Le blé de la Sainte Barbe

Le blé de la Sainte Barbe


Version audio de l’article

Gemmes

Il existe une fête traditionnelle provençale qui s’appelle «la Sainte Barbe». Elle se fête le 4 décembre de chaque année et son origine vient d’un passé assez lointain. Voulez-vous découvrir quelle est cette fête qui pourrait intéresser petits et grands?

 

La Sainte Barbe

Si vous imaginez que ce saint est un homme corpulent arborant une barbe, vous vous trompez!

En fait, le prénom «Barbe» était aussi anciennement «Barbara» en grec et en latin. Il s’agit bien d’une femme, et jeune, de surcroît!

Barbe était donc une jeune femme qui refusa d’épouser l’homme imposé par son père, voulant se consacrer à Christ.

Ulcéré par son choix, son père l’enferma dans une tour dotée de deux fenêtres. Cela n’empêcha pas un prêtre chrétien de la baptiser en secret pendant cet enfermement. Lorsque son père revint d’un voyage, Barbe lui appris qu’elle avait percé une troisième fenêtre pour symboliquement représenter la Trinité. Son père fut fou de rage: il mit le feu à la tour. Barbe réussi à en réchapper et à fuir loin de son père. Mais un berger révéla sa cachette auprès de son père. Découverte, Barbe fut trainée par son père devant le gouverneur. Refusant de renier sa foi on la tortura en lui brûlant la peau et en lui arrachant les seins. Malgré cette torture, elle refusa d’abjurer sa foi. Le gouverneur ordonna alors qu’elle soit condamnée à avoir la gorge tranchée. Mais un jugement divin tomba immédiatement sur lui: il mourut foudroyé. Le berger qui l’a dénoncée se transforma en pierre et ses moutons en sauterelles selon la légende.

Cette sainte reçu le prénom de «Barbe» ou «Barbara», qui veut dire «barbare» pour ne pas dévoiler son véritable nom d’avant sa conversion au christianisme ni celui qu’elle reçu à son baptême.

A cause du supplice qu’elle a subi, Sainte Barbe (ou Barbara) est devenue la patronne des pompiers.

Un petit mot en passant pour nos pompiers qui bravent le danger pour sauver des vies. Nous devons tous les honorer et être reconnaissant pour ce qu’ils font. Alors, un grand «merci»!

 

La fête qui ne devrait pas vous Barber!

Cette fête se célèbre le 4 décembre avec une tradition qui existe toujours en Provence: semer, en famille, le blé dans 3 petites coupelles que l’on appelle des «sietouns». Mais cette tradition se retrouve aussi dans le Nord de la France et dans les pays ayant conservé des traditions slaves comme la Croatie.

Cette tradition reprend une pratique venant de rites païens qui demandait aux dieux de la fécondité. Ce rite consiste à planter des grains de blés de la récolte précédente le 4 décembre laissant ces grains germer pendant l’hiver.  La manière dont pousse le blé le jour de Noël est un signe annonciateur d’une bonne récolte -et donc de prospérité- pour l’année suivante.

A voir aussi:  La Grande réinitialisation du Pr Schwab & le Covid

Ce blé peut également être déposé sur la table lors des repas de fête de fin d’année en guise de décoration.

On peut choisir de le faire selon les dates prévues par la tradition:

  • Le 24 décembre lorsque l’on sert les 13 desserts, autre tradition provençale.
  • Le 25, la tradition veut que l’on décore cette germe de blé de rubans jaunes et rouges.
  • Entre le 26 et l’Epiphanie, on le met dans la crèche provençale.

 

Le dicton en patois dit : Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! Quand le blé va, tout va!

 

Comment préparer les grains

Si vous souhaitez faire pousser ce blé, rien de plus simple!

  • Trouver des coupelles et couvrez le fond de cotons humides.
  • Vous procurer des petits sachets de blé. Dans le Sud, les boulangeries en proposent au profit d’œuvres humanitaires, ou pendant les Foires aux Santons.
  • Mettez les graines dans le cotons sur le coton.
  • Tous les jours, veillez à ce que le coton soit toujours humide sans noyer les graines. La chaleur de l’habitat ne doit pas être trop élevée.
  • Lorsque le blé aura poussé en gerbe, vous pourrez les entourer d’un ruban jaune et rouge, les deux couleurs de la Provence.

Selon la Bible

Signe de prospérité

Le blé est aussi un signe de prospérité dans la Bible:

Genèse 27:28

  • Que Dieu te donne de la rosée du ciel Et de la graisse de la terre, Du blé et du vin en abondance!

Le blé était souvent la céréale qui était utilisée pour se protéger d’une famine et pendant cette dernière comme dans l’histoire de la famine d’Egypte du temps de Joseph:

Genèse 41:49

  • Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l’on cessa de compter, parce qu’il n’y avait plus de nombre.

Genèse 41:57

  • Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph; car la famine était forte dans tous les pays.

Le blé est donc le symbole de prospérité et d’abondance dans une demeure.

 

Symbole de l’homme

La Bible compare les êtres humains à des gerbes de blé poussant sur la terre. A la fin des temps, Dieu va récolter ce blé dans «son grenier». Nous devrons tous comparaître un jour devant Lui.

Matthieu 3:12

  • Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point.

La Bible nous avertit que nous ne sommes pas tous «du blé». Certaines personnes sont de l’ivraie, c’est-à-dire, une mauvaise herbe qui refuse de laisser Dieu intervenir dans leur vie.

A voir aussi:  L’étoile de Noël

 

Matthieu 13 versets 24-30.

  • Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ.
    Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.
    Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.
    Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie?
    Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l’arracher?
    Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé.
    Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

 

Symbole de la parole que nous écoutons

Mais un champ de blé est aussi utilisé comme image pour parler du cœur de l’homme:

 

Matthieu 13 versets 3-9.

  • Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit:
    Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent.
    Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.
    Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l’étouffèrent.
    Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.
    Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 

Ce passage nous dit que les paroles d’un enseignement entrent dans notre cœur en fonction de ce que l’on entend. Notre écoute de l’autre est donc importante!

Le cœur absorbe en lui ce que nous entendons, mais aussi ce que nous mettons devant nos yeux (ceci peut être un autre article!).

Que faut-il retenir ?

Ce blé nous rappelle que tout ce qui se présente à notre table est une bénédiction qui nous vient de Dieu. Le pain, l’élément essentiel de subsistance pendant des siècles, est souvent fait à base de blé. L’abondance de blé peut fluctuer suivant la météo et les aléas des circonstances. Le faire pousser le 4 décembre peut être l’occasion de se rappeler que nous devons être reconnaissants de ce que nous avons et des personnes qui nous entourent.

A voir aussi:  Origine des santons de Noël

 

La Bible compare aussi notre cœur à un champ de blé: notre cœur semble «enregistrer» les paroles que nous écoutons suivant la manière dont nous entendons. Vous savez bien, dans une société où les publicités et les distractions  sont nombreuses, nous avons du mal à vraiment écouter et retenir ce qui nous est dit!

Notre vie est comme celle du blé: nous subissons les aléas des circonstances, bonnes ou mauvaises. Un jour, Dieu nous récoltera tous, vivants ou morts, au moment où Il choisira de le faire.

Il s’agit d’une perspective qui ne devrait pas nous faire peur si Dieu est votre Père céleste. SI ce n’est pas le cas, sachez qu’Il a envoyé Son fils unique afin que personne ne périsse pas, mais, au contraire, afin que nous Le connaissions. Et, en tant que Père bienveillant, Il souhaite que Ses enfants ne manquent de rien.

Si vous désirez Le rencontrer, vous pouvez l’inviter dans votre vie avec vos propres mots. Sinon, une prière est disponible sur notre site dans le Menu Bonne Nouvelle.

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Sources externes

Articles :

En Français

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : blé de Noël – Photo par <a href= »https://pixnio.com/fr/media/christianisme-noel-soiree-flamme-orthodoxe »> Bicanski</a> de <a href= »https://pixnio.com/fr/ »>Pixnio</a> – Libre d’utilisation CC0.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings