Cascades (Cascadia), une réaction en chaîne

Cascades (Cascadia), une réaction en chaîne

Version audio de l’article.

Gemmes

J’avais entendu parler de plusieurs volcans, mais jamais de celui-ci : Cascades –« Cascadia » en anglais Et pourtant, il s’agit d’une bombe à retardement mais qui est prise en compte comme telle seulement depuis les années 80.

Il est vrai que ce n’est pas « un volcan », mais TOUTE UNE CHAINE de montagnes volcaniques en forme d’arc.

Casca quoi ?

Le nom de « Cascades » vient du nom de la chaîne de montagne et s’étend, notamment, le long de la faille de San Andreas. Elle s’étend du Nord de la Californie jusqu’au Sud-Ouest de la Colombie-Britannique (Canada). Elle héberge 11 des 18 volcans classés à haut risque par l’organisation United States Geological Survey (USGS). En tout, on compte près vingt considérés « à haut risque » sur les milliers d’autres volcans qui s’y trouvent : 13 sur le continent et 7 dans l’Océan. Cette région est considérée comme étant une zone de « subduction » car elle forme une faille longue de 1’287 km (800 miles) avec une partie qui s’enfonce au fond de l’Océan Pacifique et une autre qui se frotte contre le continent américain. Il s’agit d’une plaque (Juan de Fuca) qui se déplace pour entrer en « subduction »(*) sous le continent Nord-américain.

(*) Subduction : vient du mot latin « subductio » qui veut dire « Action de tirer les navires sur le rivage ». On utilise ce terme pour indiquer qu’une plaque tectonique océanique se plonge sous une autre plage.

Plusieurs études sur un impact possible

Les scientifiques pensent qu’il ne s’agit pas d’une question de « si.. » mais de « quand ».

Les estimations sur ce qui pourrait arriver d’ici 50 ans :

  • 15% de probabilité qu’il y ait un séisme crustal – magnitude > 6,5 – dans la région de « Puget Sound ».
  • 84% de probabilité qu’il y ait un séisme profond – magnitude > 6,4 (similaire à celle de 2001).
  • 10-14% de probabilité (ou 12-20% selon certains) qu’il y ait un séisme dans la zone de subduction – magnitude 9,0 – la plus sévère. Pour vous donner une idée, c’est 5’000 plus d’énergie qu’un séisme de magnitude de 6,5.

Une chaîne qui dort ?

Pas vraiment. Il y a eu déjà plusieurs tremblements de terre dans cette zone :  1700 (séisme dans la zone de subduction), 1872 (séismes crustaux = à la surface de la croûte terrestre), 1949, 1965, 2001 (séismes dits « profonds » pouvant aller jusqu’à 700km à partir de la croûte terrestre vers les profondeurs de la Terre). Les séismes crustaux sont donc les plus « légers » car en surface alors que ceux provoqués par une zone de subduction sont considérés comme étant plus sévères. On ne tient pas comptes des séismes crustaux mineurs qui sont de magnitude 2 ou 3 presque tous les jours car ils sont à peine ressentis (on ne ressent que les séismes de magnitude 3 lorsque c’est pile sous nos pieds, et encore…).

Dans la moitié des années 80, les scientifiques ont estimé que cette zone était « active » avec le potentiel de provoquer un tremblement de terre d’une magnitude autour de 9,00. Le rapport de DOGAMI (1), publié en 1998, donne une estimation détaillée sur les dégâts potentiels sur la base d’un tremblement de terre d’une magnitude de 8.5.

2013 : l’Orégon a mis en place un plan sur 50 ans pour se préparer à faire face à une explosion possible.

2018 :  DOGAMI (1) a fait un nouveau rapport détaillé sur l’impact que cela aurait sur les régions de Clackamas, Multnomah et les comtés de Washington.

Depuis les années 2000 jusqu’à ce jour : les scientifiques ont développé des modèles et une cartographie pour essayer de mieux maîtriser leurs connaissances sur la chaine des Cascades et de chiffrer ce qui pourrait arriver en termes de maladies, infections à cause du manque d’hygiène et de nourriture/eau saines, criminalité, animaux redevenant sauvages à cause de la faim, etc.

Deux scénarios sur les Cascades (Cascadia)

Deux rapports faits par DOGAMI (1) ont donc été publiés, dirigés par le Docteur John Bauer. Ces études donnent un relevé détaillé sur l’impact qui pourrait résulter du réveil de cette belle au bois dormant si cela arrivait : immeubles, pertes humaines, barrages, routes suspendues et ponts qui cèdent, plus d’électricité ni d’eau potable, etc.

Deux scénarios ont été pris en compte :

  • Une réaction de la zone de subduction des Cascades provoquant un tremblement de terre d’une magnitude de 9,0.
  • Une réaction sur la faille de Portland Hills provoquant un tremblement de terre d’une magnitude de 6,8.

Si l’on compare les deux scénarios, la probabilité penche plutôt vers le celui de la zone de subduction des Cascades par rapport aux nombres de tremblement de terre que ces deux scénarios ont déjà subis.

Ils ont établi le risque en tenant compte des types de bâtiments dans ces zones (privés, publiques etc.), des matériaux de constructions et de leurs structures pour connaître leur niveau de résistance. Une cartographie a été faite en conséquence pour savoir où concentrer les points d’améliorations et/ou identifier les zones à risque et les réactions en chaîne possibles.

Les villes majeures qui sont dans cette zone sont : San Francisco, Seattle et Portland.

Magnitude 9 – comment savoir ?

En 1980, personne ne pensait que la Côte Pacifique Ouest pouvait avoir un grand tremblement de terre.

Mais tout changea cette année-là.

Un géologiste, Brian Atwater, de United States Geological Survey (USGS), faisait des relevés sur cette côte pour en comprendre l’histoire, lorsqu’il découvrit des « forêts fantômes » (Ghost Forest, Copalis Beach dans l’Etat de Washington). Ces forêts étaient jadis vivantes, mais quelque chose a provoqué la mort de toutes ces forêts d’un seul coup. En faisant ces relevés, il conclut qu’il avait fallu 2 m d’eau venant de la mer pour provoquer un tel résultat. Le nombre de cernes des arbres, utilisées pour dater, indiquait qu’ils étaient tous morts la même année : en 1700. Les couches géologiques ont confirmé qu’un dépôt de terre contenant du sable venait d’un tsunami et une autre indiquait un abaissement de terrain suite à un tremblement de terre.

C’est un géologiste Japonais, Dr Kenji Satake de « Geological Survey of Japan » qui, ayant entendu parler des analyses de Brian Atwater, a pu faire le lien avec un autre évènement survenu au même moment au Japon. En effet, en 1700, dans un récit écrit qui est parvenu jusqu’à nos jours, on a l’histoire du village de Miho au Japon, qui raconte comment ils ont vécu ce que l’on appelait, jusque-là, un tsunami « orphelin ». On entend par « orphelin » un tsunami provoqué par quelque chose qui n’était pas à proximité pour faire un lien de causalité (surtout en 1700). Il a ensuite retrouvé le même récit à quatre endroits différents du Japon. Ce n’était donc pas un phénomène local.

Après avoir contacté Brian Atwater, ils purent désormais, en combinant leurs analyses, confirmer deux faits :

  • Le tsunami de 1700 au Japon avait été provoqué par un tremblement de terre dont l’épicentre se trouvait sur la Côte du Pacifique Ouest (ce que l’on appelle désormais un séisme Cascadia). On estime qu’il y a eu une magnitude comprise entre 8,7 et 9,2.
  • Ce genre de tremblement de terre, grosso modo, se produit en moyenne environ tous les 500 ans.

Tsunami

Si un tel tremblement de terre devait arriver dans cette zone, un tsunami devrait suivre dans les 20 à 30 mn après les secousses. Il devrait être proportionnel à la baisse de la plaque. Un tsunami ne déplace pas seulement l’eau en surface : c’est toute une colonne d’eau qui est déplacée sous forme d’un bloc de millions de tonnes faisant des fois des centaines de kilomètres de long, avec d’autres vagues similaires qui arrivent derrière pendant plusieurs minutes.

Imaginez si c’est seulement quelques centimètres du niveau de la terre qui s’abaisse (plaque) : le volume d’eau venant de l’Océan serait immense.

L’autre facteur est : « Combien de temps dure la secousse ». Ce facteur impacte la vitesse d’un tsunami. Tout comme vous faites tourner de l’eau dans un bol : plus la vitesse augmente, plus l’eau va monter et « monter ». Si l’on compare avec le tsunami qui a frappé le Japon en 2011, par endroit il a eu une hauteur estimée à 30 mètres de haut.  Pour chaque magnitude de 1,0 sur l’échelle de Richter, cela représente un tsunami ayant 33 plus de puissance.

Cascadia et l’anneau de feu

Cascadia fait partie de ce que l’on appelle « un anneau de feu » qui est la formation en anneau de zones de subductions dans le monde. Si vous regardez une carte mondiale des zones de subduction, elles se suivent en ligne pour former autour des continents de la Terre, une sorte d’anneau.

Certains experts craignent qu’un séisme dans la zone de subduction des Cascades ait des effets de ricochet sur les volcans à proximité. Notamment, le super volcan du Yellowstone, le Mont St Helens. Plusieurs volcans, considérés à « haut risque » ont donné des signes de réveil : le Mont Rainier, le Mont Hood, Mont Baker, Mont Adams, Greater Lake, Glacier Peak, 3 Sisters et d’autres. Mais rien n’est comparable à un tremblement de terre d’une zone de subduction car la magnitude se situe autour de 9,0. En 1960, la zone de subduction d’Alaska a provoqué un tremblement de terre d’une magnitude de 9,2. Il y a un risque qu’un séisme de la zone de subduction des Cascades puisse provoquer un tremblement de terre sans précédent aux Etats-Unis. Les experts disent que si c’était toute la zone des Cascades, on pourrait avoir une magnitude entre 9,7 et 10,2.

Quel volcan retient l’attention ?

Un volcan dans cette zone des Cascades entre en éruption tous les 244 ans en moyenne (à ne pas confondre avec la moyenne des séismes de la plaque de subduction). Le dernier a eu lieu il y a plus de 300 ans… Les experts pensent qu’une nouvelle éruption devrait arriver d’ici 50 ans.

Ceux de la United States Geological Survey (USGS), pensent que le Mont St Helens a de forte probabilité d’être le prochain volcan qui entrera en éruption. Il l’avait déjà fait en 1980, changeant à jamais sa face nord et le paysage environnant, mais ils savent que son magma est en train de remonter. Le Mont Rainier est aussi classifié à haut risque. Malheureusement, plusieurs volcans de la zone des Cascades sont aussi classés comme volcans à haut risque depuis de récents signes d’activités.

Ils peuvent seulement établir une probabilité d’éruption en se basant sur des faits connus sur les volcans. C’est la raison pour laquelle la région du Yellowstone, qui est considérée comme un super volcan mais connue du grand public pour ses geysers, est étudiée par les experts en volcan pour établir des parallèles avec les volcans des Cascades. Le Yellowstone est un terrain d’études idéal pour eux car il émet des activés volcaniques et géologiques de toutes sortes en permanence (sans entrer en éruption) permettant ainsi de faire des relevés et des tests. Comme on a peu de données historiques sur les volcans des Cascades (les éruptions ont eu lieu il y a des centaines voire des milliers d’années pour certains), c’est de cette manière qu’ils établissent des statistiques sur les éruptions éventuelles de cette zone et qu’ils peuvent définir des scénarios et calculer les risques.

Pour d’autres, on peut faire des comparaisons s’il s’agit de volcans similaires. Par exemple, en Oregon, la zone volcanique est similaire à celle de la région de Tohoku au Japon qui a connu un tremblement de terre et tsunami en mars 2011 d’une magnitude de 9,1.

Selon la Bible

Dieu n’est pas celui qui provoque les catastrophes. La Bible justement montre à quel point Dieu a toujours envoyé des messagers, des prophètes, pour alerter des peuples lorsqu’ils risquaient un péril. Dieu indique que nos actions déterminent notre futur.

Luc 21 :11 nous indique « qu’à la fin des temps » : « 11 il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel. »

Mais Jésus venait de préciser, avant de donner ces détails, qu’il « ne faut pas s’effrayer », même si le mot « grands », en Grec, indique un tremblement de terre de grande ampleur : μεγάλοι (megaloi) – même racine que le mot « méga ».

Le livre Apocalypse semble indiquer, soit une explosion faite par l’homme (nucléaire etc.), soit un méga tremblement de terre et/ou explosion volcanique suivis de fumées qui noirciront le soleil et la lune apparaitra comme « Rougie » avec des étoiles qui tombent du ciel (des météorites…). Mais cet épisode fait partie de la période connue sous le nom de « grande tribulation » où l’homme subit le résultat de ses œuvres en ayant rejeté Dieu : un monde qui s’auto détruit.

Que faut-il retenir ?

Ne voyons-nous pas justement, que nos actions, nos croyances en une économie industrielle et de consommation a un effet dévastateur sur notre environnement et tout ce qui vit ? Toute la Terre et ce qu’elle renferme, que ce soit la création, les étoiles, tous êtres vivants, forment une chaîne de vie ou chacun a un impact sur d’autres formes de vies. Lorsqu’un maillon ou plusieurs cèdent, on voit bien qu’un déséquilibre se produit dans la nature et que cela a un effet boule de neige (pour ne pas dire « en cascade »-ia !).

 Mais Dieu est un dieu d’espérance, à condition que nous fassions appel à Son Nom.

Car Il est un gentleman : il ne forcera jamais la porte, mais au contraire, il frappe à la porte pour vous demander si vous voulez le laisser entrer. On ne peut pas jeter la faute sur les animaux : l’homme est responsable de ce qui lui arrive.

 Apocalypse 3:20. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

 (1)   Dogami : Oregon Department of Geology and Mineral Industries.

 

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Dieu est un refuge en cas de situation critique

Psaumes 62:8

(62:9) En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos cœurs en sa présence! Dieu est notre refuge

2 Samuel 22:3

Dieu est mon rocher, où je trouve un abri, Mon bouclier et la force qui me sauve, Ma haute retraite et mon refuge. O mon Sauveur! tu me garantis de la violence.

Psaumes 18:2

(18:3) Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!

Psaumes 31:2

(31:3) Incline vers moi ton oreille, hâte-toi de me secourir! Sois pour moi un rocher protecteur, une forteresse, Où je trouve mon salut!

Psaumes 31:3

(31:4) Car tu es mon rocher, ma forteresse; Et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras.

Il suffit de faire appel à Son Nom…

Psaumes 10:17

Tu entends les vœux de ceux qui souffrent, ô Éternel! Tu affermis leur cœur; tu prêtes l’oreille

 

Actes 2:21

Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Dieu ne vient pas pour détruire le monde, mais pour le sauver.

Jean 12:47

Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde.

 

Jean 10

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

 

11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

On a toujours un avenir, que ce soit ici-bas ou au ciel.

Proverbes 23

18Car il est un avenir, Et ton espérance ne sera pas anéantie.

 

Apocalypse 3

20Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

Jésus nous a demandé de ne pas être effrayés par des évènements terribles, donc « de grands tremblements de terre ».

Luc 21

9 Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin.

10 Alors il leur dit: Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume;

11 il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

12 Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.

13 Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage.

Un « méga » tremblement de terre annoncé à l’ouverture du 6ème sceau de l’Apocalypse

Apocalypse 6

12 Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang,

13 et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.

14 Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places.

Dieu vient au secours de ceux qui font appel à Lui, quelle que soit la situation.

Psaumes 46

1 (46:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

2 (46:3) C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers,

3 (46:4) Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. -Pause.

4 (46:5) Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très Haut.

5 (46:6) Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.

6 (46:7) Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante.

7 (46:8) L’Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite

Sources externes

Cartes interactives de tremblements de terre en direct

Film

  • Youtube – San Andreas 2015 – Bande Annonce.

Articles :

En français

En anglais

Vidéos à rechercher (*) :

En français

  • Youtube  – L’énorme brèche de Cascadia en Amérique du Nord
  • YouTube – San Francisco, une ville en sursis en attendant le « big one »

En anglais

  • Youtube – Earthquake regional impact analysis for Clackamas, Multnomah and Washington counties  8 – 10 mn.
  • Youtube – What is the Cascadia Subduction Zone? 8.37 mn.
  • Youtube – Cascadia Subduction Zone – BBC – Full Documentary 47.53 mn.
  • Viméo – (non gratuit)  Cascadia : the Big One  GenSix Productions.
  • Youtube – Yellowstone supervolcano & Cascadia Subduction  12:58 mn.
  • Youtube – Cascadia rising 2016 FEMA exercise – Yellowstone volcano.
  • Youtube – Live Earthquake and Volcano monitor – Nevada – Yellowstone.
  • Youtube – Dr. Erin Wirth speech on Cascadia – Understanding Cascadia’s next Great Earthquake” at 2019 Three Days of Preparedness  1h05.

Livres

En anglais

  • Cascadian Fallen – Austin Chambers

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article.

 

Laisser un commentaire