Histoire

La Magna Carta


Version audio de l’article

Gemmes

Un document a traversé 800 ans pour parvenir jusqu’à nous : la Magna Carta. Quel est ce document?

Pourquoi fut-il important selon les historiens ?

 

Qu’est-ce que cette «Magna Carta»?

Cette «Magna Carta» est en fait une charte.

Elle est souvent décrit comme étant une des premières «bande dessinée». Mais il s’agit, en fait, d’un long parchemin sur lequel a été dépictée une charte.

En effet, en 1215, le roi d’Angleterre – Jean sans terre – imposait de lourdes taxes aux barons afin de financer ses guerres à l’étranger qui étaient très onéreuses. Si l’un d’entre eux s’y opposait, l’amende pouvait être très élevée et  aller jusqu’à la confiscation de tous leurs biens. Le roi n’avait pas hésité à prendre des otages.

Leur réaction ne se fit pas attendre. Pour les barons, c’était clair : le roi bafouait les droits et lois en vigueur. Ils exigèrent que le roi les respecte – chose que le roi refusa.

Les trois parties – les Barons, le clergé et le roi, en appelèrent à l’arbitrage du pape Innocent III. Le prêtre de Rome, Étienne de Langton fut envoyé pour démêler cette affaire.

Ce ne fut pas du goût du roi Jean qui refusa de reconnaître cette autorité. Le ton se durcit : il fit saisir les biens de l’archevêché, ce à quoi le pape répondit en déclarant le royaume «en interdit», une sanction des plus graves. Cela veut dire : plus de son de cloches, plus d’offices, plus de sacrements ! Puis, l’ultime châtiment : il excommunia le roi.

Ce fut l’archevêque Étienne de Langton qui leur donna l’idée de faire une charte. Il existait, en effet, la Charte des Libertés datant de 1100, écrite sous le roi Henri 1er Beauclerc : elle permettait de garantir les droits de la noblesse.

Les barons s’emparèrent de cette charte et adressèrent au roi une motion de défiance (diffidation), officialisant le soulèvement de vassaux contre un suzerain.

Ce fut le début d’une courte guerre civile : avec l’appui de l’archevêque de Canterburry, les barons s’emparèrent de Londres le 15 juin 1215 pour imposer les exigences de cette nouvelle «Magna Carta Libertatum» – cette Grande Charte des Libertés avec ses 63 articles.

Désormais, le roi devait se conformer aux lois :

Il ne pouvait plus lever d’impôts extraordinaires sans qu’un Grand conseil composé de barons et d’ecclésiastiques donnent leur accord.

Il n’avait plus le droit de faire d’arrestations arbitraires :

  • Article 39 : Aucun homme libre ne sera saisi, ni emprisonné ou dépossédé de ses biens, déclaré hors-la-loi, exilé ou exécuté, de quelques manières que ce soit. Nous ne le condamnerons pas non plus à l’emprisonnement sans un jugement légal de ses pairs, conforme aux lois du pays.

Il devait désormais respecter les droits spécifiques à la noblesse, la bourgeoisie et ecclésiastique et ne pas s’immiscer dans leurs affaires.

A voir aussi:  La Lance de Destinée

Les seigneurs laïcs demandèrent un dédommagement des spoliations qu’ils avaient subies. Le roi devait se limiter à appliquer seulement les taxes et droits fixés par les coutumes (Common Law).

Si un abus est signalé, le roi a quarante jours pour remettre les choses dans l’ordre sous peine de voir ses biens saisis ! C’est une sorte de droit à l’insurrection !

Le roi ne dit rien et s’y soumit… Mais un an plus tard, il obtint du Pape l’annulation de ce document sous prétexte qu’il n’est pas légal !

En guise de représailles, les barons, s’appuyèrent sur l’article 61 de la charte, destituèrent le roi et désignèrent le fils du roi de France Philippe Auguste, le futur Louis VIII comme devant prendre le trône.

Seulement, Jean sans Terre mourut le 19 octobre 1216 : juste à temps pour que son fils et héritier légitime se saisisse de la couronne sous le nom d’Henri III.

L’impact

La Magna Carta subira de petites modifications au cours du XIIIème siècle. En 1354, on ajoutera la notion d’égalité universelle, principe qui sera utilisé au XVIIIème siècle pour libérer les esclaves qui se trouvaient sur le territoire anglais. Puis elle sera incorporée dans le Droit Commun anglais (Common Law).

Pour certains, cette charte marque le passage d’un État absolu à celui d’un État de droit et comme une source d’inspiration pour les futures déclarations d’indépendance de plusieurs pays.

Pour d’autres, elle montre, au contraire, la prise de pouvoir d’une minorité faisant partie de la classe aisée et qui a réussi à imposer son dictat au pouvoir en place. En d’autres mots, les fortunés – une minorité – ont pris le pouvoir.

Il est vrai que si l’on remet cet événement dans le contexte de l’époque,  les hommes dits «libres» étaient une minorité. Les paysans composant la majorité de la population, étaient considérés comme étant «non libres».

 

Est-ce une charte oligarchique ou, au contraire, marque-t-elle les bases de ce que l’on appellera plus tard démocratie «parlementaire»? Les opinions divergent.

Cette charte aura eu au moins le bénéfice d’apporter la paix entre le Roi et ses barons, évitant ainsi une guerre civile encore plus étendue et sanglante.

Quelle que soit notre opinion, cette charte soulève un point important : qu’il est primordial de séparer les pouvoirs pour éviter qu’il y ait un parti qui prenne le dessus sur un autre.

 

Selon la Bible

Lorsqu’Israël instaura un roi, Dieu tint compte de trois sources d’autorité :

. Celle du roi – pour appliquer la justice, protéger le peuple et veiller à son bien-être.

. Celle des Lévites avec Souverain Sacrificateur et scribes de la loi pour veiller à ce que cette dernière soit appliquée par tous.

. Celle des prophètes, qui annoncent ce que Dieu a à dire dans certaines situations, quitte, des fois, à apporter une réprimande et jugement.

Les trois étaient supposées s’équilibrer et veiller les unes sur les autres pour que ces trois autorités appliquent la justice instaurée par la Loi de Dieu.

A voir aussi:  Des géants ont-ils existé sur la terre ?

Seulement, la nature humaine prenant souvent le dessus, même cet équilibre fut rompu et Dieu intervint pour corriger la situation en ôtant les personnes qui avaient apporté la corruption dans des postes d’autorité :

Esaïe 9 versets 14-15.

  • Aussi l’Éternel arrachera d’Israël la tête et la queue, La branche de palmier et le roseau, En un seul jour.
    (L’ancien et le magistrat, c’est la tête, Et le prophète qui enseigne le mensonge, c’est la queue.)

Le magistrat est considéré comme étant la tête – le pouvoir juridique.

La branche de palmier est une plante noble.

Psaumes 92 verset 12.

  • Les justes croissent comme le palmier, Ils s’élèvent comme le cèdre du Liban.

Lorsque Jésus fut accueilli à Jérusalem comme prophète, les gens jetèrent des branches de palmier sur la route sur son passage (Jean 12:13).

Le roseau est humble et pousse dans un milieu humide.

Job 8 verset 11.

  • Le jonc croît-il sans marais? Le roseau croît-il sans humidité?

L’eau, dans la Bible, symbolise la Parole de Dieu et Son Esprit. Sans Son Esprit, le cœur humain se durcit…

Le prophète est la queue : il est celui qui intervient lorsqu’il y a un problème à régler pour écouter et répéter ce que le Seigneur a à dire.

Jérémie 6 verset 13.

  • Car depuis le plus petit jusqu’au plus grand, Tous sont avides de gain; Depuis le prophète jusqu’au sacrificateur, Tous usent de tromperie.

Les croyants sont responsables de prier pour les gens en position d’autorité pour éviter que l’équilibre des pouvoirs se rompt :

1 Timothée 2 versets 1-4.

  • J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.
    Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

Nous devons annoncer l’Évangile pour que davantage de personnes connaissent la bonté de Dieu et Son amour !

C’est la manière de faire renaître la justice dans une nation :

Proverbes 28 verset 12.

  • Quand les justes triomphent, c’est une grande gloire; Quand les méchants s’élèvent, chacun se cache.

Nous devons être le sel de la Terre et lui donner sa saveur en étant une bénédiction pour les autres :

Matthieu 5 versets 13-14.

  • Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.
    Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.

Le contexte de ce passage est celui d’annoncer la Bonne Nouvelle et de la mettre en pratique, quitte à être persécuté.

A voir aussi:  1-La statue de Nebucadnetsar - Introduction

Proverbes 11 verset 11.

  • La ville s’élève par la bénédiction des hommes droits, Mais elle est renversée par la bouche des méchants.

 

Que faut-il retenir ?

Cette Magna Carta a survécu après 800 ans d’existence et les historiens sont d’accord pour dire qu’elle a influencé la déclaration d’indépendance des États-Unis.

On peut toujours l’admirer aujourd’hui au British Museum à Londres.

Sur le principe, elle rappelle que, même ceux qui occupent une position de pouvoir – comme un roi – doivent eux aussi se soumettre aux lois et leur obéir.

Le principe «nul n’est au-dessus de la loi» s’applique à tous les êtres humains.

Pour certains, cette carte marque le passage d’un État absolu à celui d’un État de droit.

Pour d’autres, elle montre qu’une minorité de la classe aisée a réussi à imposer son dictât au pouvoir en place.

Les événements qui ont amené à rédiger la Magna Carta nous rappellent qu’il est important de séparer les pouvoirs pour éviter les dérives. C’est pour cette raison qu’il y a, dans les démocraties, des Sénats, Congrès, Parlement et autres entités pour séparer le pouvoir exécutif, juridique, etc.

Lorsque l’équilibre de cette séparation de pouvoirs n’est pas respectée, le droit fini par être bafoué et un groupe prend le dessus sur les autres : cela devient un pouvoir absolu.

Alors, la Magna Carta est-elle un symbole de justice ou de prise de pouvoir par une oligarchie?

Je vous laisse réfléchir…

Nous devons tous être une bénédiction pour les autres : c’est de cette manière que nous pouvons relever la justice. C’est être le sel de la Terre en proclamant et vivant ce que l’Évangile proclame !

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Vous trouverez plus de détails, les références et les sources dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Sources externes

Articles :

En Français

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant : image de Magna Carta venant de Wikipédia – Original, 13th centry royal scribe; photograph by British Library, Public domain, via Wikimedia Commons – modifiée (ajout d’un autre fond).

 

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings