Le virus de la Polio : un scandale?

Le virus de la polio : un scandale?


Version audio de l’article

Gemmes

Enfant, j’ai côtoyé une personne atteinte de la polio. Son bras inerte, ballant, m’intriguait. Comment est-ce que cela avait pu arriver? On m’expliqua qu’il avait eu la polio enfant et que, suite à cela, son bras était devenu inerte.

Lorsque l’on se penche sur l’histoire de ce virus de polio, on tombe sur une étrange rumeur : le virus de la polio n’aurait peut-être jamais existé. Est-ce que l’on nous aurait caché quelque chose?

 

Chronologie

Pour savoir si nous avons affaire un scandale, regardons, ensemble, ce qui s’est passé et basons-nous sur des faits:

1824

Les ouvriers métallurgistes sont les premiers à souffrir des symptômes de la polio. Ils sont en permanence en contact avec le plomb et l’arsenic présents dans les métaux. Le scientifique anglais John Cooke fera cette observation: “Les fumées de ces métaux, ou leur réception en solution dans l’estomac, provoquent souvent des paralysies”. Or, l’arsenic et le plomb sont connus pour être deux perturbateurs endocriniens.

1890

Aux États-Unis, les cultivateurs font face au carpocapse, un insecte qui décime leurs récoltes de pommes. On  pulvérise alors de l’arséniate de plomb une dizaine de fois pendant l’été sur les vergers pour enrayer la perte. Encore du plomb.

1892

Seulement deux ans plus tard, des épidémies de polio apparaissent dans le Vermont qui est un état connu pour ses vergers de pommes. Le gouvernement envoie un inspecteur, le Dr Charles Caverly, qui remarque que la majorité des témoignages de parents indiquent que certains enfants sont tombés malades après avoir mangé des fruits.

1907

Malgré le lien qui semble se tisser entre la consommation des fruits aspergés d’arséniate de plomb et la polio, on continue d’utiliser ce produit sur les cultures de coton.

1908

Voilà que soixante-neuf enfants deviennent, d’un seul coup, paralysés dans une même ville du Massachusetts qui produit du coton et des pommes.

Le rapport du docteur conclus à une maladie peu infectieuse avec un agent extérieur qui entre dans le système digestif dans la plupart des cas. Mais il n’est pas en mesure de dire si cette infection provient des malades ou de la nourriture qu’ils ont consommée.

1909

Les soupçons commencent à se porter sur l’arséniate de plomb. Le Royaume-Uni interdit alors les importations de pommes en provenance des États-Unis qui utilisent ce produit sur leurs vergers.

1916

Le 17 juin, le quartier de Brooklyn à New York déclare officiellement une épidémie de polio. Les autorités mettent alors en place une politique sanitaire rigoureuse pour enrayer sa propagation: les journaux publient, chaque jour, le nom et adresse des gens atteints par cette maladie ; des affichages sont placardés sur les portes de leur maison pour signaler leur mise en quarantaine.

1921

Après s’être baigné dans la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, Franklin D. Roosevelt, à l’âge de 39 ans et avant de devenir président des États-Unis, se retrouve paralysé à partir de la taille. Pendant longtemps, on supposa qu’il avait contracté la polio supposant que l’eau devait être toxique à cause de déversements d‘éléments polluants dans cette baie. Pendant sa présidence, il créa une fondation d’eaux chaudes thermales à Warm Springs en Géorgie pour aider les personnes atteintes de polio et de paralysie infantile afin de bénéficier des bienfaits de ces eaux.

1926

Une épidémie de polio se déclenche dans une école de la ville britannique de Broadstairs, dans le Kent. Le neurologiste Walshe conclue à une épidémie liée à un agent externe pouvant provenir du lait d’une laiterie locale où les vaches étaient lavées au DDT (1).

Pendant sa présidence, Franklin Roosevelt créa une association caritative qui est aujourd’hui appelée «March of Dime» pour aider les mamans ayant des enfants atteints de poliomyélite (polio). (4)

Quelques décennies plus tard, les experts émirent une autre hypothèse: celle que Franklin Roosevelt avait plutôt le syndrome de Guillain-Barré.

1944

Albert Sabin est un virologue, immunologiste, en autres, qui a trouvé une des causes majeures de la polio en autopsiant des soldats américains basés aux Philippines. Il est intéressant de noter que les camps militaires américains étaient pulvérisés tous les jours avec du DDT pour tuer les moustiques sans que les colonies philippines voisines n’aient pas eu de cas de polio.

Le Docteur Sabin put prouver que des virus s’attaquaient aux intestins avant d’atteindre le système nerveux. Après des années de tests, il obtint une licence pour mettre un vaccin orale sur le marché américain. Mais il refusa de breveter sa découverte et d’en faire une affaire commerciale.

1944

Certains articles rapportent que le NIH aurit signalé que le DDT endommage les mêmes cellules de la corne antérieure retrouvées dans la paralysie infantile, mais impossible de retrouver cette source sur internet. 

Ce qui est sûr, c’est que l’Allemagne, alors dirigée par Hitler, refuse d’utiliser ce produit estimé dangereux. Les avis sont partagés dans le monde pendant une campagne pro-DDT qui fait rage. Une campagne publicitaire démontre les bienfaits du DDT qui a été propagé dans les maisons de Naples, Italie, et Sardaigne, pour tester ses effets sur les moustiques porteurs de malaria. (5)

Malgré la presse qui commence à émettre des doutes sur l’équilibre bénéfice-risque du DDT, son utilisation se généralise dans les foyers américains au point que l’on trouve même du papier peint imprégné de DDT jusque dans les chambres d’enfants dans le but de tuer les moustiques.(2)

A voir aussi:  Origine du Père Noël

Pire encore: des villes, comme San Antonio, aspergent des quartiers entiers avec ce même le DDT pour endiguer une épidémie de paralysie infantile! (3)

1946

Le Professeur Jost Gebhard Koch, spécialisé en biologie moléculaire, conclue que la saisonnalité de la polio est en corrélation avec la récolte des fruits (6).

1949

Le Dr Morton Biskind, endocrinologue, praticien et chercheur médical a remarqué un nouveau mélange de symptômes anciens et nouveaux se cumulant chez ses patients, ainsi que chez des animaux  domestiques et sauvages. Les symptômes incluaient des problèmes dégénératifs dans le cerveau, leurs organes internes et muscles mais plus prononcés, au départ, chez les animaux. Face à ce phénomène, le Dr Biskind consulta d’autres collègues. Ce qu’ils constatèrent : les lésions de moelle épinière sont similaires à celles de la polio chez les humains.

Il co-publia, avec le Dr Irving Bieber un livre intitulé : «Nouveau syndrôme avec des manifestations neuropsychiatriques» dans le journal  Americain de Psychothérapie. L’article porta principalement sur le lien entre l’exposition au DDT et l’apparition de la polio.

Selon eux: « Les faits sont têtus », écrivaient les auteurs, « et le refus de les accepter n’évite pas leurs effets inexorables – les conséquences tragiques sont maintenant sur nous. » (7)

1950

Le directeur médical de l’hygiène industrielle de la santé publique américaine, J.G. Townsend fait aussi une similitude entre l’empoisonnement au parathion et la polio. Il pense que certaines polio pourraient être causées par la consommation de fruits ou de légumes contenant des résidus de parathion. (8)

1951

Le Dr Biskind traite ses patients atteints de polio comme des victimes d’empoisonnement, en éliminant les toxines de la nourriture et de l’environnement, en particulier le lait et le beurre contaminés par le DDT. Le Dr Biskind écrit : “Je suis d’avis que l’utilisation sur les cultures ou dans les établissements alimentaires de toute sorte, des hydrocarbures cycliques chlorés (qui incluent le groupe de composés DDT), et des phosphates organiques du groupe parathion, devrait être, et si nous voulons survivre, doit être spécifiquement interdite par la loi. (9)

1949-1951

Seulement d’autres voix s’élèvent pour soumettre des solutions ou pointer du doigt d’autres causes possibles.

Suite à une épidémie en Caroline du Nord en 1948 (60 cas), le Dr F.R. Klenner, propose l’utilisation de l’acide ascorbique (vitamine C) en doses massives avec une injection toutes les deux ou quatre heures par voie intramusculaire.  La totalité des patients furent bien portants au bout de soixante-douze heures.

Mais d’autres thérapies se révèlent plus dangereuses. Comme, par exemple, certains qui proposent d’éliminer le sucre, source potentielle de la polio et, d’autres, qui prescrivent le dimercaprol, qui, plus tard, comme étant un poison. D’autres ont fait inhaler de l’acide picrique, ce qui fit perdre l’odorat à des milliers d’enfants. Le Dr George Retan qui fit des essais remplacer le liquide céphalo-rachidien par du sérum physiologique, ce qui ne fit qu’accélérer la mort des patients. (10)

1950

Le Dr Biskind présente au Congrès américain des preuves que les pesticides sont la principale cause des épidémies de polio.  (11)

1953

Les vêtements sont rendus imperméables aux mites en les lavant dans de l’EQ-53, une formule contenant du DDT. (12)

Le Dr Biskind écrit : “On savait déjà en 1945 que le DDT était stocké dans les graisses corporelles des mammifères et qu’il apparaissait dans leur lait… pourtant, loin d’admettre une relation de cause à effet entre le DDT et la polio qui est si évidente et qui, dans n’importe quel autre domaine de la biologie, serait immédiatement acceptée, pratiquement tout l’appareil de communication, tant profane que scientifique, a été consacré à nier, dissimuler, supprimer, déformer et tenter de convertir en son contraire cette preuve accablante. La diffamation, la calomnie et le boycottage économique n’ont pas été négligés dans cette campagne”.

1954

Une législation reconnaissant les dangers des pesticides persistants est promulguée suite à la conférence «XIV Pan American Sanitary» organisée par le Bureau «Pan American Sanitary Bureau» suite au lien faits entre ces produits et la malaria. Du coup, l’élimination progressive du DDT aux États-Unis est planifiée bien que, parallèlement, les ventes de DDT sont transférées vers les pays du tiers monde! (13)

1956

Une citation de Jonas Salk, biologiste américain, créateur du vaccin anti-poliomyélite va tout résumer sur la situation cette année-là. (14)

En 1956, l’AMA (The American Medical Association) envoya un communiqué à chaque médecin agréé afin qu’il ne classe plus la poliomyélite comme poliomyélite, sans quoi son autorisation d’exercer serait révoquée. Toute paralysie devait maintenant être diagnostiquée AFP (paralysie flasque aiguë) MS, MD, paralysie de Bell, paralysie cérébrale, SLA (maladie de Lou Gehrig), Guillian-Barre, etc., dans le but de faire croire au public que la polio était éradiquée par la campagne de vaccination antipolio.
Donc, ces maladies sont des versions renommées de la polio.
De plus, la plupart sinon tous les cas de polio seraient imputables aux vaccins eux-mêmes.
« Nous savions depuis 1961 que le vaccin à virus vivant de la polio causait en fait lui-même la maladie. »

1962

A voir aussi:  Premières paroles sur la Lune

Publication du livre «Printemps Silencieux» de Rachel Carson,  connu pour avoir lancé le mouvement écologiste dans le monde occidental. Il eut, pour impact, de contribuer à l’interdiction du pesticide DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane) aux États-Unis en 1972. (15)

1968

Le DDT n’est plus homologué aux États-Unis pour certains produits : arbres d’ombrage, sur le tabac, dans les habitations et dans les milieux aquatiques). En 1970, l’annulation sera étendue aux  cultures, installations commerciales, produits ligneux et bâtiments. (16)

2008

Les symptômes de la polio se retrouvent dans  ceux de la paralysie flasque aiguë (PFA), la sclérose en plaques, la paralysie de Bell, l’infirmité motrice cérébrale, la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig) et le syndrome de Guillain Barré.

Cela fait toujours rage dans de nombreuses régions du monde où l’utilisation de pesticides est élevée, DDT inclus.

L’OMS déclare sur son site web : Il n’y a pas de remède à la polio. Ses effets sont irréversibles”. (17)

2017

Chose étonnante, Bill Gates, connu pour sa société Microsoft en informatique, investi massivement dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, notamment dans les vaccins.

La polio est justement dans sa ligne de mire: il a promi de verser 450 millions de dollars pour éradiquer cette maladie. Cet investissement lui permet d’imposer au groupe consultatif technique national indien sur l’immunisation (NTAGI) de rendre obligatoire l’administration de 50 doses de vaccins contre la polio. Des sources alternatives disent que ce programme d’immunisation qui ciblait les enfants eut l’effet contraire: selon le gouvernement indien, il y eut une vague d’effets secondaires comme une paralysie flasque aiguë non due à la polio (NPAFP) paralysant 490 000 enfants entre 2000 et 2017. Le gouvernement indien prit la décision de mettre fin au programme de vaccination et de quitter l’Inde. Dès cet arrêt, les taux de NPAFP ont chuté de manière drastique. Seulement cette histoire est contestée par les médias majeurs occidentaux.

Pourtant, la même année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) admit que l’explosion mondiale de la polio était principalement due au vaccin. On a même estimé, en 2018, que cela touchait 70 % des cas de polio dans le monde. Ce sont surtout le Congo, l’Afghanistan et les Philippines qui furent les plus touchés après une campagne de vaccination.

2018

Le Dr William Muraskin écrit un livre intitulé «Polio Eradication and Its Discontents». Il s’est posé une question: entre toutes les maladies infectieuses qui tuent des millions d’enfants chaque année dans le monde, pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a choisi la polio, qui ne faisait pas partie de cette catégorie en 1988? Ils l’ont choisie pour en faire leur objectif prioritaire d’éradiquer cette maladie au niveau mondial. Cet auteur s’est donc plongé dans l’historique de cette maladie et a fait un constat : le programme de santé publique de chaque nation du monde a été détourné par un petit nombre de personnes ayant une influence mondiale afin de prouver que cette méthode était viable. Pour eux, la poliomyélite n’était pas si grave, mais elle tombait au bon moment pour appliquer et prouver l’efficacité de leur méthode pour la santé publique. C’est l’Inde qui s’y oppose le plus fortement et qui subit une changement majeur dans ses priorités nationales de santé. Pendant des décennies, les partisans du vaccin antipoliomyélitique oral Sabin (VPO) vont s’opposer à ceux qui sont pro-vaccin antipoliomyélitique inactivé Salk (VPI). Seulement cette campagne dans les choix des vaccins, imposés au niveau mondial, provoquera des conséquences économiques à long terme pour les pays en développement.

2020

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare, Le 25 août 2020, l’éradication de la poliomyélite en Afrique après avoir massivement vacciné les enfants et connu aucun cas pendant quatre ans consécutifs.

Il ne reste que deux pays ayant des cas de ce virus sous forme «sauvage» : l’Afghanistan (29 cas) et le Pakistan (58 cas).

2021

Malgré le pessimisme de l’OMS en 2008, les recherches pour éradiquer la polio continuent. Preuve en est avec «Journée mondiale contre la polio» organisée par l’industriel pharmaceutique Sanofi. (18)

Le 11 juin 2021, l’OMS déclare que la polio a disparu des Philippines suite à une campagne vaccinale.

Selon la Bible

L’introduction de produits chimiques utilisés sur des aliments aurait dû être plus étroitement testée avant de les utiliser massivement…

Il est presque inconcevable que de tels produits soient mis sur le marché sans tenir compte de l’impact sur les humains et les animaux.

Comment oublier cette simple règle: celle de faire aux autres ce que l’on aimerait qu’on nous fasse:

Matthieu 22:39

  • Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

C’est ce que la Bible appelle «la règle d’or».

 

Que faut-il retenir ?

Il est étonnant de voir que tous les efforts pour éradiquer la polio (poliomyélite) reposent sur un meilleur vaccin alors que les produits chimiques ont été incriminés depuis le début par plusieurs spécialistes et enquêteurs. Comment un virus a-t’il pu apparaître avec des symptômes qui ont émergé en même temps que des produits qui se sont avérés très néfastes, ultérieurement, pour la santé?

Il faudrait alors clarifier un point: s’agit-il vraiment d’un virus ou d’une maladie causée par les produits chimiques? Il y aurait-il eu un amalgame entre plusieurs maladies comme avec l’exemple du Président Franklin Roosevelt, d’abord diagnostiqué de son vivant de poliomyélite, et de Guillain-Barré quelques décennies plus tard? Sachant que des produits hautement toxiques, comme le DDT, l’arséniate de plomb ont été retirés du marché en parallèle à la diminution de la polio?

A voir aussi:  Le signe des cornes

Comment en être sûr alors que la «journée mondiale contre la polio» est organisée par un industriel pharmaceutique qui fabrique justement le vaccin et qui ne se repose que sur cette solution sans chercher «ailleurs». Il y aurait-il eu des conflits d’intérêts? Car si la cause de ce mal vient d’ailleurs, nous aurions alors affaire à un scandale. Mais peut-être, est-ce rassurant que Wikipédia ait dédié un article au Poliovirus, juste pour conforter cette thèse de ce virus dit de type «Arn simple».

Qu’en pensez-vous?

Références

Voir la section, ci-dessous «En savoir plus…».

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Sources externes

Références

Livres :

En anglais

  • Polio Eradication and Its Discontents: A Historian’s Journey Through an International Public Health (Un)Civil War
    Editeur : Orient Blackswan Pvt. Ltd.
    Auteur : William Muraskin
    Paru en août 2018

Sites web :

En Français

  • Polio-france (.org)

Articles :

En Français

En anglais

Vidéos à rechercher :

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : symbol polio : Polio Disease – By Gan Khoon Lay  – In the Baby Children Kid Health Sickness Syndrome Problem Collection License Creative Common CCBY. Image modifiée. Lien: ‘https://thenounproject.com/term/polio-disease/1258178/ – Symbole vaccin : Polio Vaccine By Max Hancock, US -In the Health & Aid Collection Creative Commons Lien : ‘https://thenounproject.com/term/polio-vaccine/1886207/

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings