N’y a-t-‘il plus de représentant du Christ sur Terre ?

N’y a-t-‘il plus de représentant du Christ sur Terre ?


Version audio de l’article

Gemmes

Pour la première fois de l’histoire des papes catholiques, un pape, le pape François, a renoncé à son titre de « Vicaire de Jésus Christ ».

Cette nouvelle a été annoncée dans l’édition 2020 de « l’Annuario Pontifio ».

Quelles sont les conséquences de cette décision ?

 

Nouvelle présentation

En fait, le Pape François a relégué tous ses titres officiels en notes de bas de page.

Désormais, il se contentera de signer par un simple « Jorge Mario Bergoglio ». En d’autres mots : son prénom et son nom, en tant que simple homme.

Les réactions sont diverses. Certains y voient un geste d’humilité, d’autres, pensent que les titres, désormais obsolètes, sont juste conservés, mais mis de manière plus discrète. D’autres y voient une erreur théologique, comme le Cardinal Gerhard Ludwig Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et l’Archevêque Vigano.

Ce dernier considère qu’il ne faut pas réduire l’importance de ces titres et de leur poids historique.

Les reléguer en bas de page, c’est ignorer la portée historique de ces titres et d’avoir la capacité d’interpréter leur sens.

Cette modification de mise en page, qui semble anodine pour certains, soulève des objections théologiques pour d’autres.

 

Les titres du Pape

En fait, le Pape François n’a pas qu’un seul titre, mais plusieurs :

  • Vicaire de Jésus Christ : titre venant du passage où Christ indique à Pierre qu’il a le pouvoir des clés dans l’Eglise.
  • Successeur du Prince des Apôtres
  • Souverain Pontife de l’Eglise universelle
  • Primat d’Italie
  • Archevêque et Métropolite de la Province Romaine
  • Souverain de l’Etat de la Cité du Vatican.
  • Serviteur des Serviteurs de Dieu : cela date de Grégoire le Grand (590-604), rappelant que le premier parmi vous sera le serviteur de tous.
  • Patriarche de l’Occident : ce titre avait été éliminé par le Pape Benoît XVI qui ne voulait pas que cela constitue un obstacle pour se rapprocher avec l’église orthodoxe.

L’abbé Perrot, dans un article publié dans le Magistère du Pape François le 8 juin 2020, a voulu apporter une explication.

Selon lui, le Pape a voulu faire une nouvelle mise en page de ses publications.

Déjà, le pape Benoît XVI avait gardé, à côté de son nom que deux titres : Evêque de Rome / Vicaire du Christ (en une police plus large). La liste des autres titres se trouvait juste en-dessous avec une petite biographie de synthèse sur lui.

Le Pape François, lui, a demandé à avoir une présentation sur deux pages pour montrer quel titre avait de l’importance à ses yeux.

  • La première page : une page blanche ne comportant que deux lignes : François / Evêque de Rome.
  • La page suivante : les autres titres suivis de la notice biographique.

Le Pape François a donc voulu, par cette nouvelle mise en forme, mettre l’accent sur le titre d’Evêque de Rome, mettant à part les autres titres qui s’associent davantage à l’image d’un pasteur universel de l’église (1).

En 2020, il y a eu un autre changement :

La deuxième page fut encore modifiée : le prénom et nom du pape sont mis en premier, et, dessous, les titres et la notice biographique sont inversés par rapport à leur ordre habituel. Les titres se retrouvent en bas de page, ayant pour titre de section « Titres historiques ». Ce qui a choqué, c’est que le titre « Vicaire du Christ », autrefois mis en grand, se retrouve dans cette liste de Titres historiques au même niveau que les autres titres.

 

Origine du titre Vicaire du Christ

Le Pape utilise le titre de Vicaire du Christ (Vicarius Christi). Ce titre est apparu la première fois au 5ème siècle dans une « titulaire papale » écrite par Gélase 1er, premier Evêque de Rome, suite au synode romain du 13 mai 495. Avant, c’était le titre de “Vicaire de Saint Pierre” qui avait été utilisé ou le « Vicaire du Chef des Apôtres » (vicarius principis apostolorum). C’est le Pape Inocent III qui opéra ce changement pour souligner le fait que les Evêques ne sont pas les vicaires de Pierre, mais leurs successeurs. Seul Christ doit être leur vicaire.

Seul le Pape peut avoir ce titre dit pontifical. Il indique que Christ est l’unique prêtre et auteur du sacerdoce. Le pape est considéré comme le vicaire, c’est-à-dire, le représentant et même « substitut » du Christ sur la terre. Ce titre rappelle qu’un évêque gouverne au Nom du Christ et qu’il est sous l’autorité de Christ.

 

Origine du titre d’Evêque de Rome

Selon la tradition établie par le premier Evêque en 53, Saint-Pierre est considéré comme étant le premier des apôtres et, par conséquent, le premier Evêque de Rome (episcopus romanus).

Il s’agit du titre le plus ancien et le plus important donné aux papes.

Ils ont donc instauré une succession apostolique pour que ce rôle et ce titre se perpétuent. Le pape de l’église catholique devient automatiquement l’évêque de Rome avec deux vicaires-généraux qui le secondent dans le diocèse de Rome.

Ce diocèse de Rome a une superficie de 881 km2 (plus des 2 tiers de la commune de Rome) incluant le territoire de la Cité du Vatican. En tout, 337 paroisses et les 2 de la cité du Vatican (Ste Anne et St Pierre) qui permettent d’accueillir les fidèles lors des grands rassemblements.

 

Origine du titre de Pape

Cela va vous surprendre. Le mot « Pape » vient du grec qui veut dire « papa ». Ce mot est ensuite apparu en latin dans Juvénal, Satire VI, 652 avec le mot « pappas ».

Ce mot veut dire « père nourricier » ou « précepteur ». Il fut repris plus tard, au début du IIIème siècle, pour être utilisé dans un contexte chrétien : celui d’être un père pour les brebis dont il a la charge. Il y a donc une idée de paternité. On aurait crié contre Polycarpe, l’évêque de l’église de Smyrne : « Le voilà, le docteur de l’Asie, le père [pappas] des chrétiens, le destructeur de nos dieux… »

 

Une coïncidence ?

En associant le titre d’Evêque de Rome à un Pape, chef de l’Eglise universelle, il y avait une volonté de faire un lien entre ce titre et le monde universel romain. Ce titre est associé aux martyres de l’Eglise primitive : Pierre et Paul, mis à mort à Rome vers l’an 67 par l’empereur romain Néron.

Plusieurs choses nous ont troublé.

Une ancienne prophétie, appelée la « Prophétie des papes » de Saint Malachie, datant du Xième siècle, parle du dernier pape, qui, selon certains spécialistes qui ont analysé cette prophétie, correspondrait au Pape François :

On en serait aux deux dernières lignes de sa prophétie :

  1. « Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera. » ou « La sainte Église romaine se trouvera dans une extrême [dernière] persécution. »
  2. « Pierre le Romain [Petrus Romanus], qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le juge redoutable jugera son peuple. Fin. »

Le dernier pape de cette prophétie utilise deux mots pour le désigner : Petrus Romanus. Pierre (Petrus) – le premier Evêque de Rome- et Romanus pour « Romains », là encore lié au titre d’Evêque de Rome.

Serait-ce une coïncidence que le Pape François (qui connait cette prophétie) ait :

  • Mis en avant son prénom et nom en majuscule (qui ne semble pas si humble que cela, selon certains).
  • Mis en avant le titre d’Evêque de Rome qui est doublement lié aux mots Petrus Romanus ?
  • Est retiré le titre qui était, jusque-là, le plus important du Pape : le vicaire du Christ. Certains y voient le refus d’être le successeur du Christ et de ses apôtres, ce qui serait très grave si c’était fait dans cette intention.

Notre monde est en train de se globaliser de plus en plus, comme l’ancien empire romain…

Cela confirme des éléments que la Bible annonce comme étant la fin des temps.

Apocalypse mentionne une ville aux sept collines et les experts pensent qu’il s’agit de Rome.

On pourrait très bien assister à un retour en arrière de ce qui s’est passé avec l’église primitive.

Du temps de l’Eglise primitive :

  • Jésus est monté au ciel après sa mort et résurrection (ascension).
  • L’Eglise qui fut persécutée par les romains et les religieux de l’époque.
  • Les apôtres furent mis à mort (sauf Jean qui survécu à la torture d’être ébouillanté vivant).
  • Néron – l’empereur romain de l’époque – était une sorte de stéréotype de l’antichrist.

A la fin des temps, nous pourrions voir une inversion de l’ordre sur ce qui s’est passé à l’origine :

  • L’antichrist présent dans un empire similaire à celui des romains (un gouvernement mondial).
  • Les dirigeants de l’Eglise, apôtres etc. être mis à mort.
  • La persécution de l’église.
  • Jésus qui revient pour enlever ses fidèles. Puis, plus tard, pour être le juge redoutable.

 

Selon la Bible

Le titre d’Evêque de Rome et vicaire du Christ ne sont pas des titres qui existent dans la Bible. Le Nouveau Testament mentionne seulement la charge d’évêque de manière générale.

Actes 20 verset 28.

  • Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.

Pour Paul, tous les croyants doivent représenter Christ sur terre, comme une lettre lue par tous ceux autour d’eux :

2 Corinthiens 3 verset 3.

  • Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs.

Jésus nous a demandé d’être au service des uns et des autres :

Marc 10 versets 43-45.

  • Il n’en est pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous.
  • Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

Jésus s’oppose aux titres que l’on s’accorde et qui nous élèveraient au-dessus des autres.

Matthieu 23 verset 10.

  • Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ.

 

Que faut-il retenir ?

Jésus désire avant tout que nous soyons au service des autres et que nous nous voyons tous un en Lui. Aucun d’entre nous devrait être un maître au-dessus des autres.

Tous les croyants devraient être des représentants de Christ.

Galates 3 verset 28.

  • Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

 

Il nous demande de traiter les autres avec respect :

Romains 12 verset 3.

  • Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

Même si le titre de Vicaire de Christ est un titre « humain », il rappelait qu’un pape est un représentant du Christ sur Terre, soumis à l’autorité de Christ qui est la source.

Il est important de noter que c’est la première fois, dans l’histoire de la papauté, que le titre de Vicaire du Christ, depuis qu’il existe, n’est plus mis comme titre principal du Pape, pour se retrouver relégué dans la section des « titres historiques ».

  • Est-ce une coïncidence que cette modification ait été faite par le Pape qui est, selon certains, considéré comme étant le dernier pape de la prophétie de Saint Malachie ? Serait-il le dernier Pape qui introduirait l’antichrist annoncé par l’Apocalypse ?
  • Serait-ce un signe qui indique qu’il ne se soumet plus à l’autorité de Christ et qu’il devient l’unique chef suprême de l’Eglise Universelle ?

Quoi qu’il en soit, en tant que chrétien, nous devons tous être des représentants de Christ sur Terre.

Qu’en pensez-vous ?

Ne pas oublier d’aller voir nos autres articles sur le sujet de la fin des temps.

Notes

‘(1) Source : Gianni Cardinale, « Papa Francesco vescovo di Roma ma non solo » Avvenire, 2 avril 2020.

 

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

La ville aux sept montagnes ou collines.

Apocalypse 17 versets 8 et 9.

La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. –

C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise.

La femme appelée « la grande prostituée » assise sur les grandes eaux est ivre du sang des saints = persécution.

Elle est assise sur la bête qui a les sept têtes et dix cornes. Les sept têtes sont indiquées dans un autre verset (Apocalypse 17 :9 – voir ci-dessus) comme étant le nombre des montagnes d’une ville.

Apocalypse 17 versets 6 et 7.

Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

Et l’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

 

Dieu est juge.

Apocalypse 14 verset 7.

Il disait d’une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux.

Caractéristiques d’un évêque selon Paul à Tite.

Tite 1:5-9

Je t’ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, s’il s’y trouve quelque homme irréprochable, mari d’une seul femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.

Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu’il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; mais qu’il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant, attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

Sources externes

Extrait de Wikipédia – Prophétie de Saint Malachie.

  1. In psecutione extrema S.R.E. sedebit.96 . « Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera. » ou « La sainte Église romaine se trouvera dans une extrême [dernière] persécution. »
  2. Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : quibus transactis ciuitas septicollis diruetur, & Iudex tremendus iudicabit populum suum. Finis. « Pierre le Romain, qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le juge redoutable jugera son peuple. Fin. »

Articles :

En Français

En anglais

Vidéos à rechercher (*):

En Français

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant : photo modifiée qui ne comporte pas de droit d’auteur – est donc par défaut « domaine public ».

 

 

Laisser un commentaire