Histoire

La légende de la Tarasque


Version audio de l’article

Gemmes

Une bête semblable à un dragon sévissait  dans les marécages de la région de Tarasque.

Cette légende, tirée du folklore provençal, était répandue au Moyen Âge. Elle s’est perpétuée jusqu’à nos jours.

Voulez-vous en savoir plus?

 

La bête de Tarascon

La légende la décrit comme étant un dragon amphibie aussi gros qu’un bœuf descendant du fameux Léviathan.

On dit qu’elle guettait ses proies parmi les voyageurs et passagers de bateaux imprudents qui empruntaient le Rhône. Elle dévorait sa proie sur le rocher où se dresse désormais le château de Tarascon.

Elle aurait une tête de lion qui donnait aussi l’impression, sous certains angles, d’être la tête d’un vieillard. En guise de protection, son ventre était couvert d’écailles de poisson, son dos recouvert d’une carapace de tortue hérissée de pointes. Ses dents de lézard, ses six pattes semblable à celles d’un ours et ses griffes lui permettait de mettre ses proies facilement en pièces. De longues traînées d’étincelles sortaient de ses naseaux. D’un seul coup, sa puissante queue de reptile couverte d’écailles ornée au bout d’un dard de scorpion avait la force d’estropier des humains.

Ses attaques, selon les villageois de la région, faisaient déborder le Rhône.

C’est l’auteur Jacques de Voragine qui nous laisse cette description dans son ouvrage intitulé «Légende dorée» écrite en 1266 :

  • « Il y avait, à cette époque, sur les rives du Rhône, dans un marais entre Arles et Avignon, un dragon, moitié animal, moitié poisson, plus épais qu’un bœuf, plus long qu’un cheval, avec des dents semblables à des épées et grosses comme des cornes ; il se cachait dans le fleuve d’où il ôtait la vie à tous les passants et submergeait les navires. ».

Mais un jour, tout changea.

Une jeune fille, prénommée Marthe, sœur de Marie-Madeleine, arriva de Palestine au 1er siècle. Elle partit de Béthanie en Basse-Provence pour annoncer l’Évangile en remontant le Rhône. Elle rencontra les habitants du village de Nerluc, terrorisés par les terribles assauts de la Tarasque : ils lui supplièrent de leur venir en aide. Marthe partit donc affronter cette bête. Elle la rencontra alors qu’elle était en train de dévorer un pauvre berger. Marthe l’aspergea d’eau bénite, réduisant à néant le pouvoir de la bête qui vint se coucher à ses pieds. Marthe lui mit sa ceinture à son cou pour la ramener en laisse au village. Les villageois furent tout d’abord stupéfaits, puis, réalisant que la bête était désormais sans pouvoir, se mirent à la frapper pour se venger des terribles malheurs qu’elle leur avait fait subir. Marthe les supplia de lui laisser la vie. Mais la population ne put se contenir : la Tarasque fut mise à mort.

A voir aussi:  Le film «Sound of Freedom» - Le Son de la Liberté

 

Légende perpétuée par le Roi René

Le roi René d’Anjou hérita du trône au 15ème siècle et vint s’établir en Provence.

Il prit la décision d’instituer les « Jeux et courses de la Tarasque » le 14 avril 1474. Il fonda aussi l’ordre des chevaliers de la Tarasque pour perpétuer cette célébration.

Les instructions qu’il donna fut de faire ces jeux au moins sept fois par siècle en faisant le plus de bruit possible avec tintamarres, noces, farandoles et festins sur cinquante jours. Les étrangers sont invités et doivent être bien accueillis.

Le lundi de Pentecôte, une effigie de la bête montée sur un char passe en procession au milieu d’une foule en liesse, flanqués des chevaliers appelés «tarascaires».

En souvenir de cette histoire, le village de Nerluc fut baptisé Tarascon.

Ses fêtes, sa confrérie demeurèrent populaires jusqu’à la fin du 19e siècle.

De nos jours, tous les ans, Tarascon continue à commémorer la légende de la Tarasque le jour de la fête de Sainte Marthe en faisant passer en procession une effigie de la bête sur un char pour la grande joie des touristes.

 

Selon la Bible

Le Léviathan, qui serait l’ancêtre de la Tarasque selon la légende populaire, n’est mentionné que trois fois dans la Bible sous ce nom.

En Hébreu, le mot Léviathan veut dire :

לִ֝וְיָתָ֗ן (liw·yā·ṯān)

Référence Strong 3882: veut dire « enroulé en spirale »

  • léviathan, monstre marin, dragon
  • grand animal aquatique
  • peut-être le plesiosaurus (dinosaure) ; sens exact inconnu.

Job le mentionna lorsqu’il maudit le jour de sa naissance après avoir tout perdu: sa famille, ses biens, sa santé.

A voir aussi:  Origine de la croix Huguenote

Job 3 versets 7-9.

  • Que cette nuit devienne stérile, Que l’allégresse en soit bannie!
    Qu’elle soit maudite par ceux qui maudissent les jours, Par ceux qui savent exciter le léviathan!
    Que les étoiles de son crépuscule s’obscurcissent, Qu’elle attende en vain la lumière, Et qu’elle ne voie point les paupières de l’aurore!

Certains voient, dans ce passage, deux interprétations possibles :

  • Une littéral : des personnes assez folles pour exciter le dragon – le Léviathan.
  • Une métaphorique : des personnes qui font de la sorcellerie pour invoquer les puissances démoniaques.

Il est mentionné encore une fois dans Job 41 verset 1 (c’est Dieu qui s’adresse à Job).

  • Prendras -tu le crocodile (léviathan) à l’hameçon ? Saisiras -tu sa langue avec une corde ?
    Mettras-tu un jonc dans ses narines? Lui perceras-tu la mâchoire avec un crochet?
    Te pressera-t-il de supplication? Te parlera-t-il d’une voix douce?
    Fera-t-il une alliance avec toi, Pour devenir à toujours ton esclave?
    Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau? L’attacheras-tu pour amuser tes jeunes filles?
    Les pêcheurs en trafiquent-ils? Le partagent-ils entre les marchands?
    Couvriras-tu sa peau de dards, Et sa tête de harpons?
    Dresse ta main contre lui, Et tu ne t’aviseras plus de l’attaquer.
    Voici, on est trompé dans son attente; A son seul aspect n’est-on pas terrassé?
    Nul n’est assez hardi pour l’exciter; Qui donc me résisterait en face?

Dieu dit que ce Léviathan (traduit dans ce passage «crocodile») ne peut Lui résister!

Le Léviathan étant un dragon, on peut aussi dire que Dieu considère que le dragon ancien – un autre nom pour satan – n’est pas de taille face à Lui!

D’ailleurs, la fin du dragon Léviathan a été prophétisée par Ésaïe :

A voir aussi:  Baal, Zeus, Pergame - quel rapport?

Ésaïe 27 verset 1.

  • En ce jour, l’Éternel frappera de sa dure, grande et forte épée Le léviathan, serpent fuyard, Le léviathan, serpent tortueux; Et il tuera le monstre qui est dans la mer.

Psaumes 104 verset 26.

  • Là se promènent les navires, Et ce léviathan que tu as formé pour se jouer dans les flots.

Des traductions disent aussi «pour jouer, rire» dans les flots. Hum… Un gentil dragon? Je ne pense pas… C’est un des noms de satan !

 

Que faut-il retenir ?

Est-ce que la Tarasque est une légende, un événement qui a été «arrangé» au cours de l’histoire, ou une invention pour attirer les touristes? Quoiqu’il en soit, Dieu dit que même le plus terrifiant des dragons ne peut tenir devant Lui.

Il annonce même la défaite finale du Léviathan – symbole du diable…

Alors, si vous faites face une situation qui vous semble plus terrifiante qu’un dragon, faites appel à Dieu! Il saura s’occuper de votre dragon…

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Sources externes

Articles :

En Français

  • l-encyclopedie-fantastique.blog4ever (.com) – La Tarasque de Tarascon.

Vidéos à rechercher :

En Français

  • YouTube – Joseph Prince – Vivre sans stress

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) «by Public Domain» sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : Image trouvée plusieurs fois sur internet sans copyright que nous avons modifiée et redessinée.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings