Origine du jeu j’ai volé ton nez

Origine du jeu j'ai volé ton nez


Version audio de l’article

Gemmes

Nous avons tous joué avec les enfants (voire même avec des adultes!) pour prétendre qu’on leur a volé leur nez. En une seconde, on leur fait croire que leur nez se trouve coincé entre deux de nos doigts.

Or, la signification d’origine de ce jeu pourrait vous surprendre.

Voulez-vous en savoir plus?

 

L’origine de ce «jeu»

Qui ne s’est pas amusé une fois à montrer son pouce coincé entre deux doigts pour faire croire que l’on a attrapé le nez d’une personne?

Ce geste a un nom: «la figue».

Époque romaine

Figurez-vous que ce geste, que l’on utilise pour amuser les enfants (et les plus grands) fut autrefois un geste obscène à l’époque romaine dans une bonne partie des pays de la Méditerranée?

On pense que cela vient de l’Inde ancienne, avec le pouce qui représenterait le  lingam (un objet phallique) et les doigts qui coincent le pouce, le yoni (organe sexuel féminin).

Hé oui! Un petit jeu pour enfant qui est l’ancêtre…. «du doigt d’honneur»!

Graduellement, il est devenu un geste pour conjurer le mauvais sort en éloignant les mauvais esprits des morts (le «manu fica» prononcé par le Pater (père) de famille lors de la cérémonie du Lemuria).

Les premiers chrétiens le désignèrent sous le nom de «main obscène» (maus obscena).

 

Signification de «Figue» dans divers contrées

Pendant longtemps, le mot «figue» fut l’objet d’un jeu de mot.

A voir aussi:  Premières paroles sur la Lune

Italie

En Italien, «fica» et «figa» se réfèrent vulgairement au sexe féminin. Ils connaissent ce signe sous deux expressions qui ne sont plus utilisées de nos jours mais dont la trace a pu être trouvée dans des tableaux et pièces de théâtres du Moyen Age à la Renaissance:

  • Mano in fico(« main dans la figue »),
  • far le fiche(geste de la chatte).

Grèce

Les Grecs faisaient ce geste contre ceux qui faisaient de fausses accusations sur des vols de faibles valeurs ou sur des vols de figues sacrées – l’origine est un peu obscure. C’était un signe de raillerie et d’insulte.

Dans le monde portugais (Portugal, Brésil)

Ce geste est plutôt signe de chance pour conjurer le mauvais œil. Ils utilisent une amulette en forme de figue (figa) et qui est toujours utilisée, notamment pour protéger les jeunes bébés contre le « mauvais sort ». Ce porte-bonheur existait déjà sous la Rome antique et s’est répandu jusque dans l’Europe médiévale.

En pays slaves (Russie, Ukraine, Pologne, Croatie, Serbie…)

Dans ces pays, il est utilisé pour refuser une demande ou de la faire et, dans certains cas, de le refus de faire un faux serment ou de mentir. Lorsque cela arrive, on dit qu’il s’agit d’une «figue» (figa) mais aussi « cynorhodon ». C’est une manière «imagée» et grossière, allons-nous dire, de refuser une demande ou de signaler qu’une personne fait un acte falsifié (faux-serment ou mensonge).

Autres pays

  • Au Japon, on l’appelle sekkusu qui veut dire « sexe », mais n’est plus utilisé au 21ème siècle.
  • La Corée l’utilisaient autrefois pour dire : « Ici ! ».
  • La Turquie et la Bulgarie: geste obscène équivalent du doigt d’honneur mais qui est également utilisé pour refuser une demande.
  • En Indonésie, il symbolise les rapports sexuels même de nos jours.
  • En Afrique du Sud, c’était, autrefois, l’équivalent d’un doigt d’honneur.
  • A Madagascar, il est pris pour une insulte puisqu’il fait référence aux organes génitaux.
A voir aussi:  L’histoire derrière le chant Grâce Infinie (Amazing Grace)

De nos jours

Mais, de nos jours, dans de nombreux pays comme en Europe occidentale et aux États-Unis, sa signification est devenue un simple jeu d’enfant pour lui faire croire que « J’ai volé ton nez ». Se méfier par contre, car certains pays ont gardé la signification du jeu d’enfant et le signe obscène (comme l’Allemagne).

Selon la Bible

La Bible ne mentionne pas ce geste de «figue», mais indique que des signes faits avec nos doigts peuvent être un symptôme d’une «perversité» chez quelqu’un.

Proverbes 6 versets 12-14.

  • L’homme pervers, l’homme inique, Marche la fausseté dans la bouche; Il cligne des yeux, parle du pied, Fait des signes avec les doigts; La perversité est dans son cœur, Il médite le mal en tout temps, Il excite des querelles.

 

Que faut-il retenir ?

On peut, innocemment, utiliser une expression, un geste dans un contexte anodin, sans savoir que son origine n’a rien d’innocent!

Peut-être que nous devrions faire davantage attention aux signes que nous faisons avec nos doigts, surtout si nous voyageons et que sa signification n’a pas du tout la même définition!

Mieux vaut, dans ce cas, de suivre le conseil de la Bible qui indique que, s’amuser à faire des signes avec ses doigts, dénote quelque chose qu’il ne faut pas faire ni accepter!

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

A voir aussi:  7-La statue de Nebucadnestar – La pierre

Sources externes

Articles :

En Français

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : Wikipedia – J’ai volé ton nez- Par User Jeremykemp on en.wikipedia — Jeremykemp, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1189439

Laisser un commentaire