Le novlangue d’Orwell

Le novlangue d'Orwell


Version audio de l’article

Gemmes

Dans son fameux roman «1984» – que l’on peut dire «d’anticipation»- puisqu’il a été publié en 1949 par George Orwell, ce dernier dépicte un monde du futur où un gouvernement mondial contrôle toute la population de la Terre. La langue officielle est la Novlangue.

Le héro du roman est chargé de simplifier les termes et la syntaxe de la langue pour empêcher que les gens puissent exprimer des idées subversives ou qui critiquent les actions du pouvoir en place.

Est-ce que le phénomène du Novlangue pourrait arriver de nos jours?

Table des matières

  1. Qu’est-ce que le Novlangue?
  2. Trois catégories de vocabulaires
  3. Réduction de la langue
  4. Utilisation de la double-pensée
  5. Utilisation de mots «englobant»
  6. Et aujourd’hui?
  7. Une expression
  8. Le Novlangue est-il appliqué de nos jours?
  9. Notre langue est-elle en train de s’appauvrir?
  10. Un contrôle insidieux et invisible
  11. Une technologie pour lire dans nos pensées?
  12. Selon la Bible
  13. Actions venant de la pensée
  14. Le diable, spécialiste de la double-pensée
  15. Ne pas se conformer au monde présent et protéger son coeur
  16. Que faut-il retenir ?

Qu’est-ce que le Novlangue?

Regardons ce qui est décrit sur le sujet dans le roman.

Trois catégories de vocabulaires

Il y a trois catégories de vocabulaires :

  • Le vocabulaire A qui ne contient que les termes liés au travail et à la vie quotidienne (les besoins premiers : manger, boire, travailler, etc) en se basant sur des mots anciens. Du coup, tout le vocabulaire utilisé par la littérature, la politique ou la philosophie est banni.
  • Le vocabulaire B qui contient des mot inventés (mots composés) à des fins politiques. Il est formé de mots créés pour l’occasion ou empruntés à une autre langue ou mots, expressions qui existaient déjà dans la langue.
  • Le vocabulaire C qui est un vocabulaire spécialisé entièrement composé de termes scientifiques et techniques.

Cette langue utilise plusieurs principes :

Réduction de la langue

La langue est réduite aux mots qui sont jugés «utiles». C’est un appauvrissement de la langue voulu. Moins on a de mots pour s’exprimer, moins on arrivera à s’exprimer et communiquer une notion complexe. Un français utilise en moyenne 5’000 mots contre 100’000 mots qui existent dans la langue. On ne peut pas concevoir et s’exprimer au-delà des notions que ces mots incluent.

On appauvrit l’esprit critique en enlevant du dictionnaire tous les mots qui expriment une subtilité qui ne plait pas au gouvernement. Comme «Excellent» qui n’existe plus dans le Novlangue car il va au-delà du mot «bon». On dit alors «doubleplusbonne». Une mauvaise chose est «imbonne».

La négation et la qualification deviennent une quantité : plus, double-plus, moins, double-moins.

Utilisation de la double-pensée

Shakespeare a dit «Être ou ne pas être». On ne peut pas être les deux à la fois. Sauf que Novlangue est capable de soutenir deux propositions contradictoires. On le voit bien dans les slogans du parti : «La guerre, c’est la paix», «la liberté, c’est l’esclavage», «l’ignorance, c’est la force».

En associant des mots qui créent une double-pensée, ils effacent sciemment la frontière entre la vérité et le mensonge, le vrai et le faux : tout devient confus.

Le gouvernement affirme un fait un jour et son contraire le lendemain. Mais comme on perd toute notion de ce qui est dit entre le vrai et le faux, les deux affirmations sont acceptées par les foules. Ces dernières ne remettent pas en cause le gouvernement puisqu’il n’y a plus de sens car le «bon sens» n’est plus. Il n’y a plus de logique. Seul le gouvernement détient la vérité qui n’est plus remise en cause : il devient la source ultime de vérité et toute critique devient subversive.

L’esprit critique est mort… L’incohérence fait «disjoncter» les gens qui ne cherchent plus à savoir ce qui est vrai du faux ni ce qui s’est dit hier par rapport à aujourd’hui. On laisse passer les incohérences puisque la confusion les a faites baisser les bras face à cet illogisme : tout est vrai et faux en même temps. Et au moment où c’est accepté, le régime totalitaire a gagné : les gens ne se battront plus pour la vérité pure. Avec une demie-vérité, le mensonge entier est gobé et toute revendication de liberté tuée dans l’œuf.

Utilisation de mots «englobant»

Orwell les appelle des «blankwords». Au lieu d’utiliser plusieurs mots, on en créé un qui couvre toute la notion.

Par exemple : au lieu de «pensée criminelle», on dit «vieillepensée» (en un seul mot).

Ce n’est pas de la censure car cette dernière  ôte des mots d’un texte avec les notions qu’ils contenaient à l’origine.

Et aujourd’hui?

Une expression

L’expression de «novlangue», depuis la sortie de ce roman, est passée dans le langage courant pour désigner -péjorativement- une manière de s’exprimer qui utilise un vocabulaire ou un jargon qui cherchent à déformer la réalité.

L’autre sens est plus proche de celle du roman : on utilise le mot «novlangue» pour désigner un mode d’expression qui nous empêche de formuler nos idées et donc de concevoir celles-ci. L’objectif : supprimer toutes pensées subversives.

Les mots, en effet, déterminent notre pensée. Plus notre langage est appauvri, notre pensée et la communication le seront également.

A voir aussi:  George Orwell et La Ferme des Animaux

Les mots que nous employons expriment ce que nous pensons. Si nous n’avons plus les mots pour exprimer ce que nous pensons, et bien il sera difficile de faire passer un message et d’avoir des actions correspondantes…

Le Novlangue est-il appliqué de nos jours?

Quel serait l’intérêt d’une société d’appauvrir une langue?  Le type de société qui cherche à maîtriser les comportements par le biais de la langue de ses citoyens est une société totalitaire.

Ce genre de société cherche à contrôler, non seulement les actions, mais aussi ce qui doit être pensé.  Cela va donc bien au-delà d’un contrôle physique : ils cherchent à influencer ce que vous pensez et à affecter votre système de croyance pour qu’ils s’alignent à leur propagande.

Un gouvernement qui domine le mode de pensée de ses citoyens influencera leurs actions «à la source». Celui qui contrôle votre pensée contrôle vos actions. Si on domine l’esprit, c’est plus facile que de contrôler physiquement la personne, surtout s’il s’agit de contrôler toute une population.

On oublie que nous avons des exemples dans l’histoire. Observez les régimes totalitaires qui cherchent toujours à imposer ce que le peuple doit penser en lui injectant continuellement sa propagande par le biais des médias, que ce soit sous forme d’actualités, de documentaires, de films, de dessins animés, de pubs, la presse etc. Regardez quels pays ont «supprimé» les intellectuels et reformaté l’éducation pour que la population soit sous l’emprise de leur propagande?  

Notre langue est-elle en train de s’appauvrir?

Comment peut-on, de nos jours, réduire la langue? Déjà, en modifiant les méthodes d’éducation. On observe que le niveau d’orthographe, du langage parlé et écrit des français a dramatiquement baissé avec l’introduction de nouvelles méthodes d’apprentissage de lecture qui se sont avérées catastrophiques. L’apparition des Apps et médias sociaux ont amené petits et grands à passer beaucoup plus de temps devant l’écran pour écouter des choses qui ont un langage avec peu de vocabulaire par rapport aux générations précédentes. Beaucoup de distractions nous éloignent de discussions, de lectures plus «profondes». Nous n’avons jamais autant écrit en abrégé avec les SMS, les échanges sur les médias sociaux.

On pourrait ajouter les vagues de migrations qui mélangent les langues et les cultures. A tord ou à raison, ils ont été regroupés par quartiers entiers sans vraiment les intégrer comme il faut dans le pays d’accueil.

C’est le moyen de modifier les expressions, les intonations, le vocabulaire d’une langue. Comparez un discours d’un français du XXème siècle avec un autre du XXIème siècle…

Un contrôle insidieux et invisible

Contrairement à la première idée que nous en avons, le totalitarisme n’utilise pas que la force physique, mais aussi un contrôle des pensées. C’est le moyen le plus gérable pour contrôler des masses…

Mais c’est aussi une manière insidieuse de «s’introduire dans les esprits» puisque c’est une arme invisible qui manipule la pensée des gens. Ces derniers ne s’en rendent pas forcément compte puisque cette manipulation n’est pas perceptible et fait partie du quotidien.

Et quoi de plus subtil que de laisser croire aux gens qu’ils peuvent toujours influer sur les décisions d’un gouvernement si la propagande leur insuffle une autre vérité, d’autres idées par rapport à ce qui se passe vraiment? Une sorte de fausse démocratie, un film dans lequel nous avons le rôle de figuration…

Albert Einstein a fait une remarque intéressante :

  • «La distinction ente le passé, le présent, le futur n’est qu’une illusion, aussi tenace soit-elle.»

Ludwig Wittgenstein / Tractatus logico-philosophicus

  • «Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde.»

On retrouve ce concept dans le film «Truman Show» avec Jim Carrey (voir notre article) qui joue le rôle d’un homme qui a grandi et qui vit dans un monde factice. Il est, sans le savoir, le héros d’une TV réalité qui le filme tous les jours de sa vie pendant que les spectateurs le voient évoluer via la caméra. Il ignore que tout ce qui l’entoure n’est que décor et acteurs.

Le héros du livre 1984, lui, travaille dans le «Ministère de la Vérité».

Déjà en Russie, il y avait un ministre de la «Pravda» qui veut dire «vérité» en Russe. Et nous voyons, de nos jours, des «fact checkers», des organismes» qui vérifient s’il y a de fausses nouvelles pour le compte de compagnies privées ou organismes publics suivant le pays.

Mais revenons à notre héros : son rôle était de reprendre les textes passés pour les remettre «au goût du jour», c’est-à-dire, modifier les articles de presse passés pour qu’ils deviennent conformes à la propagande en cours. Par exemple, si un homme avait été condamné pour trahison envers la nation, s’il avait paru dans des articles passés, toutes mentions et photos de lui étaient supprimées et l’histoire réécrite pour l’éradiquer du passé ou lui refaire une biographie qui colle au narratif du jour.

A ce stade, l’expression de liberté devient une répression, un terrorisme intellectuel puisque la société n’a plus le droit de penser ce qu’elle veut ni de connaître la vérité. Des idées, des pensées, ce qui s’est vraiment passé peuvent être effacés. Bref, l’histoire est réécrite et le présent est basé sur une fausse connaissance de la réalité.

A voir aussi:  Vexille 2077 un film qui va vous surprendre

Joseph Goebbels proche d’Hitler a dit un jour :

« Plus le mensonge est gros, plus il passe».

Il l’a appliqué pendant le 3ème Reich.

Dans la même veine, il a aussi dit :

«C’est l’un des droits absolus de l’Etat de présider à la constitution de l’opinion publique.»

Une technologie pour lire dans nos pensées?

Qu’arriverait-il si les scientifiques arrivaient à lire dans nos pensées? Si vous pensez que c’est du domaine de la science-fiction, et bien accrochez-vous, car cette idée est en train d’être étudiée sérieusement par les chercheurs. Voir l’article «Un nanocapteur dans votre cerveau».

Prenons-nous la direction de la société futuriste décrite dans le scénario du film «Minority Report» avec Tom Cruise ? Ce film raconte comment, dans une société future, le Ministère de la Justice utilise trois êtres qui ont des dons prémonitoires capables de capter ce qui va se passer dans le futur. Ils avertissent la police lorsqu’ils «voient» des crimes se commettre dans le futur. La police part alors arrêter ces personnes avant que le crime soit commis.

Savez-vous que des sociétés ont mis en place une technologie qui étudie le comportement des spectateurs dans une salle de cinéma pour savoir quelles réactions ils ont à un film ainsi que des joueurs vidéos via leur console de jeu?

Entre les ondes que nous émettons, nos réactions émotionnelles et corporelles, la palpitation cardiaque, une société peut très bien, en s’appuyant sur l’intelligence artificielle, mettre en place un système de surveillance qui anticipe vos réactions et qui peut déceler ce que vous pensez. C’est mieux qu’un détecteur de mensonges, et surtout, on peut l’appliquer sur des milliers de gens en même temps…

Selon la Bible

Actions venant de la pensée

Nos actions sont le résultat de nos pensées. En effet, la Bible dit :

Proverbes 18 verset 21.

  • La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; quiconque l’aime en mangera les fruits.

Proverbes 27 verset 19.

  • Comme dans l’eau le visage répond au visage, Ainsi le cœur de l’homme répond au cœur de l’homme.

De la même manière que l’on voit le reflet de son visage dans l’eau, le cœur est le reflet de la véritable personne. Cela rejoint ce que Jésus a dit :

Luc 6 verset 45.

  • L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.

On découvre ce qu’il y a au fond du cœur de quelqu’un en voyant ses actions et entendant ses paroles.

Le diable, spécialiste de la double-pensée

Lorsqu’Adam fut créé, Dieu lui donna un ordre qui était très clair :

Genèse 2 versets 16-17.

  • L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

Bref, il pouvait manger de tous les arbres, sauf un : celui de la connaissance du bien et du mal.

Mais lorsque le diable tenta Eve, qui avait dû recevoir les instructions de Dieu par Adam, il la piégea en lui donnant une demi-vérité, ce qui est penser à la fois une vérité et du mensonge – une double-pensée.

Mais avant de le faire, il insuffla le doute sur ce que Dieu avait dit : «Dieu a-t-il réellement dit?» pour ensuite donner sa version des faits :

Genèse 2 versets 4-5.

  • Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

Le diable n’annule pas tout le commandement de Dieu mais il déforme les conséquences pour inciter Eve à désobéir. Il reprend les paroles de Dieu mais en disant que la conséquence ne sera pas la mort : il annule cette dernière vérité mélangée au reste de l’avertissement. C’est une demi-vérité pour tromper Eve. Il ne pouvait pas lui dire de but en blanc : «vas-y! Mange le fruit!». La transgression du commandement de Dieu aurait été trop flagrante.

Adam et Eve finirent par croire à cette demi-vérité : ils ne moururent pas physiquement tout de suite, mais leur esprit qui les unissait à Dieu fut d’un coup séparé de Dieu: ce fut une mort spirituelle.

Ne pas se conformer au monde présent et protéger son cœur

C’est pour cette raison que la Bible nous encourage à ne pas nous conformer à ce qui se passe dans le monde qui a beaucoup de mensonges et tromperies dans les informations qui circulent.

Romains 12  verset 2.

  • Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.  

Même passage version «la Bible du Semeur»:

  • Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Car Dieu nous ordonne de protéger notre cœur par-dessus tout :

A voir aussi:  Origine du sobriquet «La pie voleuse»

Proverbes 4 verset 23.

  1. Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie.

Que faut-il retenir ?

La langue qui était parlée début XXème siècle n’a plus rien à voir avec celle d’aujourd’hui… Tout le monde sait que le niveau scolaire a baissé ces dernières décennies. Le vocabulaire s’est appauvri dans les échanges.

On peut incriminer beaucoup de choses, mais cette baisse se reflète dans le vocabulaire que nous utilisons et dans notre manière d’agir.

On peut se poser beaucoup de questions :

  • Qui nous dit ce qui est vrai dans l’histoire qu’on nous a enseignée et même dans les actualités qui nous sont données ?
  • Est-ce que l’histoire aurait été réécrite pour que nous percevions les événements sous une autre réalité?  J’ai pu personnellement constater des différences de narratif entre les livres d’histoire de ma grand-mère et les miens et c’était il y a plus de 30 ans.
  • On peut se demander si cet appauvrissement de notre langue est voulu. Appauvrir une langue, c’est appauvrir les connaissances et la réflexion des gens pour mieux les garder sous contrôle.
  • Est-ce la peur d’une surpopulation mondiale qui deviendrait ingérable selon «eux» qui les pousse à modifier les langues en Novlangue?

Je vous laisse réfléchir.

Mais j’aimerais terminer sur une note d’espoir :

Si ce monde n’est qu’une parodie de la réalité, la Parole de Dieu nous garantie que nous en serons un jour délivrés :

Proverbes 10 verset 29.

  • La voie de l’Eternel est un rempart pour l’intégrité, mais elle est une ruine pour ceux qui font le mal.

Jérémie 29 verset 11.

  • En effet, moi, je connais les projets que je forme pour vous, déclare l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

L’ordre que Dieu donna au début.

Genèse 2 versets 16-17.

L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

La séduction du diable par la double-pensée (demi-vérité).

Genèse 3 versets 1-7.

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?

 

2 La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.

 

3 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

 

4 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point;

 

5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

 

6 La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.

 

7 Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.

Sources externes

Articles :

En Français

En anglais

 

Vidéos à rechercher :

En Français

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings