Il a voulu prouver que c’était faux – L’enquête de Lee Strobel

Il a voulu prouver que c’était faux : L’enquête de Lee Strobel

5/5

Version audio de l’article.

Gemmes

Est-ce que les miracles existent ? C’est la question que s’est posée Lee Strobel.

Lee était un journaliste d’investigation américain pour le Journal Chicago Tribune -connu pour être athée-. « Était », car quelque chose est venu bouleverser sa vie : sa femme s’est convertie un beau jour au christianisme. Désemparé et furieux, il s’est lancé, tête baissée, dans presque deux ans d’enquête pour trouver les preuves irréfutables que le Christ, auquel elle croit, n’est jamais ressuscité d’entre les morts.
S’il arrivait à prouver ce point, tout le Christianisme s’écroulerait et elle n’aurait plus aucune raison de croire en « ces chimères ». Il voulait retrouver sa vie « d’avant ».

Et qui est mieux placé que lui pour le faire ? Il est journaliste professionnel d’investigation.

Il veut des preuves, des faits : c’est cela qu’il veut trouver.

Les Chrétiens disent que Christ est ressuscité ? On va voir s’il y a des faits. Sinon, c’est juste une légende basée sur des chimères ! Cela ne devrait pas être compliqué à prouver ni prendre trop de temps !

Il s’est donc décidé à appliquer les mêmes techniques que pour mener une enquête criminelle en passant au crible les récits historiques (les témoins) sur la résurrection et autres éléments pour obtenir un verdict : est-ce que le Christianisme est réel ?

Mais voilà… cela ne s’est pas passé comme prévu. Oui, des preuves irréfutables il en a trouvé. Mais à l’opposé de ce qu’il voulait. Et ce qu’il pensait régler en deux trois temps a pris presque deux ans. Car plus il creusait, plus il a été mis devant une évidence : non seulement Jésus est bien mort, mais la résurrection a bien eu lieu.

Mais quelles preuves a-t ’il bien pu trouver pour qu’il ne soit plus athée ? Comment prouver la résurrection de quelqu’un qui est mort il y a 2’000 ans dont on n’a jamais retrouvé le corps ?

Les faits

L’exécution de Jésus

Est-ce que Jésus est bien mort à la croix ou est-ce qu’Il aurait pu perdre connaissance, entrer dans un coma et s’en sortir pour faire croire ensuite qu’Il était ressuscité ?

Pour établir un verdict, il faut qu’il y ait au minimum 2 témoignages qui corroborent. C’est ce qui est fait dans les cas portés devant la justice.

Nous avons des récits de croyants confirmant qu’il est ressuscité au premier siècle mais aussi des confirmations de 5 récits non bibliques. On a le récit de l’historien Joseph Flavius qui travaillait pour les Romains au 1er siècle et d’autres historiens comme Lucien de Samosate. Même les juifs admettent que Jésus a été exécuté.

Même l’« Journal of the American Medical association » – revue prestigieuse du corps médical aux Etats-Unis a mené une enquête sur la crucifixion de Jésus et publié les résultats en 1986 en concluant : « Il est clair que, selon les faits historiques et médicaux, tout ceci indique que Jésus était mort avant même que la blessure faite dans sa côte se soit infectée. Nous pouvons même avoir le témoignage de Gerd Lüdemann de l’Université de Vanderbilt qui a fait aussi une enquête.

Jésus a bien été descendu de la croix – mort.

La résurrection : une légende ?

On a des récits de personnes témoignant de la résurrection de Jésus peu de temps après sa mort.

En quoi est-ce important ?

Parce que si l’on pense que cette résurrection est une légende, cela prend au grand minimum deux générations jusqu’à plusieurs siècles pour se faire et non quelques années.

Les premiers croyants nous ont laissé des récits sur leurs croyances ainsi que des récits. Au premier siècle, ces croyants se rassemblaient en ayant un crédo (*) basé sur des FAITS. Un crédo doit résumer l’essence même de la croyance :

Ce crédo dit : Jésus est mort, il a été enterré et le 3ème jour il est ressuscité d’entre les morts.

Au 1er siècle, ils ajoutaient le nom de personnes précises, croyantes ou non, qui ont témoignées d’avoir vu Jésus vivant après la croix. Et ce crédo a été créé peu de temps après la crucifixion de Jésus ! En fait, on peut même dater ce crédo.

Ce n’est pas comme cela qu’une légende se développe.

C’est l’apôtre Paul qui a préservé ce crédo en écrivant une lettre environ 20-22 ans après la crucifixion de Jésus à l’église de Corinthe : c’est le verset 1 Corinthiens 15 :3-9. Et l’apôtre indique qu’il leur avait déjà donné ce crédo auparavant. Il ne fait que le répéter dans cette lettre.

Si vous voulez un élément de comparaison, la vie d’Alexandre le Grand fut écrite par Plutarque 400 ANS APRES.

On peut avoir des faits encore plus proches du moment de la crucifixion. Paul, avant de devenir apôtre, haïssait les chrétiens et les pourchassait pour les faire arrêter et torturer (hé oui, c’était le Dark Vador de l’époque !).

3 à 4 ans après la crucifixion, il était justement en route pour Damas dans l’intention de persécuter les chrétiens qui s’y trouvait. Jésus lui ait apparu en personne ! Il est devenu « Apôtre Paul » sur le champ ! Nous avons son récit dans le livre des actes.

Dans sa lettre aux Galates, Paul indique qu’il est monté à Jérusalem 3 ans plus tard pour rencontrer Céphas (l’apôtre Pierre) et Jacques, le frère de Jésus. Deux témoins de la résurrection de Jésus. Lorsqu’il est dit « pour faire la connaissance » (de Pierre et de Jacques) dans Galates 1 :18, c’est le mot Grec ἱστορῆσαι (historēsai) : cela veut dire « enquêter, rendre visite pour obtenir des informations ». C’est à ce moment là qu’il a dû établir le crédo avec l’aide de deux témoins de la résurrection qu’il nomme en plus dans ce crédo ! Ce crédo existait avant que Paul ne vienne ! Donc entre 1 à 6 ans après la résurrection.

(*) Crédo : ensemble d’articles fondamentaux, principes, sur lesquels on base sa foi ou opinion.

Enterré mais le tombeau s’est vidé

Selon la Bible, Jésus a été rapidement mis dans le tombeau fait par un homme riche (Luc 13 :52-53).

Certains pensaient que les crucifiés n’étaient normalement pas enterrés. Ils pensaient que leur corps était jeté dans les champs avec les chiens qui pouvaient avoir un petit encas. Oui, je sais : beurk.

En 1968, des archéologistes ont retrouvé un reste d’humain qui avait été crucifié. Il avait toujours le clou planté dans sa cheville. Puis il y en a eu un autre de découvert peut de temps après.

Donc, même si la majorité des crucifiés n’étaient pas enterrés, ce n’était pas le cas pour tous.

Le premier argument à l’époque pour justifier le fait que le tombeau était vide : les disciples ont volé le corps. C’est pour cette raison que les religieux qui avaient demandé aux romains de crucifier Jésus sont aller les revoir après la crucifixion pour demander de mettre des gardes devant le tombeau. Par ce récit, les religieux prouvent bien que le corps de Jésus avait été mis dans le tombeau : sinon pourquoi auraient-ils demandé aux Romains de mettre des gardes pour empêcher les disciples de voler le corps ?

Il faut plutôt prouver comment le tombeau s’est retrouvé vide ?

Là encore nous avons des récits de témoins qui l’ont vu. Des témoins oculaires rapporté par 515 personnes en tout genre : hommes, femmes, la nuit, le jour.

Réalisez-vous qu’en histoire, on se contente de deux témoins pour établir un fait ?

La Bible nous dit qu’au départ, les disciples se cachaient après l’arrestation de Jésus, par peur d’être à leur tour arrêtés et exécutés. Mais l’histoire dit que, quelques semaines plus tard, ils étaient dans les rues de la même ville où Jésus avait été exécuté : Jérusalem. Ils proclamaient l’Evangile. Que s’était-il passé ? Ils avaient, entretemps, été baptisés du Saint Esprit. Mais c’est une autre histoire.

Mais ils ont proclamé le message de la bonne nouvelle de Jésus jusqu’à être tous torturé et exécutés (sauf Jean qui a seulement été torturé et envoyé en exil à l’île de Patmos. Il est le seul disciple à être mort « normalement »).

Juste une question : seriez-vous prêt à mourir pour une légende ou une histoire qui n’est pas basée sur des faits ? Ils étaient là… Ils ont vécu ces évènements.

Après deux ans d’enquête, Lee Strobel a pris une décision face à la masse d’évidences qu’il avait amassée. Tout jury se doit de prendre une décision face aux évidences et doit émettre un verdict.

Sa conclusion a été qu’il lui fallait plus de foi pour rester athée que de croire en Jésus qui est ressuscité d’entre les morts. Il ne s’est rien passé de dramatique : pas de tremblement de terre, pas d’apparition d’ange. Juste un passage trouvé au « hasard » dans la bible : Jean 1 :12…

Quel principe retenir ?

Nous n’avons qu’une seule vie, après quoi vient le jugement de Dieu. Mais dieu a envoyé son Fils pour justement éviter que l’on tombe sous son jugement et pour que nous ne périssions pas :

Jean 3 :16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 3 :16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Il a cru, face aux évidences, mais il a fallu qu’il reçoive ce cadeau de la vie de Dieu.

Jean 1 : 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nomelle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. t c’est alors qu’il a reçu le salut, le don de la vie éternelle venant de Dieu.

Il a cru, face aux évidences, mais il a fallu qu’il reçoive ce cadeau de la vie de Dieu.

Et c’est alors qu’il a reçu le salut, le don de la vie éternelle venant de Dieu (il en témoigne!)

La vie de Lee Strobel et de sa famille a ensuite changé pour le meilleur : ses valeurs, sa moralité, ses priorités. Tout ! Lui-même dit que le changement était important pour lui et que les mots n’arrivent pas à communiquer le changement qui s’est opéré en lui. Il peut juste raconter ceci : sa petite fille de 5 ans ne connaissait qu’un père colérique, rentrant ivre certains soirs. Mais il changea du tout au tout après. 5 mois après, sa petite fille est allée voir le pasteur de l’église et lui a demandé : « Je veux que Jésus fasse pour moi ce qu’il a fait pour mon père ». Elle donna sa vie à Jésus ce jour-là.

Dieu nous laisse le choix : la vie ou la mort. Mais il nous invite à faire le bon choix : la vie !

En savoir plus…

Commentaires

Ecritures Louis Segond (LSG)

L’apôtre Paul, lui-même, dit que s’il n’y a pas de résurrection, notre foi est vaine (elle n’a plus rien sur quoi se reposer).

1 Corinthians 15 :17-18

17 Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés,

18 et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.

Dieu se laisse trouver par ceux qui le cherchent.

Matthieu 7:7-9

7 Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.

8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.

L’espérance, c’est que Christ est vivant !

1 Pierre 3:15

15 Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous,

L’apôtre Paul a préservé ce crédo dans sa lettre aux Corinthiens

1 Corinthiens 15

3 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures;

4 qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures;

5 et qu’il est apparu à Céphas, puis aux douze.

6 Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts.

7 Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.

8 Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, comme à l’avorton;

9 car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu.

Paul donne plusieurs indications dans sa lettre aux Galates :

Qu’autrefois il persécutait « à outrance » et « ravageait » l’église de Dieu.

Mais Dieu lui révéla Son fils.

3 ans plus tard (donc environ 7 à 8 ans après la crucifixion de Jésus), il monta à Jérusalem pour rencontrer Céphas (c’est l’apôtre Pierre) et Jacques, le frère de Jésus.

Galates 1

11 Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme;

12 car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus Christ.

13 Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Église de Dieu,

14 et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères.

15 Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce,

16 de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang,

17 et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l’Arabie. Puis je revins encore à Damas.

18 Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui.

19 Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur.

Le témoignage de Paul au roi Agrippa (romain) pendant son arrestation.

Actes 26

9 Pour moi, j’avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth.

10 C’est ce que j’ai fait à Jérusalem. J’ai jeté en prison plusieurs des saints, ayant reçu ce pouvoir des principaux sacrificateurs, et, quand on les mettait à mort, je joignais mon suffrage à celui des autres.

11 je les ai souvent châtiés dans toutes les synagogues, et je les forçais à blasphémer. Dans mes excès de fureur contre eux, je les persécutais même jusque dans les villes étrangères.

12 C’est dans ce but que je me rendis à Damas, avec l’autorisation et la permission des principaux sacrificateurs.

13 Vers le milieu du jour, ô roi, je vis en chemin resplendir autour de moi et de mes compagnons une lumière venant du ciel, et dont l’éclat surpassait celui du soleil.

14 Nous tombâmes tous par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

15 Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes.

16 Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t’établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t’apparaîtrai.

17 Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie,

18 afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.

Les religieux de l’époque qui avaient faussement accusé Jésus auprès des Romains vinrent revoir ces derniers pour leur demander de mettre des gardes pour surveiller la tombe. En effet, Jésus avait annoncé, de son vivant, qu’il allait ressusciter 3 jours après sa mort.

Matthieu 27

64 Ordonne donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas dérober le corps, et dire au peuple: Il est ressuscité des morts. Cette dernière imposture serait pire que la première.

Jésus annonce à ses disciples qu’il sera arrêté (livré), qu’on le fera mourir et qu’il ressuscitera 3 jours après.

Marc 9

31 Car il enseignait ses disciples, et il leur dit: Le Fils de l’homme sera livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et, trois jours après qu’il aura été mis à mort, il ressuscitera.

Le passage où la Bible indique que Jésus, après la crucifixion, a été mis dans un sépulcre (tombe).

Luc 23

52 Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus.

53 Il le descendit de la croix, l’enveloppa d’un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n’avait encore été mis.

Le verset qui a aidé Lee Strobel à recevoir le salut de dieu.

Jean 1 :

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,

13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

Sources externes

Articles :

En français :

En anglais :

Vidéos à rechercher (*):

  • YouTube – Le cas du Christ (enseignement de Lee Strobel en personne anglais « A case for Christ » – avec sous-titres en français)
  • Film en DVD : Jésus l’Enquête (The Case for Christ).

 

Livres

  • “Jésus l’enquête” sur son témoignage et enquête ISBN 978-2-84700-307-9

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés dans un article.
  • Image mise en avant : personnelle.

Laisser un commentaire