L’Eau de Quinton

L’Eau de Quinton


Version audio de l’article

Gemmes

Une eau de mer particulière, appelée «eau de Quinton» a une composition chimique proche du plasma sanguin humain. Ses bienfaits sont surprenants.

Voulez-vous en savoir plus?

Qu’est ce que l’eau de Quinton?

L’eau de Quinton est une eau de mer présentée sous forme de sérum mais qui n’attaque aucun microbe, contrairement au sérum de Pasteur, mais qui donne aux cellules un puissant moyen de lutter contre ce qui ne va pas en boostant le système immunitaire naturel.

Elle est puisée à 30 mètres de profondeur au large des côtes bretonnes, au centre de tourbillons que l’on appelle des vortex ce qui garantit sa richesse en oligo-éléments. Une fois micro-filtrée, sa température est stabilisée puis elle est stérilisée à froid pour conserver ses bienfaits minéraux.

Quels sont ses bienfaits

Elle est très riche en oligo-éléments, en minéraux et en vitamines ce qui permet de soigner et de réparer les cellules.

Elle est un anti-inflammatoire ainsi qu’un puissant reminéralisant ce qui est idéal lorsque l’on a des problèmes osseux et articulaires. en effet, cette eau  « recharge » l’organisme en éliminant les toxines ce qui permet de régénérer les cellules endommagés de l’organisme.  

Cette eau existe sous deux formes:

  • Hypertonique: il s’agit du plasma de Quiton à l’état «pur», non chauffée ni transformée. Son taux de minéraux et d’oligo-éléments est plus élevé que celui qu’on trouve dans le plasma sanguin humain.
  • Isotonique: la solution hypertonique est diluée dans de l’eau, la rendant plus faible en minéraux. Elle n’est pas distillée. Il s’agit de la solution qui se rapproche le plus du plasma sanguin humain et qui était injectée par intra-veineuse par René Quinton lors de ses traitements. De nos jours, seules les infiltrations sous-cutanées faites par un médecin sont autorisées.

Histoire

Déjà les Grecs connaissaient les bienfaits des bains d’eau de mer. René Quinton est un naturaliste, biologiste et physiologiste autodidacte du XIXe siècle né le 15 décembre 1866 à Chaumes-en-Brie et mort le 9 juillet 1925 à Paris.

Pour lui, cela ne faisait aucun doute: la vie est apparue dans l’eau de la mer. Il fallait donc faire des recherches dans cet élément.

A partir de 1895, il fit une découverte dans son laboratoire qui bouscula les croyances de son époque:  ses expériences lui firent arriver à la conclusion que que la composition chimique de cette eau de mer est comparable à celle du plasma sanguin en termes de vitamines, et surtout, d’oligo-éléments. La seule différence, c’est que notre plasma est moins concentré en iode. René va le prouver en  faisant une transfusion sanguine de cette eau sur un chien mourant. Non seulement le chien se rétablit rapidement mais il vécu encore plusieurs années. Il répéta cette expérience sur d’autres animaux avec le même succès.

Il publia «L’eau de mer, milieu organique» en 1905 pour exposer sa théorie selon laquelle les cellules vivantes arrivent à leur développement cellulaire optimal en fonction de certaines conditions de température, de composition chimique dans lesquelles elles évoluent.

L’anecdote qui l’amena à cette théorie débuta un beau jour d’automne, lorsqu’une vipère, un animal à sang froid, s’introduisit dans son salon pour se mettre au chaud. Frigorifié par le froid, le serpent était dans un état léthargique au départ, mais il recouvra rapidement sous la chaleur ambiante. Cette réaction du serpent à cette variation de températures intrigua Quinton: il se demanda s’il n’y aurait pas une température optimale qui permettrait à l’activité vitale cellulaire de s’exprimer de manière maximale. En creusant ses recherches, il se rendit compte que les reptiles sont apparu à une époque où la température du globe était élevée et constante. Il fit donc une hypothèse :  de nouveaux animaux ont développé un pouvoir calorifique en parallèle au refroidissement progressif du globe terrestre leur donnant la capacité d’augmenter et de réguler la température de leur organisme face à de nouvelles conditions environnementales. Ses expériences arrivèrent à la conclusion que toute forme de vie est impossible au-dessus de 44 ou 45 degrés Celsius.

A voir aussi:  Le Sudarium d'Oviedo

Les trois lois

Quinton établira trois lois en se basant sur ses expériences et théories:

  • La loi de constance osmotique. «l’identité du milieu marin et du milieu intérieur permet l’équilibre osmotique et le maintien de la vie».
  • La loi de constance thermique. Cette théorie fut contredite plus tard par celle sur l’alternance des âges glaciaires: Il établit une catégorisation des êtres vivants, les plus récents étant ceux dont la température s’approche des 44 degrés Celsius optimaux. Selon lui, au fil des âges, de nouvelles espèces se sont créées à partir d’anciennes en augmentant sensiblement leur température afin de lutter contre le refroidissement de l’environnement.
  • La loi de constance marine. La vie animale est apparue sous forme de cellule dans les mers et a continuée à évoluer en conservant des cellules ayant conservé des caractéristiques d’organismes venant du milieu marin.
  • La loi de constance générale.  C’est une synthèse des trois lois  que l’on vient d’énumérer. Pour René Quinton :
    « En face des variations de tout ordre que peuvent subir, au cours des âges, ses différents habitats, la vie animale, apparue à l’état de cellule dans des conditions physiques et chimiques déterminées, tend à maintenir, pour son haut fonctionnement cellulaire, à travers la série zoologique, ces conditions des origines. » En d’autres mots, les êtres vivants ont maintenu leurs conditions d’origines qui n’ont pas variées au fil du temps.

La température corporelle des êtres vivants

René Quinton est parti du principe que la Terre, à l’origine, devait avoir des océans d’une température de 44 degrés Celsius, en se basant sur la température corporelle la plus élevée trouvée dans le monde vivant, et que cette température n’a cessée de baisser au fil du temps.

Les reptiles et batraciens, étant les espèces vivantes les plus anciennes et les plus primitives, n’avaient pas la capacité d’augmenter leur température. Ils se sont maintenus à une température de 43 degrés Celsius, faisant d’eux les animaux au sang «le plus froid».

Les espèces, apparues ultérieurement, purent avec le phénomène de combustion, avoir une température plus élevée pour s’adapter au refroidissement de la Terre et en conservant la température d’origine de 44 degrés Celsius.

Si on suit la logique de cette théorie, cela implique que l’on peut identifier l’ordre d’apparition des espèces suivant leur température corporelle, les plus anciennes étant les plus froides.

Pour vérifier cette théorie, René Quinton pris la température d’un grand nombre d’êtres vivants d’espèces variées pour voir si cela se confirmait. Normalement, cela devrait donner deux grandes catégories: les espèces anciennes qui devraient avoir une température inférieure à 40 degrés Celsius, et les plus récentes, supérieur à 40 degrés Celsius.

Son relevé fut sans appel. On peut prendre comme exemples:

Espèces anciennes:

  • L’ornythorinque: il a une température moyenne de 30 degrés Celsius, alors que des espèces récentes ont une température de 44 degrés Celsius.
  • L’aptéryx (le «kiwi» néo-zélandais) : température moyenne de 37,2 degrés Celsius.

Espèces récentes:

  • L’homme – 37,2 degrés Celsius.

Les Dispensaires Marins

Le 26 mars 1907, il ouvre son premier « dispensaire marin », rue de l’Arrivée à Paris. Il fit plus de 300 injections par jour pour  guérir des nouveau-nés et adultes atteints de choléra et de gastro-entérite ou d’autres pathologies avec ce qu’il appelle désormais le « plasma de Quinton ». Devant ce succès, il créé d’autres dispensaires en France et à l’étranger, sauvant notamment des dizaines de milliers d’enfants du choléra infantile.

Sa passion pour  l’aéronautique l’amena à fonder et présider la «Ligue nationale aérienne», qui réunit des célébrités de son époque. Il se donne l’objectif de sensibiliser l’opinion publique et à faire adhérer industriels et personnalités politiques au monde aérien. Sa ligue crée la première école de pilotage au monde à Juvisy, dirigée par Ferdinand Ferber.

Carrière aéronautique et militaire

A l’âge de 48 ans, il devient Capitaine de réserve dans l’artillerie et recevra la Chevalier de la Légion d’honneur en 1913. Au début de la première guerre mondiale en 1914, il sera mobilisé dès le mois d’août. Du coup, ses travaux seront mis en suspend pendant quatre années.

Il monte les échelons: il devient chef d’escadron puis lieutenant-colonel d’artillerie de réserve, officier en 1917 puis commandeur en 1921. Il fut blessé plusieurs fois et cité sept fois : il recevra la croix de guerre avec cinq palmes et deux étoiles. Le Maréchal Foch, en personne, fera cet éloge : « Officier de la plus rare intrépidité dont il est impossible d’énumérer les actes de bravoure… S’est affirmé comme un excellent commandant de groupe, ayant la plus grande autorité et sachant obtenir de son personnel le rendement maximum. » Il fut aussi fait chevalier de l’Ordre de Léopold de Belgique.

A voir aussi:  Six doigts - Les personnes polydactyles

René Quinton meurt le 9 juillet 1925 à Paris, à l’âge de 58 ans, d’un arrêt cardiaque.

Observations sur la loi de constance thermique

Si on reprend cette théorie qui stipule que l’on obtient une réaction optimale cellulaire lorsque celle-ci est proche de 44 degrés Celsius, on comprend alors mieux le rôle de la fièvre. Lorsqu’un corps réagit à une maladie en manifestant une fièvre, il est en fait, en train d’optimiser la défense immunitaire. Cette fièvre est un moyen de se rapprocher des 44 degrés Celsius d’origine. Bien entendu, il ne faut pas que la fièvre soit trop élevée et ne doit surtout pas atteindre ces 44 degrés! Mais elle montre un principe venant des conditions d’origine de la vie.

Un allemand, du nom d’Henri Lampert, fit un certains nombre d’observations: les japonais ont un nombre très faible de cancer. Or, ils prennent souvent des bains chauds. Pendant la guerre, Henri Lampert pris des bains hypercalorifiques pour guérir d’une fièvre typhoïde. Et cela fonctionna! Il répéta la même expérience pour venir à bout d’une épidémie de fièvre typhoïde sur le front russe: même résultat. Les soldats furent guéris après avoir pris des bains à 43 degrés Celsius. Il collabora avec un autre professeur allemand au nom de Goetze pour trouver le moyen de combattre le cancer. Ils commencèrent à appliquer la même méthode de bains hypercalorifiques sur des cancers superficiels puis plus graves. Leur conclusion fut la suivante:

«Lorsque la température du corps est portée artificiellement à 39 degrés Celsius, la cellule maligne commence à dépérir, et, à 42 degrés, elle périt. Par contre, la cellule saine supporte aisément une température interne de 43 degrés et elle n’est en danger qu’aux environs de 45 degrés.»

Étonnant qu’ils retombent encore sur la limite des 44 degrés découverts par René Quinton…

Selon la Bible

La Bible déclare clairement que la vie est dans le sang.

Lévitique 17:11, 14a.

  • Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation.
    (…)
    Car l’âme de toute chair, c’est son sang, qui est en elle. (…).

Dans le récit de la création (Genèse 1), Dieu commença par créer, dans cet ordre, la lumière, l’eau, la verdure, le firmament (étoiles…), les animaux marins de la mer, les animaux terrestres de la terre, puis l’homme à Son image.

Par contre, Jésus a déclaré que de l’homme sortirait des «sources de vie»:

Psaumes 36:9

  • (36:10) Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la lumière.

Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

Proverbes 10:11

  • La bouche du juste est une source de vie, Mais la violence couvre la bouche des méchants.

Dieu est notre source de vie. Il est lumière (un autre élément) qui se manifeste sous forme de Parole. Cette Parole est celle qui a créée toute la création.

Jean 1 versets 1-4.

  • Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
    Elle était au commencement avec Dieu.
    Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
    En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Oui, l’eau est la vie. René Quinton ne s’est pas trompé. Mais la Bible mentionne aussi deux autres éléments qui ont aussi leur importance:

  • La lumière
  • La Parole.
A voir aussi:  Le chant des étoiles et la Bible

Il est intéressant de noter que Jésus a proclamé, eau et fort, qu’Il était :

  • La lumière du monde.
    Jean 8 verset 12: Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
  • Parole de vie.
    Jean 6 verset 63: C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.
    Jean décrit Jésus comme étant la Parole qui est venue sur Terre. Jean 1 verset 1: Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu.
  • Source d’eau vive. Jean 4 verset 14: Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.

Pourrions-nous donc résumer en disant que nous sommes faits de lumière, d’ondes (la parole) et d’eau ajoutées à la terre (le nom d’Adam, le premier homme, voulant dire «tiré de la terre»)?

Que faut-il retenir ?

Malgré les bienfaits de cette eau de Quinton, elle fut graduellement délaissée et oubliée lorsque la première guerre mondiale se déclencha. Certainement parce que l’auteur de cette découverte s’est basé sur une théorie qui contredit celle de l’évolution. Et puis, l’eau de mer, c’est gratuit et guérit de toutes pathologies, contrairement au sérum de Pasteur qui implique d’en faire un différent à chaque maladie.

De nos jours, le milieu médical utilise le sérum physiologique. Seuls certains naturopathes, herboristes et spécialistes du thermalisme continuent de se servir du plasma de Quinton pour les cures de remise en forme.

On peut se demander pourquoi on ne se repenche pas sur cette eau, surtout lorsque l’on manque de plasma sanguin et que des journalistes ont mis à nu des scandales sur du sang obtenu de personnes en difficultés financières et souvent en mauvaise santé.

Si l’on se fie à ce que la Bible dit sur la source de vie, René Quinton se serait penché que sur un seul des éléments de la vie.

Et, n’est-il pas étonnant de voir que les deux extrêmes, l’exposition à une haute température et une très basse, fasse réagir le système immunitaire pour le bien-être de l’homme? Voir notre article sur la loi de l’Hormèse.

Comme quoi, il y a encore pleins de choses passionnantes à étudier!

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Jésus nous offre une source d’eau de vie qui va durer pour l’éternité!

Jean 4:14

mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.

Sources externes

Sites web :

En Français

  • Quinton (.fr)

Livres:

En Français

  • André Mahé – Le secret de nos origines – Révélé par René Quinton – Editions «Le courrier du Livre».
  • René Quinton – L’eau de mer, milieu organique – 1904.

Articles :

En Français

Vidéos à rechercher :

En Français

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : Photo de René Quinton : par Agence Rol — Bibliothèque nationale de France, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9443360.Image modifiée. Gouttes d’eau: images personnelles. Fonds de plage: image gratuite Pixnio: ‘https://pixnio.com/fr/nature-paysages/des-plages/eau-mer-mousse-plage-humide-nature-ocean-turquoise-ete-beau-sable-eau-vague

2 réflexions sur “L’Eau de Quinton

  • octobre 30, 2021 à 3:38
    Permalien

    Jeu de mot ou….?😊
     »Il est intéressant de noter que Jésus a proclamé, EAU et fort, qu’Il était : »

    Très intéressant, j’enchaîne sur loi de l’Hormèse!

    Répondre
    • novembre 6, 2021 à 9:33
      Permalien

      Bonjour
      Merci de m’avoir fait part de votre intérêt pour cet article! La loi de l’Hormèse est fascinante!

      Répondre

Laisser un commentaire