Histoire

Haïti, une île des justes?

Haïti une ile des justes


Version audio de l’article

Gemmes

La ville de Montréal présenta, en mars 2010, une exposition intitulée « Juifs et Haïtiens : une histoire oubliée » organisée par le Centre commémoratif de l’Holocauste. Ce fut la première fois que l’on présenta cette «dette d’honneur » entre ces deux communautés qui démontra qu’Haïti pouvait faire partie des «îles des justes».

Voulez-vous en savoir plus?

L’histoire

Entre 1933 et 1938, plus de 300’000 juifs quittèrent l’Allemagne et l’Autriche, créant des vagues importantes d’immigrations dans les pays limitrophes (Belgique, France, Suisse, Union Soviétique et ensuite l’Espagne et le Portugal).   Pour trouver des solutions face à ces flux abondants de réfugiés, le président américain, Franklin D. Roosevelt convoqua une conférence intergouvernementale à Évian-les-Bains en France en juillet 1938. L’objectif était de trouver des pays d’accueil et de mettre en place des solutions durables pour faire face à ce phénomène exceptionnel et de grande envergure.

Sur les trente-deux pays présents à cette conférence, Haïti et la République dominicaine furent les deux nations des Caraïbes qui se proposèrent d’accueillir des réfugiés juifs.

Il est intéressant de noter qu’il y avait à cette conférence, la présence de trois représentants des juifs d’Autriche envoyés par les autorités allemandes porteur d’un message du Reich : ces derniers exigeaient que les pays participant à cette convention d’Evian prennent en charge 40’000 juifs avant l’automne de la même année.

Cette conférence permis de créer le «Comité inter gouvernemental pour les réfugiés» (Intergovernmental Committee on Refugees, ICR).

La République haïtienne était toute jeune après une révolution en 1804 qui mit un terme à la pratique de l’esclavage, devenant ainsi la première République noire au monde.

Le gouvernement Haïtien s’inquiétait de la montée du nazisme et du racisme qui ciblait certaines races, catégories de personnes pour les mettre dans des camps. Eux qui avaient déjà souffert des préjugés sur leur couleur de peau n’eurent aucune hésitation: un homme est un homme, quelle que soit son origine et sa couleur de peau.

Lors de la conférence d’Evian, ils s’engagèrent à étudier la possibilité de créer une zone de peuplement où 50 000 juifs pourraient développer leur propre agriculture et industrie.

Pour s’y préparer, ils modifièrent leur législation afin de pouvoir les accueillir : tous ceux qui en faisaient la demande pouvaient se voir délivrer un passeport Haïtien.

A voir aussi:  La Lance de Destinée

Seulement les aides promises lors de la conférence, l’histoire des réfugiés du paquebot de St-Louis faisaient polémiques aux Etats-Unis: devant l’opposition assez houleuse du Secrétaire d’État Cordell Hull et des Démocrates des États du Sud, le président du renoncer au projet d’aider les réfugiés Juifs.

Le gouvernement américain craignait aussi de voir une présence massive de juifs allemands dans des zones militaires stratégiques des Caraïbes. Des espions allemands pouvaient se mêler à eux et observer d’un peu trop près leurs bases militaires. Les enjeux politiques, économiques, militaires… Tout s’entremêle.

Sans l’appui des Etats-Unis, Haïti dû revoir son projet à la baisse.

Au final, peu d’actions concrètes sortirent de la conférence d’Evian, donnant la permission implicite aux Allemands de faire ce qu’ils voulaient des juifs…

Des personnes de renom d’Haïti n’hésitèrent pas de décrier, haut et fort, la montée du nazisme : l’historien et diplomate Dantès Bellegarde, le Dr. Etienne Charlier .

C’est le romancier, Jacques Roumain, l’auteur de «Gouverneurs de la rosée» (1944), qui prononça un discours à New York en novembre 1939 et qui proclama :

  • Nous haïssons le fascisme avec ces mythes raciaux qui défient la science et outragent la dignité humaine. Nous condamnons un régime qui brûle les livres de Heine et qui réduit Hindemith au silence […] et accule à l’exil les meilleurs penseurs de l’Allemagne moderne. Nous méprisons un régime qui use de cruauté envers les personnes à cause de leur appartenance raciale. Notre compassion va aux Juifs persécutés, mais tout autant aux Noirs d’Afrique du Sud, dépouillés de leurs terres, opprimés et ravalés aux rangs des intouchables […]»

Source:  (cité dans Hoffmann 2003 : 699) – voir cet extrait dans l’article du Journals Open Edition cité dans la section «En savoir plus».

Des documents datant du 5 décembre 1939 permettent d’établir qu’Haïti a pu sauver entre 250 à 300 personnes d’origine juive pendant les années 30-40 venant de plusieurs pays : Allemagne, Pologne, Roumanie et plusieurs de Tchécoslovaquie.

La République Dominicaine mis à disposition des concessions agricoles ce qui permis d’accueillir 100’000 réfugiés dans la région nord de l’île.

Cette histoire fascina un romancier haïtien, Louis Philippe Dalembert, qui prit sa plume pour graver l’histoire de ces hommes et femmes en y mêlant histoire vraie et fiction.

A voir aussi:  Romains 6-8 en version «The Message»

Mais Haïti ne s’est pas arrêté là: en 1947, ils ont contribué à la création de l’Etat d’Israël en votant en leur faveur à l’ONU.

Leur amitié s’enracine dans le respect mutuel qu’ils ont l’un pour l’autre. Ce sont deux nations qui ont souffert et qui ont été longtemps dénigrés par les autres pays, même si une aide au niveau d’un état est souvent empreint d’intérêts. Mais les déclarations officielles de Haïti et de ses intellectuels, ses actes passés et par la suite prouvèrent qu’ils s’insurgeaient contre la montée du nazisme et du racisme. Reconnue tardivement par les pays, la République d’Haïti ne pu s’empêcher de comparer son destin avec celui du peuple juif. A ce jour, un homme d’affaires juif haïtien est le consul honoraire d’Israël en Haïti et met un point d’honneur à faire flotter un grand drapeau israélien devant son domicile.

A la fin de la guerre, 85’000 réfugiés finirent par atteindre les États-Unis, plus de 50’000 choisirent d’émigrer en Palestine.

Même si au final moins de 300 Juifs purent être pris en charge par Haïti, Israël n’oublia pas leur geste.

Lors du tremblement de terre de 2010 qui a fait 300’000 morts et qui laissa presque un million de personnes sans abri, eau et victuailles en Haïti, Israël a été l’un des premiers pays à envoyer des équipes sur place pour leur venir en aide. Devant l’ampleur des dégâts et de la détresse, ils mirent aussi en place un plan à long terme pour relever le pays…

Selon la Bible

Dieu a fait une promesse à Abraham et à ses descendants.

Genèse 12 verset 3.

  1. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

Les pays qui aident Israël sont aidés et ceux qui cherchent sa destruction finissent par chuter. C’est un principe spirituel clairement établi dans la Bible.

Dieu n’oublie pas comment les pays traitent Israël car Il est fidèle envers Abraham à qui il a fait une promesse éternelle.

Que faut-il retenir ?

Face à la grande Allemagne nazie, Haïti ne craignit pas de prendre une position qui pouvait les mettre en péril. Ils n’hésitèrent pas à sauver des Juifs dans un contexte où l’on ignorait qui allait gagner la guerre.

A voir aussi:  Origine des santons de Noël

C’est une leçon pour nous tous: que nous soyons «petits» ou pas, nos prises de décisions peuvent nous amener à faire des actes de bravoure qui feront leur marque dans l’histoire. Nous pouvons tous, à notre échelle, sauver ne serait-ce qu’une seule personne tout en ignorant la portée de ce geste dans le futur…

Alors n’ayons jamais peur de nos prises de position. Il vaut mieux préserver des valeurs qui sont justes que d’avoir honte de ce que l’on aura fait plus tard.

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

En savoir plus…

Sources externes

Livres :

En Français

  • Louis-Philippe Dalembert – Avant que les ombres s’effacent – éditions, Sabine Wespieser. EAN : 9782848052151
  • Nadège Veldwachter, « Une « dette d’honneur » impensée. Les réfugiés juifs et la République d’Haïti »,
  • Cahiers d’études africaines [En ligne], 233 | 2019, mis en ligne le 14 mars 2021, consulté le 08 janvier
  • URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/25249 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.25249

Articles :

En Français

  • Lepetitjournal (.com) – GUERRE MONDIALE – Quand Haïti fait sa part dans le sauvetage des juifs d’Europe
  • Wikipédia (.fr) – Relations entre Haïti et Israël
  • openedition (.org) – Une « dette d’honneur » impensée. Les réfugiés juifs et la République d’Haïti
  • timesofisrael (.fr) – Haïti, l’autre ‘île des Justes parmi les Nations’ ?

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant :  image modifiée Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 – lien : commons.wikimedia.org/wiki/File:Caribbean_Locator.svg – Auteur : Hogweard.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings