Cryogénie : où en sommes-nous?

La cryogénie ou en sommes-nous


Version audio de l’article

Gemmes

La cryogénie est une science qui existe aujourd’hui et qui offre -entre autres- de congeler des êtres humains qui refusent de «passer dans le néant» après leur mort ou qui ont succombé à une maladie fatale pour «revenir à la vie» lorsque la science aura mis au point un procédé qui les rende «immortels».

Mais est-ce possible aujourd’hui? Où en sommes-nous?

Je vous invite à le découvrir…

 

Le procédé

La cryogénie est une science qui utilise la réfrigération en dessous de moins 180 degrés Celsius à l’aide de gaz liquéfiants comme l’azote liquide.

En 2017,  un partenariat entre l’université Shandong (hôpital Qilu) et une association américaine en Californie spécialisée en cryogénie «Alcor Life Extension Foundation», a permis de cryogéniser la première femme chinoise à le faire. Décédée à 49 ans d’un cancer des poumons, elle avait, de son vivant, fait don de son corps à la science. Ils l’ont congelée dans un grand réservoir contenant 2’000 litres d’azote, à une température de moins 196 degrés Celsius.

 

Mais cette idée n’est pas nouvelle: des chercheurs ont faits plusieurs essais depuis les années 60 pour trouver le moyen de conserver le corps d’une personne qui vient de mourir dans un liquide liquéfiant dans un état de «stase», c’est-à-dire en évitant que le corps se décompose, surtout au niveau de la zone cérébrale.

Ce procédé est extrêmement coûteux car il faut non seulement avoir du matériel pour procéder à cette congélation, mais aussi pour conserver le corps pendant des années.

Certains chercheurs optent pour conserver seulement la tête en «neurosuspension» dans l’espoir, un jour, de transférer la «conscience» de la personne dans un autre «récipient».

 

La mort… Les critères pour déclarer officiellement une mort ont évolués au fil du temps. Pendant longtemps, le critère «fiable» était celui de l’arrêt cardiaque. Mais aujourd’hui, on arrive à «ramener à la vie» des patients qui ont eu un arrêt cardiaque.

Le nouveau critère est celui d’un électro-encéphalogramme plat – une mort cérébrale. Mais il est possible que bientôt la mort soit déterminée par le constat de la destruction des connexions synaptiques – en gros, de l’arrêt du fonctionnement des neurones dans le cerveau.

 

Les limites de ce procédé

La cryogénie exige de congeler au plus vite le cerveau après un décès légalement constaté et déclaré. Seulement, cela prend du temps de congeler un corps. Des lésions cérébrales risquent de se former avant la fin même de ce procédé si on ne le fait pas assez vite.

La congélation, elle-même, n’est pas sans risque pour les cellules nerveuses qui risquent d’être détruites par les cristaux de glace.

Mais en 2015, cet obstacle a été levé. Ils réussirent à préserver les cellules du cerveau d’un lapin en lui injectant des « liquides cryoprotecteurs ».

Depuis, pour contourner le problème, on envoie de l’oxygène régulièrement dans le cerveau pendant la cryogénisation. On remplace le sang par ces produits chimiques – ces « liquides cryoprotecteurs »- pour empêcher la formation de cristaux de glace dans les organes et les tissus du corps.

Le corps est refroid à une température suffisamment basse pour ralentir puis stopper l’action de décomposition des cellules et tissus.

Seulement, le corps subit malgré tout des dommages inévitables liés à cette congélation. Mais ceux qui pratiquent la cryogénie comptent sur le potentiel de la nanotechnologie pour réparer les dégâts au niveau des cellules – que ce soit la maladie ou le vieillissement.

Une fois la congélation terminée, le corps est conservé dans un sac hermétique.

Ce n’est donc pas totalement sous contrôle, car malgré ces précautions, des cerveaux peuvent se retrouver endommagés pendant le processus de cryogénisation.

 

L’objectif

L’objectif de la cryogénie n’est pas de ressusciter les morts, mais au moins de les conserver sans dégradation pour que, dans le futur, une sorte de «résurrection» partielle soit tentée avec, au minimum, la récupération de la conscience «téléchargée» dans un autre corps  biologique ou transhumain.

Le procédé n’est pas encore maîtrisé pour arriver prochainement à pleinement les ressusciter. Mais sa pratique se fait dans l’espoir de trouver un jour le moyen de le faire.

Il y a des personnes qui s’inscrivent, de leur vivant, pour être cryogénisées en cas de décès. Souvent, elles ne croient pas en la vie après la mort et souhaite «revenir à la vie» pour avoir une deuxième vie dans une société future.

De nos jours, seuls deux pays offrent cette possibilité: les Etats-Unis et la Russie.

On compte 150 personnes qui ont leur corps conservé en entier et 80 qui ont conservé seulement les cerveaux. Ce procédé peut coûter jusqu’à 160’000 dollars pour le corps entier contre 64’000 pour ne conserver que la tête.

Nous sommes donc encore loin de ressusciter ou de ranimer quelle que conscience que ce soit.

A voir aussi:  Les codes poubelles de l’ADN

 

Selon la Bible

Des cas de résurrections

La Bible mentionne plusieurs personnes qui ont été ressuscitées d’entre les morts. Les plus connus sont Jésus et Lazare.

Lazare fut ressuscité quatre jours après sa mort et, Jésus, trois jours après. Selon les dire d’une de ses sœurs, le corps de Lazare «sentait déjà» après quatre jours dans la tombe: son corps était en train de se décomposer.

Jésus a déclaré dans Jean 11 verset 25-26:

  • Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?
    Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde.

Chez les chrétiens, cette espérance de résurrection et de vie après la mort est vivante. Jésus a même annoncé à Ses disciples qu’Il nous préparait une demeure au ciel après la mort :

Jean 14 versets 1-3.

  • Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
     Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
    Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.

Jésus parlait sciemment de la vie après la mort puisqu’Il était en train de donner Ses dernières instructions à Ses disciples avant sa crucifixion. Il savait que sa mort était imminente. Pensez-vous que ses premiers disciples aient choisi d’être persécutés et martyrisés pour un gars qui, en fait, ne serait pas revenu d’entre les morts? Le christianisme serait relégué à un code de moralité et non à celle d’une puissance de vie venant du Saint Esprit!

Un croyant doit vivre avec Sa vie et non la sienne.

2 Pierre 1 versets 3-4.

  • Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,

 

Dieu, le dieu des vivants et non des mots

Jésus a réprimandé ceux qui ne croyaient pas en la vie après la mort.

Marc 12 versets 26-27.

  • Pour ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob?Dieu n’est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l’erreur.

 

La mort selon la Bible

Dieu donne une autre définition de la mort:

  • Les croyants ne meurent pas: ils «s’endorment» pour se réveiller auprès de Lui pour l’éternité.
  • Les non croyants meurent et vont subir ce que la Bible appelle «une deuxième» mort s’ils ont refusé le salut que Dieu leur offre: celui de recevoir Jésus dans leur cœur afin de devenir Son enfant.

Actes 7 versets 59-60. Etienne, un croyant rempli du Saint Esprit fut injustement condamné et lapidé.

  • Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit!
    Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s’endormit.

1 Thessaloniciens 4 verset 13.

  • Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.

En effet, la Bible nous annonce que tous serons un jour jugés par Dieu afin de rendre compte de notre vie sur Terre:

Actes 10 verset 42.

  • Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts.

Ceux qui rejetteront définitivement Dieu se retrouveront jetés dans un lac de feu qui constituera la deuxième mort – loin de la présence de Dieu :

Apocalypse 21:8

  • Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

 

Que faut-il retenir ?

La cryogénisation (ou «cryonie») donne l’espoir, à ceux qui pensent qu’il n’y a que néant après la mort, de «tenir» jusqu’à une époque où la science saura leur redonner une sorte de deuxième vie.

A voir aussi:  De la viande humaine en perspective

La Bible indique clairement qu’il y a une vie après la mort. Seulement, nous avons un choix à faire sur Terre: acceptons-nous le salut que Dieu nous offre afin de recevoir une nouvelle nature qui nous permette d’entrer dans Sa présence pour l’éternité, ou, allons-nous Le rejeter et connaître un jour un enfer loin de Sa présence?

Ceux qui se font cryogéniser pensent échapper à la première mort. Pourtant, la science ne sait toujours pas expliquer le phénomène qui provoque une mort. Comment échapper à une deuxième mort si on pense échapper à la première? La cryogénie, pour l’instant, ne semble conserver que des corps sans vie, pensant repousser l’échéance de la mort.

Pourtant, l’offre de Dieu, c’est que nous ayons Sa vie, et Sa vie pour l’éternité. Ne voulez-vous pas l’accepter? Vous pouvez Lui demander de se révéler à vous… Que risquez-vous à le faire? Car si la Bible a raison, vous avez plus à gagner qu’à perdre à faire cette demande.

Car Dieu accepte «quiconque» sans condition… Allez-vous être un de ceux-là?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Un des récits relatant la résurrection de Jésus.

Matthieu 28 versets 1-8.

Après le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre.

Et voici, il y eut un grand tremblement de terre; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus.

Son aspect était comme l’éclair, et son vêtement blanc comme la neige.

Les gardes tremblèrent de peur, et devinrent comme morts.

Mais l’ange prit la parole, et dit aux femmes: Pour vous, ne craignez pas; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié.

Il n’est point ici; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché, et allez promptement dire à ses disciples qu’il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée: c’est là que vous le verrez. Voici, je vous l’ai dit.

Elles s’éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.

L’histoire de la résurrection de Lazare.

Jean 12 versets 1-

Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa soeur.

C’était cette Marie qui oignit de parfum le Seigneur et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux, et c’était son frère Lazare qui était malade.

Les soeurs envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade.

Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n’est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.

Or, Jésus aimait Marthe, et sa soeur, et Lazare.

Lors donc qu’il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, et il dit ensuite aux disciples: Retournons en Judée.

Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée!

Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde;

mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n’est pas en lui.

Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller.

Les disciples lui dirent: Seigneur, s’il dort, il sera guéri.

Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil.

Alors Jésus leur dit ouvertement: Lazare est mort.

Et, à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui.

Sur quoi Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: Allons aussi, afin de mourir avec lui.

Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre.

Et, comme Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ, beaucoup de Juifs étaient venus vers Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère.

Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison.

Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.

Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera.

Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.

Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde.

Ayant ainsi parlé, elle s’en alla. Puis elle appela secrètement Marie, sa soeur, et lui dit: Le maître est ici, et il te demande.

Dès que Marie eut entendu, elle se leva promptement, et alla vers lui.

Car Jésus n’était pas encore entré dans le village, mais il était dans le lieu où Marthe l’avait rencontré.

Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant: Elle va au sépulcre, pour y pleurer.

Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu’elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort.

Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému.

Et il dit: Où l’avez-vous mis? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois.

Jésus pleura.

Sur quoi les Juifs dirent: Voyez comme il l’aimait.

Et quelques-uns d’entre eux dirent: Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas faire aussi que cet homme ne mourût point?

Jésus frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée devant.

Jésus dit: Otez la pierre. Marthe, la soeur du mort, lui dit: Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là.

Jésus lui dit: Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?

Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé.

Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours; mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé.

Ayant dit cela, il cria d’une voix forte: Lazare, sors!

Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller.

Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui.

Le christianisme n’est pas un code moral mais une vie avec la Vie de Jésus EN NOUS.

1 Jean 5 versets 11 à 15.

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.

Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.

Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

Dieu ne met aucune condition pour que vous receviez, non seulement son pardon pour toutes vos fautes passées, présentes, futures, mais pour que vous receviez une nouvelle nature afin de devenir Son enfant.

Jean 3 verset 16.

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Sources externes

Articles :

En Français

A voir aussi:  Une croix dans notre corps : la laminine

 

Vidéos à rechercher :

En Français

 

En anglais

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

 

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings