagent les cellules vivantes de notre corps et tuent beaucoup d’entre nous prématurément.»
    «Nous avons créé quelque chose qui nous nuit et qui devient incontrôlable. Avant l’ampoule d’Edison, il y avait très peu de rayonnement électromagnétique dans notre environnement. Les niveaux d’aujourd’hui sont beaucoup plus élevés que les niveaux naturels et ils augmentent rapidement à cause de tous les nouveaux appareils qui émettent ce rayonnement.»

 

Ce qui fait froid dans le dos, c’est que les appareils électroniques peuvent influencer notre comportement, nos perceptions sensorielles et nos pensées. Pensez à la multitude d’appareils de ce genre qui existent sur la planète et l’on peut se demander ce qui se passerait si un gouvernement, mondial ou pas, pourrait les utiliser pour nous manipuler pour agir dans leur sens.

En 2011, Chamath Palipitya, ex-vice président qui était responsable de la croissance des utilisateurs de Facebook jusqu’en 2011, a déclaré dans une vidéo qui a fait beaucoup de remous à l’époque :

  • «Les boucles de rétroaction à court terme, basées sur la dopamine que nous avons créées, détruisent le fonctionnement de la société. Pas de discours civil, pas de coopération, de désinformation, que du mensonge. Donc nous voyons un genre de chose similaire là-bas aussi.»

 

Pfff… ce n’est que de la foutaise!

Vraiment?

Avez-vous déjà entendu parler du projet de la CIA pendant et après la 2ème guerre mondiale sur le contrôle mental? Le fameux projet MK Ultra.

Vous pouvez même retrouver des extraits de leurs expérimentations sur Youtube qui montrent des volontaires qui ont été mis sous LSD pour voir les effets sur eux : cela faisait partie des différents études qui leur permettaient de comprendre le fonctionnement du cerveau et de voir comment manipuler un humain. Pour la bonne cause, bien sûr : pour les ennemis des Etats-Unis d’Amérique.

Un jugement de la Cour Suprême en 1985 a permis de révéler que ce projet avait 162 sous-projets secrets pour étudier le fonctionnement du cerveau pour voir comment contrôler un être humain. Détail intéressant : on ne voit plus les documents. Disparus!

Est-ce que le brevet serait lié à ce sujet?

 

J’entends votre question d’ici : «mais dans quel but?». Par exemple, pour mettre en place un nouvel ordre, un nouveau système économique, sociétal…

Ces ondes électromagnétiques associées à d’autres techniques pour vous faire accepter des idées que vous n’auriez jamais acceptées autrement… Comme une sorte de matraquage qui vous fait accepter quelque chose entendue ou vue comme «vraie».

A voir aussi:  Invasion de criquets pélerins en 2020

Quand on sait de quels moyens les médias disposent rien que pour les films de science fiction pour nous faire présenter un monde virtuel époustouflant de réalisme! La même chose existe au niveau des effets sonores.

 

Selon la Bible

Plusieurs de nos articles décrivent ce que la Bible annonce pour la fin des temps:

 

Que faut-il retenir ?

En rejetant Dieu, les hommes sont contrôlés par la peur. Ils ont peur des autres.

Romains 1 verset 21-22.

  • (…) puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.
    Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous;

On peut voir leur peur se manifester avec les systèmes qu’ils développent et mettent en place pour contrôler les populations. Le contrôle du cerveau est un des moyens machiavéliques de s’assurer que les choses vont selon leur plan.

Cela va plus loin que le crédit social chinois…Oû le font-ils déjà?

Et vous? Qu’en pensez-vous?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Articles :

En anglais

  • Brevet US 6,506,148 B2 du 14 janvier 2003: Lien : ??https://patents.google.com/patent/US6506148B2/en

Vidéos à rechercher :

En français

En anglais

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings