Vexille 2077 un film qui va vous surprendre

Vexille 2077 un film qui va vous surprendre


Version audio de l’article

Gemmes

Le scénario du film «Vexille 2077: isolement du Japon» nous est étrangement familier. Pourtant, il date de 2007. Voulez-vous en savoir plus?

 

Le film

«Vexille – isolement du Japon 2077» a été réalisé par Fumihiko Soriest sous forme d’animation de science-fiction japonais. Il a été montré en avant-première au 60ème Festival International du film de Locarno le 1er août 2007 pour arriver dans les salles le 18 août où il fut vu par 75 pays au départ, puis, au total, dans 129 pays lorsqu’il fut distribué par les Etats-Unis (Funimation Entertainment).

 

Un scénario étrangement familier…

Lisons ensemble le synopsis de cette animation :

L’histoire se déroule dans une société future du Japon en 2060.

La technologie robotique a bien évoluée et inclus de la cybernétique. L’opinion mondiale commence à devenir de plus en plus critique face à cette montée technologique qui les inquiète. L’ONU annonce alors qu’elle va exiger que toutes les recherches dans ce domaine cessent en 2067. La société Daiwa Heavy Industries, leader mondial en robotique fait tout pour empêcher cette décision de passer, mais en vain.

Pour protester de cette décision qui affecte son économie, le Japon se retire alors des décisions politiques internationales. Tous les étrangers sont déportés et toute immigration interdite : le Japon se retrouve totalement isolé du monde.

Ils vont encore plus loin: ils construisent un réseau qui s’appelle R.A.C.E. qui consiste en 270 installations off-shore qui couvrent le territoire du Japon d’un champ énergétique empêchant toute communication ainsi que toute surveillance satellite. Les seuls liens conservés avec l’extérieur sont le commerce et la diplomatie.

Dix ans s’écoulent…

Les Etats-Unis mettent au point une unité militaire appelée «SWORD» («épée» en anglais). Leur mission est d’essayer de piéger un informateur japonais de la société Daiwa qui se trouve au Colorado. Mais le piège ne fonctionne pas comme prévu : cet homme réussi à s’enfuir après avoir sectionné sa jambe afin de pouvoir leur échapper.

Mais en analysant cette jambe, l’unité s’aperçoit qu’elle est composée de métal biologique, preuve que le Japon n’a jamais renoncé à faire ses recherches. Ils reçoivent donc une nouvelle mission officieuse : celle d’infiltrer le Japon pour découvrir quelle est la fréquence de leur réseau R.A.C.E. afin de récupérer des informations sur ce qui se passe.

Les agents réussissent à entrer au Japon et à copier la fréquence sur un de leur transmetteur, mais les forces de sécurité arrivent à les capturer avant qu’ils aient eu le temps d’envoyer les données.

Seuls deux agents survivent à la mission : Vexille, une femme qui est sommée par son équipe de sauter dans la mer pour mettre en sécurité le transmetteur et Leon (son amoureux) qui a été capturé et amené au siège de la société Daiwa.

Vexille, dans sa chute, a perdu connaissance. Elle se réveille entourée d’un petit groupe de résistance pour découvrir que Tokyo, désormais appelée «Shanty town» est sous le contrôle de Daiwa.

A voir aussi:  Les exercices simulant une pandémie bien avant 2020 de manière troublante

La responsable du groupe, Maria, lui révèle ce qui s’est passé pendant dix ans au Japon :

En 2067, une maladie inconnue frappe tout le Japon mais qui est endiguée grâce à un vaccin expérimental.

Mais il s’avère que cette maladie avait été créée par Daiwa ainsi que le «vaccin» : tout ceci n’était, en fait, qu’une excuse pour leur permettre de tester une nanotechnologie. Résultat : le vaccin transforme chaque citoyen japonais -plus ou moins vite selon l’individu- en une  sorte de «vie synthétique». L’expérience ne s’est pas déroulée comme prévue : non seulement des effets secondaires inattendus se sont manifestés, mais des transformations se font de manière imparfaites. Au final, ces humains finissent par perdre leur libre arbitre et par devenir des machines.

Même les résistants sont affectés par le vaccin. Pire encore : une partie de la transformation nanotechnologique est devenue incontrôlable : elle a créé des sortes de constructions géantes tourbillonnantes de métal semi-sensibles qui pullulent dans les endroits isolés.  Ces monstres ressemblent à des vers géants qui avalent et broient tout sur leur passage -matériaux, immeubles, toutes vies- sauf Tokyo, l’unique ville protégée par un mur de céramique qu’ils ne peuvent «consommer».

La résistance cherche un moyen de les attirer vers le pont qui mène au siège social de Daiwa qui se trouve au milieu d’une baie de Tokyo. Vexille se porte volontaire pour aider car elle est la seule à avoir une armure volante. Mais leur plan échoue : le pont est relevé et ces monstres tombent dans la mer. Maria et Vexile sont capturées et amenées au fondateur de Daiwa : Kisagari. Ce dernier leur annonce fièrement que ses recherches sont presque terminées et qu’il a justement besoin de plus de cobayes pour faire d’ultimes tests avant de s’en prendre aux Etats-Unis.

Mais Vexille trouve le moyen de le poignarder avec un couteau qu’elle tenait caché : le sang qui coule de Kisagari révèle qu’il n’a pas reçu le traitement qu’il inflige aux autres! Saito, un proche qui surveillait Maria et Vexille, à la vue du sang voit la traitrise de Kisaragi. De rage, il cherche à l’étrangler, mais s’arrête lorsqu’il entend l’alarme se déclencher : la porte de céramique est en train de s’ouvrir, laissant entrer les monstres non seulement dans Tokyo, mais aussi vers le siège social de Daiwa.

Kasaragi, ayant seulement perdu connaissance un instant se relève et blesse Saito d’une balle avant de s’échapper.  Mais Saito réussi à libérer Vexille et Maria avant de succomber à ses blessures.

Vexille part à la poursuite de Kisaragi pendant que Maria libère Leon et arrive au moment où il commençait à partir à bord d’un hélicoptère. Elle réussit à abattre l’hélicoptère, mais dans sa chute, ce dernier blesse Vexille à la jambe.  Kasaragi arrive à s’en sortir et s’enfuit avec sa mallette contenant le résultat de ses recherches. Maria rejoint Vexille avec Leon et réalisant ce qui se passe, court pour rattraper Kasaragi pour l’empêcher de s’échapper en s’agrippant à lui. Elle a réalisé l’amour de Leon pour Vexille, et, consciente que les monstres sont à proximité elle ne cherche pas à s’échapper. Kisagari et elle sont avalés par un «monstre». Vexille et Leon sont finalement secourus par un hélicoptère SWORD. Le Japon est totalement détruit et sans vie mais malgré ce désastre, Vexille ne peut s’empêcher de croire que l’esprit de l’humanité ne pourra jamais être enlevé.

A voir aussi:  Alfred Hitchcock

 

Selon la Bible

A la fin des temps, la Bible décrit des fléaux qui vont dévaster la Terre et qui commencent par l’arrivée des quatre cavaliers. Voir notre article «Les 4 cavaliers de l’Apocalypse» sur le sujet.

Chaque cavalier représente une étape :

Le cheval blanc – a pour symbole une couronne comme «corona» et un arc comme une seringue

Apocalypse 6 versets 1-2.

  • Je regardai, quand l’agneau ouvrit un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants qui disait comme d’une voix de tonnerre: Viens.
    Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.

Le cheval roux – symbolise une guerre planétaire

Apocalypse 6 versets 3-4.

  • Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le second être vivant qui disait: Viens.
    Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.

Le cheval noir – symbolise une famine mondiale

Apocalypse 6 versets 5-6.

  • Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main.
    Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin.

 

Le cheval vert pâle – symbolise la mort

Apocalypse 6 versets 7-8.

  • Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: Viens.
    Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

Bref, tout cela pour dire qu’il y en a qui pensent que nous sommes en train de vivre cette période des 4 cavaliers.

A voir aussi:  Romains 6-8 en version «The Message»

D’autres pensent que c’est une petite répétition de ce qui reviendra plus tard…

Le futur nous le dira.

 

Que faut-il retenir?

Etonnant de trouver un film qui décrit des choses assez similaires à celles de l’époque où nous nous trouvons. Car nous avons tous les ingrédients en réels cette fois-ci : une maladie mystérieuse, des vaccins expérimentaux, de la nanotechnologie et le désir manifeste de ceux qui veulent que la race humaine évolve vers le transhumanisme…

Intéressant de retrouver ce genre de ver qui dévore tout sur son passage comme dans la série «Men in Black».

A croire que les films cherchent à nous annoncer «notre» futur…

La Bible annonce des périodes difficiles pour l’humanité qui commencent avec les 4 cavaliers de l’Apocalypse. Certains pensent que c’est maintenant et d’autres pour un futur proche.

Quoiqu’il en soit, l’humanité est confrontée à un choix : choisir un futur avec Dieu qui veut conserver l’humain ou celui d’un futur sans Dieu qui veut faire évoluer l’homme vers une version 2.0 : le transhumanisme.

Je suis heureuse de savoir que Dieu a un avenir bien meilleur que celui des transhumanistes et qui est rempli d’espérance car le livre de l’Apocalypse se termine bien…

Pas vous?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Sources externes

Sites web :

En anglais

Articles :

En français

En anglais

Vidéos à rechercher :

En français

  • YouTube – Manga World – Vexille – partie 1 – vostfr  
  • YouTube – Manga World – Vexille – partie 2 – vostfr   Lien ne fonctionne plus depuis 01.07.2022 et vidéo introuvable : ??youtube.com/watch?v=ZHJ63Pv2u6M&pbjreload=102
  • Joseph Prince – Vivre sans stress

En anglais

  • Daily motion – Vexile English version. Lien (enlever les ??) : ??wcostream.com/vexille-english-dubbed

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : affiche du film – Source : By yamaguchi.net, Fair use, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=12790174

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings