La transition énergétique

La transition énergétique


Version audio de l’article

Gemmes

Au niveau mondial, une transition énergétique est en cours. De quelle manière va-t’elle modifier notre quotidien?

Le Paquet Climat

Le 14 juillet 2021, comme pour marquer un événement important, la Commission européenne a présenté le  « Paquet climat ».  Ce pacte s’inscrit dans le cadre du «Pacte vert» qui a été annoncé en 2019 et sur la base des accords de Paris de 2015, où 195 pays se sont engagés à mener des actions pour réduire leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2). L’objectif ? Limiter le réchauffement climatique à un niveau nettement inférieur à 2 °C.

Il s’agit de douze textes qui visent à réduire de manière drastique les émissions de CO2 par pallier pour lutter contre le réchauffement climatique:

  • Réduction de 55% d’ici à 2030 (par rapport à 1990)des émissions de CO2.
  • La fin des véhicules à moteur thermique en 2035.
  • La neutralité d’ici 2050.

Cela touche tous les transports, que ce soit sur terre, mer ou air.

Le secteur industriel sera soumis à un «SEQE-UE» (Système d’échange de quotas d’émission), c’est-à-dire à un quota de taux d’émission de CO2 à ne pas dépasser.

Pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de concurrence déloyale des industriels se trouvant hors de l’Union Européenne, un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (CBAM, Carbon Border Adjustment Mechanism) sera ajouté. Le but: rehausser les niveaux de taxation sur les combustibles fossiles.

Cette incitation à réduire les émissions de CO2 en imposant une taxe aux frontières visent principalement les importations.

Seulement, ces transitions assez rapides vont amener une décroissance d’ici 2030 ce qui est une mauvaise nouvelle dans une situation économique déjà fortement ébranlée par la pandémie Covid. La Cour des comptes européenne estime que le budget pour financer cette transition s’élève à 6% du PIB français et à 10,6% des dépenses publiques chaque année. Et encore, ce sont des calculs faits AVANT que cela se produise: c’est l’annonce d’une décroissance et de l’explosion de la dette.

Et les premiers qui seront touchés, ce sera «nous» ainsi que les secteurs de l’automobile et du logement. On incite l’Europe à passer au «tout électrique», ce qui va fortement augmenter notre dépendance vis-à-vis de la Chine, déjà en avance dans le secteur de de voitures électriques.

Quel est donc le but? Annuler l’économie nationale et passer à une économie étatique, donc «communiste» à l’échelle globale. Ce sont des mesures de type «Cancel économie» pour réduire à néant l’économie telle que nous la connaissions jusqu’à présent… Oui, cela ressemble en tout point aux objectifs décrits le Professeur Schwab dans son livre «Le grand reset».

Ces décisions visent  à mettre à genou tout ce qui avait fait la renommée des puissances occidentales: les domaines scientifiques, la recherche, le secteur industriel  etc..

Citons ce que la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, a déclaré: il  « s’agit de changer de civilisation, de culture et de mode de vie ».

Le moyen? Faire un «grand reset», en d’autres mots «une table rase». Pour construire, il faut déconstruire, détruire. Puis, augmenter le pouvoir et le rôle de l’État qui va décider quelles sont nos restrictions, nos interdictions et contraintes, que nous soyons une personne ou une entreprise. La société sera entre les mains toutes-puissantes de l’Etat et du pouvoir qui tire les ficelles au-dessus d’eux.

Mais dans la pratique…?

C’est très beau sur le papier de dire que l’on va réduire l’émission du CO2. Seulement, dans la pratique, cela génère plusieurs problèmes:

1-Comment cette émission va-t’elle être mesurée?

Car il s’agit bien, à la longue, de mesurer ce que chacun d’entre nous (individu ou société) va laisser comme «empreinte carbone».

Une énergie peut venir du fossile, solaire, hydraulique, nucléaire… Nous utilisons des biens et des services qui ont utilisés plusieurs types d’énergie avant de parvenir jusqu’à nous: comment le mesurer?

A voir aussi:  Que dit la Bible sur le tatouage ?

Est-ce que ce n’est pas une porte ouverte pour calculer des taux qui seront en faveur de certaines entreprises/particuliers au détriment des autres? Si c’est compliqué, comment savoir s’il y aura une erreur ou une malversation?

Imaginez, par exemple, le calcul d’émission de CO2 de votre logement ? Chacun des éléments qui le compose a été faits à partir de diverses origines, énergies : la peinture, les éléments des murs, de la toiture, des isolants, de son contenu (meubles…). Pour savoir quelle émission fait chacun d’entre eux, cela implique avoir une traçabilité et calcul de chaque élément et de les additionner pour savoir combien d’émission CO2 fait l’ensemble, sans parler du calcul total de l’émission CO2 du logement…

Si nous essayons de partir sur une base simple comme les matériaux brutes avec une taxe basée sur le volume : déjà cette simple mesure va impacter de manière exponentielle le coût des produits qui l’utilisent, que ce soit le domaine d’application.

Le CBAM va, dans un premier temps, impacter l’acier, le fer, l’aluminium, le ciment et les importations d’électricité. Les produits manufacturés et ceux du secteur automobile viendront dans un deuxième temps.

C’est déjà de plein fouet ce qui fait partie de notre quotidien…

Malgré cette complexité, des outils et applications de téléphones mobiles pour calculer une émission de CO2 sont déjà mises à disposition pour vous mettre dans le bain de compter votre émission carbone. Mais les formules pour calculer tout cela? On ignore comment le calcul est fait…

2-L’impact à moyen terme

Investissement, impôts

Le plan est en route… 2030 va arriver à grands pas… Cela laisse très peu de temps aux ménages pour revoir leurs émissions de CO2 s’ils doivent changer, isolation, chauffage, voiture…

Et que se passera-t’il à l’échéance? Est-ce qu’il y aura de sévères pénalités pour ceux qui ne seront pas prêts?

Car ce pacte vert demande un investissement conséquent en peu de temps, du côté des particuliers et encore plus côté entreprise.

Par exemple, on ne sait pas, à ce jour, comment réduire l’émission du CO2 pour faire de l’aluminium.

Ne serait-ce pas pour cette raison que le Professeur Schwab a une telle admiration pour le crédit social chinois, voyant cela, un outil idéal pour inciter les mauvais citoyens à faire un effort écologique? Nous sommes en train de tomber dans un système de bons points utilisés pour punir et récompenser. On oublie que nous ne devrions pas être «récompensés» pour conserver des droits! Comme si nous devions mériter nos droits et pointer du doigt et punir celui qui ne s’y conforme pas.

Où sont passés les droits de l’Homme?

Est-ce que le monde est devenu une école géante où chaque personne a perdu ses droits d’adultes qu’il doit regagner, sous forme de «bons points» auprès du maître-état? Si encore c’était dans un esprit d’école… mais cela va encore diviser la société entre les bons et les mauvais citoyens, en supposant que ces derniers soient encore appelés «citoyens»!

Ne pensez pas qu’il y ait de l’exagération lorsque l’on mentionne leur intention de mesurer l’empreinte carbone de chacun.

Car des membres zélés sont déjà en train de le mettre en place:

Carte de crédit traçant l’émission carbone

déjà, une banque en Suède, vient d’émettre une carte bancaire limitant son «empreinte carbone». La carte affiche à son détenteur, l’achat qu’il vient de faire en le convertissant en taux d’émission CO2. La carte se bloque si le quota de carbone alloué à la personne est atteint!

J’espère qu’ils ont pensé aux familles nombreuses et aux achats particuliers (achat d’une maison, paiement de loyers à l’avance etc.).

Logement émettant trop de carbone ne pourront plus être loués

Déjà le secteur immobilier utilise des outils pour calculer le taux d’émission du CO2 des logements.

Les logements locatifs émettant trop de carbone ne pourront plus être loués : c’est la loi Climat (loi n° 2021-1104 du 22 août 2021).  Depuis 2022, les propriétaires d’un logement considéré «passoire énergétique», ne peuvent plus :

  • Augmenter et indexer le loyer
  • Louer ce type de logement.
A voir aussi:  Les 45 objectifs communistes du 10 janvier 1963

La loi a pour objectif de faire disparaître de tels logements avant 2028.

Diminution des mètres carrés et annulation de la notion de propriété privé

Et puis… on va aussi calculer le nombre de mètre carré que vous aurez le droit d’habiter. Le message que l’on nous donne est clair: nous prenons trop de place et nous polluons!

Le Bureau européen de l’environnement (BEE) a publié un rapport intitulé « Un plan d’action pour offrir un environnement bâti sain, abordable et durable pour tous ». Il ne s’agit pas seulement de faire une rénovation énergétique pour créer un habitat plus durable et plus écologique, mais d’allouer un certain nombre de mètres carrés par habitant: 14 mètres carrées minimum à 20 mètres carrés maximum pour une personne seule et 40 à 80 mètres carrés pour un ménage de 4 personnes.

Aucun mot sur le devenir des propriétés existantes, surtout si elles ne sont pas aux normes et plus grandes en superficie que leur recommandation! Ah! Mais oui! J’oubliais: ce cher professeur Schwab a dit dans son livre qu’il n’y aurait plus de notion de propriété privé. L’état pourra donc tranquillement… «tout réagencer» sans notre accord.

Vous devrez réduire votre consommation, internet inclu!

Vous mangez trop, vous utilisez trop les anciennes technologies… Tout vous amène à acheter ce qui est de la dernière génération pour vous mettre à la page de ce qui… consomme moins de CO2 même si cela va bien consommer votre budget!

Alors, au revoir à votre ligne ADSL, à votre 4G qui est déjà dans leur collimateur. Il y aura un quota sur le téléchargement de films ou chaîne TV à regarder en ligne pour votre bien-être.

Le pouvoir d’achat des ménages va en prendre un coup… Et si l’Etat propose des aides pour inciter ménages et sociétés à se mettre au vert (sans jeu de mots), c’est aussi nos impôts qui seront augmentés pour le financer…

Le World Economic Forum (site du Forum de Davos du Pr. Schwab) l’annonce sur leur site web : c’est ce qu’ils appellent la  chaine de fabrication «Net-zero». Zero déchet, zero pollution (de CO2).

Sur quelles bases?

Selon DIng Zhongi, le plus grand climatologue chinois et vice-président de l’Académie chinoise des Sciences, il n’existe aucune preuve scientifique à ce jour qui démontre, de manière fiable, la corrélation entre la hausse de températures et la concentration de CO2.

L’activité humaine n’est pas le seul facteur à l’origine d’une soit-disant augmentation de température que l’on mesure depuis ces cents dernières années.

Il n’est pas le seul scientifique qui se demande sur quoi se base ce réchauffement climatique… Mais c’est un autre sujet.

Selon la Bible

La Bible annonce, depuis plus de 2’000 ans, l’arrivée d’un gouvernement mondial. Nous n’allons pas y revenir car nous l’avons expliqué dans les articles sur la statue de Nebucadnestar et ceux sur l’enlèvement de l’église

Le pacte Vert va alourdir les charges… Est-ce vraiment le seul moyen de modifier la manière de vivre alors que, d’un autre côté, on n’incite pas à l’autonomie énergétique et alimentaire?

Lorsque l’on lit la première mention d’un impôt dans la Bible, ils prélevaient seulement 1/5ème du revenu, soit 20%. A combien sommes-nous d’impôts de nos jours? Bien supérieur à 60%!

Genèse 47 verset 26.

  • Joseph fit de cela une loi, qui a subsisté jusqu’à ce jour, et d’après laquelle un cinquième du revenu des terres de l’Égypte appartient à Pharaon; il n’y a que les terres des prêtres qui ne soient point à Pharaon.

Dieu donne en abondance et ne ferme pas le robinet.

Le monde ne donne pas en abondance et ferme le robinet…

Jean 10 verset 10. Jésus a dit:

  • Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

Que faut-il retenir ?

Un pass sanitaire, puis vaccinal, puis vert…. On tire le fil, mais nous savons où se trouve le scénario: dans le livre du Grand reset du professeur Schwab. – entre autre.

A voir aussi:  Les exercices simulant une pandémie bien avant 2020 de manière troublante

On cherche soit-disant à nous «responsabiliser» face à un problème écologique. Sauf que les mesures sont en train de mettre un joug sur les particuliers et les sociétés. C’est l’Etat qui décidera qui a le droit de vivre ou de mourir à la longue, comme au temps des romains.

Big brother va veiller à votre bien-être : vous n’aurez même plus besoin de réfléchir! Si vous consommez trop, le robinet sera tout simplement… coupé!

Le paradoxe, c’est que l’on fait une usine à gaz pour sauver la planète d’émission de CO2 en s’en prenant à son habitant principal: l’homme. Au lieu de le responsabiliser, on l’infantilise… Est-ce vraiment la société que nous voulons?

Je vous laisse réfléchir…

Important: ces informations sont soutenues par des liens qui pointent vers les sources qui sont mis dans la section «En savoir plus» de l’article sur notre site…

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

En savoir plus…

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Première mention d’un impôt dans la Bible. 1/5ème du revenu, soit 20%. A combien sommes-nous d’impôts de nos jours? Bien supérieur à 60%!

Genèse 47 versets 24-26.

 Joseph dit au peuple: Je vous ai achetés aujourd’hui avec vos terres, pour Pharaon; voici pour vous de la semence, et vous pourrez ensemencer le sol.

A la récolte, vous donnerez un cinquième à Pharaon, et vous aurez les quatre autres parties, pour ensemencer les champs, et pour vous nourrir avec vos enfants et ceux qui sont dans vos maisons.

Ils dirent: Tu nous sauves la vie! que nous trouvions grâce aux yeux de mon seigneur, et nous serons esclaves de Pharaon.

Joseph fit de cela une loi, qui a subsisté jusqu’à ce jour, et d’après laquelle un cinquième du revenu des terres de l’Égypte appartient à Pharaon; il n’y a que les terres des prêtres qui ne soient point à Pharaon.

Sources externes

Articles :

En Français

En anglais

 

Vidéos à rechercher :

En Français

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : Photo planète terre sans droit. Autres: dessins personnels.

 

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings