Un utérus artificiel

Un utérus artificiel?


Version audio de l’article

Gemmes

Petite, j’avais fait une rédaction sur un sujet vraiment avant-gardiste à l’époque : j’avais décrit une société futuriste qui avait inventé une machine permettant aux femmes de tomber enceinte après avoir été passée dedans. C’était une idée complètement folle à l’époque. Mais on s’en rapproche : un utérus artificiel est en train d’être créé, permettant peut-être un jour aux hommes de pouvoir tomber «enceint»…

Voulez-vous en savoir plus?

 

Mais d’où vient cette idée?

C’est le biologiste britannique J.B.S. Haldane qui a le premier mentionné cette idée dans les années 1920.

 

L’ectogenèse

Un utérus artificiel, aussi appelé matrice artificielle, est un dispositif théorique d’ectogenèse qui permet une grossesse extracorporelle, à savoir la croissance d’un embryon ou d’un fœtus en dehors du corps d’un organisme femelle qui mènerait normalement cet embryon ou fœtus à terme.

L’idée d’utiliser la science pour procréer en dehors du corps est désormais une science reconnue qui a pour nom l’ectogenèse (du grec ecto, « hors », et genèse «commencement»). Il s’agit de la procréation d’un être humain qui développe (grossesse) l’embryon (embryogenèse humaine) et du fœtus dans un utérus artificiel, tout en veillant à ce que les fonctions de nutrition, excrétion de l’utérus humain soient assurés.  Cette science essaie de  mieux comprendre la formation de la vie humaine à un stade précoce.

L’écrivain Aldous Huxley a repris cette idée dans son livre Le Meilleur des mondes publié en 1932.

 

Expériences passées

Cela fait maintenant des années que nous savons comment maintenir en vie et continuer le développement d’un grand prématuré à partir de la 24ème semaine. Il suffit, pour les scientifiques, d’améliorer cette technique pour concevoir un utérus artificiel, non seulement pour les grands prématurés, mais pour éviter les fausses couches, réduire les grossesses difficiles.

Avec les premiers succès de fécondation in vitro et d’obtention de « bébés éprouvettes » dans les années 1970, la science a pu enfin dissocier les deux fonctions maternelles : la maternité ovarienne et la maternité utérine. Cette dissociation a permis d’envisager l’ectogenèse à partir du 21ème siècle.

 

Des expériences avaient été faites par Alan Flake, un chirurgien fœtale à l’hôpital pour Enfants de Philadelphie  en 2017. Il avait développé huit fœtus d’agneaux conservés dans une  sorte de poche que l’on peut considérer «sous vide » avec des tubes de sang et de fluides. Ils avaient mis au point cet utérus artificiel permettant un développement extra-utero plutôt situé en fin de grossesse. L’idée était de créer un utérus artificiel simulant l’environnement naturel de l’utérus.

 

Une étape majeure de franchie

Des ingénieurs et gynécologues de l’université de Tel Aviv , dirigés par le professeur David Elad, ont réussi depuis 2019 à créer un modèle de paroi utérine humaine.

Le professeur Elad travaille en collaboration avec le professeur Ariel Jaffa, l’ancien chef des ultra-sons en gynécologie obstétrique à la maternité Lis et à l’hôpital des Femmes du centre médical Sourasky de Tel Aviv. Cela fait plus de 25 ans qu’ils travaillent ensemble dans des recherches en bio-ingénierie et qu’ils le font avec des collègues se trouvant aux Etats-Unis et en Europe.

A voir aussi:  Invasion de criquets pélerins en 2020

Cette étape est majeure puisqu’elle permet d’implanter et de développer des embryons sur un modèle d’utérus biologique artificiel.

L’avantage de ce procédé est que les embryons peuvent se développer dans un milieu biologique au lieu de celui d’une machine semblable à la boîte de Pétri ou d’un incubateur, utilisés à ce jour pour incuber des embryons en stade précoce dans une fécondation in vitro.

L’utérus humain est composé de trois couches qui, ensemble, forment la paroi utérine : l’endomètre, le myomètre, la couche musculaire lisse, et le périmétrium, la couche séreuse externe qui tapisse l’utérus.

Le professeur Elad pense que l’étude de l’université de Tel Aviv constitue une « première où l’architecture anatomique du tissu d’utérus humain a été conçue en laboratoire ».

De plus, il est difficile pour les scientifiques d’étudier directement l’utérus humain pendant la grossesse car cela dépasserait l’éthique. Les études sur les animaux ne sont pas assez représentatives. Cet utérus biologique artificiel permet aux scientifiques de mieux étudier l’ectogenése.

 

Les chinois s’y mettent

La Chine fait des recherches pour mettre au point un utérus artificiel humain mais qui serait autonome grâce à l’intelligence artificielle (IA). En d’autres mots, IA surveillerait le développement du fœtus.

Pour l’instant, la recherche se limite aux embryons d’animaux . En effet, la loi internationale limite la recherche sur les 14 premiers jours de développement ce qui va les empêcher de pousser leur recherche au-delà de cette limite.

 

Provoc ou air du temps?

Pour la fête des mères de 2022, Calvin Klein fit une campagne publicitaire pour sa ligne de sous-vêtements publiée sur Instagram à l’occasion de la fête des Mères aux Etats-Unis montrant un homme transgenre enceint. Cela a suscité beaucoup de réactions.

La même année, un nouvel emoji, un petit dessin permettant d’exprimer ses émotions en ligne apparait : celui d’un homme enceint…

Mais cette campagne publicitaire va dans le sens de la philosophie «woke». Selon eux, la notion de féminin et de masculin a été inventée par la société et du coup, ils refusent d’utiliser les notions familiales de style «Madame, Monsieur», le «il, elle». La nature n’a plus ses droits et semble entraver les préférences.

Une femme peut donc avoir un pénis et un homme peut être enceint. Du moins, c’est ce qu’ils veulent.

L’utérus artificiel est donc pour eux une avancée importante.

 

Selon la Bible

Alors que la nature donne tout ce qu’il faut pour que la création se reproduise, on cherche un procédé artificiel.

Certes, cela peut aider ceux qui n’arrivent pas à avoir d’enfants et à sauver les prématurés et autres cas extrêmes.

Mais il est important de regarder le contexte de cette invention. On vit déjà dans une société qui cherche, de plus en plus, à supprimer la notion de féminin, masculin, que ce soit d’enlever la notion de père, mère, femme, mari, le «il» et le «elle». On va vers une société où il n’y aura plus de dualité, plus de féminin ni de masculin.

En niant ce qui existe dans la nature, l’individu ne va plus savoir où se trouve son équilibre entre le féminin et le masculin qui existent en lui et va finir par perdre ses repères. Est-ce si mal d’être un homme ou une femme?

A voir aussi:  Six doigts - Les personnes polydactyles

Tout dans la nature a été créé avec un cycle de vie et des interactions entre tous les êtres vivants.

Un fœtus qui se développe dans un environnement artificiel va passer à côté de liens qui auraient dû être tissés par la nature.

On ignore quelles vont être les répercutions de développer un fœtus en dehors d’un être humain. Un fœtus hors du sein maternel n’entendra pas, ne sentira pas les mots, les émotions, les sensations et l’amour de ses parents, de sa famille… Il n’entendra pas ce qui fait partie de leur environnement familier comme la musique, les rires mais aussi les émotions négatives qui font aussi partie de la vie. Le bébé sortira, d’un coup, à la lumière du jour, mais sans avoir ce lien qui le relie à une mère.

Savez-vous que même dans le sein maternel, Dieu vous observe? Lui aussi a un lien avec vous puisqu’Il sait chaque jour que vous allez vivre avant même que vous soyez né.

Psaumes 139 versets 15-16.

  • Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
    Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

Même Dieu veille sur chaque embryon qui grandit dans le sein maternel…Vous n’êtes pas le fruit du hasard. Même si vous avez été rejeté, Dieu, Lui, ne vous rejette pas : Il a un plan pour votre vie.

 

Jérémie 29 verset 11.

  • Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

 

Que faut-il retenir ?

Cet utérus artificiel soulève de nombreuses questions éthiques.

Aucun de ces scientifiques semblent avoir étudié l’impact qu’il y aurait à rompre le lien qui s’établit pendant la grossesse entre le fœtus et sa mère. Quel serait l’impact physiologique sur l’enfant ?

Comme toute choses, tout dépend de ce que l’on compte faire avec cette invention, car cela pourrait vite déraper.

  • On pourrait un jour se dire que l’on n’a plus besoin de procréer, à la longue, de manière naturelle. Si on peut gérer à se point la procréation, est-ce que la société de demain ne serait pas tentée de provoquer des naissances suivant son besoin économique et d’encourager l’opposé : de tomber dans l’eugénisme?
  • Ou générer un trafic de clones pour des besoins peu scrupuleux comme le trafic d’organes, d’esclavages humains?
  • Autoriser la naissance d’enfants sans identification de parents.
  • Se passer d’un homme et d’une femme biologiques pour concevoir des enfants dans un contexte où la notion de famille est mise à mal.
  • Le risque de diviser la population en deux classes: ceux nés d’un utérus artificiel, et ceux qui proviennent d’une grossesse ..

Les films qui couvrent ce genre de scénarios ne manquent pas :

  • «Bienvenue à Gattaca», , où on ne conserve que les embryonsles plus parfaits.
  • «The Island» – une société souterraine cachée qui développe des clones pour servir de stock d’organes pour ceux, à la surface, qui ont passé commande de ce service….
  • «Divergente» pour la société qui est divisée en trois catégories de population suivant leurs qualités professionnelles.
  • «Une créature de rêve» : un ordinateur donne naissance à une femme parfaite.
  • «Génération Proteus» où un ordinateur piège une femme pour finir par procréer avec elle.
  • La série de TV «l’âge de cristal» avec une société qui choisit de réguler naissances et morts en limitant la vie à 30 ans maximum.
A voir aussi:  On veut suivre notre émission de carbone

Il y en a bien d’autres…

Et vous? Qu’en pensez-vous?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Corps

עָצְמִ֗י (‘ā·ṣə·mî)

Référence Strong en hébreu 6108: puissance, force, corps.

 

Caché

נִכְחַ֥ד (niḵ·ḥaḏ)

Référence Strong en hébreu 3582: cacher, dissimuler, disparaître, exterminer, transgresser, apprendre, périr, détruit, anéanti.

 

Tissé

רֻ֝קַּ֗מְתִּי (ruq·qam·tî)

Référence Strong en hébreu 7551:

varier, diversifier, bigarrer, mêler les couleurs

(Qal) brodeur (artisan en couleurs)

(Pual) être habilement travaillé ou tissé.

 

Profondeur de la terre : litéral.

 

Masse informe

גָּלְמִ֤י (gā·lə·mî)

Référence Strong en hébreu 1564: embryon, foetus.

 

Psaumes 139 versets 15-16.

Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.

Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

 

Sources externes

Articles :

En Français

En anglais

 

Vidéos à rechercher :

En Français

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings