4-La statue de Nebucadnestar – Le ventre

4-La statue de Nebucadnestar – Le ventre


Version audio de l’article

Symboles autour de la statue de Nebucadnestar

Gemmes

Dans le livre de Daniel, le roi Nebucadnetsar eut un rêve. Il vit une statue à son image constituée de différentes matières.

Les théologiens pensent que chaque partie et matière de la statue annonçait les royaumes à venir, comme Daniel, le prophète en donne l’explication au roi dans son livre.

Cet article a pour sujet le ventre et les cuisses de la statue.

Pour voir les autres articles sur ce sujet, cliquer sur le lien correspondant :

Selon la Bible

Le rêve

Le roi vit une statue immense d’un aspect terrifiant ayant une matière différente dans plusieurs sections.

Le ventre et les cuisses sont d’airain.

Daniel 2 verset 32.

  • La tête de cette statue était d’or pur; sa poitrine et ses bras étaient d’argent; son ventre et ses cuisses étaient d’airain.

Interprétation du rêve par Daniel

Daniel indique au roi que la partie de la statue en airain sera un troisième royaume qui dominera toute la terre.

Après l’empire des Mèdes et des Perses unifié et consolidé par Darius, Alexandre le Grand entame une campagne de dix ans contre les descendants de Darius et ses satrapes.

Alexandre est roi à l’âge de vingt ans et son caractère s’est déjà manifesté lorsqu’il dompta son cheval, Bucéphale, à l’âge de douze ans. Il fut l’élève du philosophe Aristote jusqu’à l’âge de seize ans.

Ses conquêtes l’amènent jusqu’au Penjab dans la vallée de l’ndus (aujourd’hui, le Pakistan) et il remporta une bataille à l’Hydaspe. Pour résumer, il a unifié la Grèce antique, conquit la Perse et s’est emparé de l’Egypte pour aller jusqu’au Pakistan.

Mais ses soldats sont à bout : ils ont parcouru 10’000 kilomètres. Il retourne à Babylone et les historiens supposent qu’il est mort de maladie, à l’aube de ses trente-trois ans.

Il laisse derrière lui une vingtaine de cités qu’il a fondées dont la plus connue est Alexandrie d’Egypte. Son influence a été profonde puisque l’hellénisme s’est répandu à travers toutes les colonies qu’il a implantées en Asie.

Il s’ensuivra « les guerres des Diadoques ». Des monarchies hellénistiques (Antigonides, Lagides, Séleucides) se formeront à la fin du IVème siècle avant Jésus-Christ.

Récit de l’historien Flavius Josèphe sur la venue d’Alexandre à Jérusalem

Voici un des récits de l’historien Flavius Josèphe méconnu sur Alexandre le Grand – Antiquité judaïques – Livre XI section VIII-5.

« Quand [le grand-prêtre Jaddus] apprit que le roi n’était plus loin de la ville, il sortit avec les prêtres et la foule des habitants, et s’avança à la rencontre d’Alexandre, en un cortège digne de ses fonctions sacrées et tel que rien n’y est comparable chez les autres peuples. Il marcha jusqu’à un lieu nommé Sapha ; ce mot, traduit en grec, signifie «observatoire » car on peut de là voir la ville de Jérusalem et le Temple. Les Phéniciens et les Chaldéens qui accompagnaient le roi comptaient que celui-ci tournerait sa colère contre les Juifs, pillerait la ville et ferait périr le grand-prêtre d’une mort cruelle ; mais les choses tournèrent tout autrement.

En effet, dès qu’Alexandre vit de loin cette foule en vêtements blancs, les prêtres en tête, revêtus de leurs robes de lin, le grand-prêtre dans son costume couleur d’hyacinthe et tissé d’or, coiffé de la tiare surmontée de la lame d’or sur laquelle était écrit le nom de Dieu, il s’avança seul, se prosterna devant ce nom, et, le premier, salua le grand-prêtre. Tous les Juifs alors, d’une seule voix, saluèrent Alexandre et l’entourèrent. À cette vue ; les rois de Syrie et les autres furent frappés de stupeur et soupçonnèrent que le roi avait perdu l’esprit ; Parménion [un des généraux d’Alexandre], s’approchant seul d’Alexandre, lui demanda pourquoi, alors que tous s’inclinaient devant lui, lui-même s’inclinait devant le grand-prêtre des Juifs ?

— Ce n’est pas devant lui, répondit Alexandre, que je me suis prosterné, mais devant le Dieu dont il a l’honneur d’être le grand prêtre. Un jour, à Dion en Macédoine, j’ai vu en songe cet homme, dans le costume qu’il porte à présent, et comme je réfléchissais comment je m’emparerais de l’Asie, il me conseilla de ne pas tarder et de me mettre en marche avec confiance : lui-même conduirait mon armée et me livrerait l’empire des Perses. Aussi, n’ayant jamais vu personne dans un semblable costume, aujourd’hui que je vois cet homme et que je me rappelle l’apparition et le conseil que je reçus en rêve, je pense que c’est une inspiration divine qui a décidé mon expédition, que je vaincrai donc Darius, briserai la puissance des Perses et mènerai à bien tous les projets que j’ai dans l’esprit.

Après avoir ainsi parlé à Parménion, il serra la main du grand-prêtre et, accompagné des prêtres qui couraient à ses côtés, il se dirigea avec eux vers la ville. Là, montant au Temple, il offrit un sacrifice à Dieu, suivant les instructions du grand-prêtre, et donna de grandes marques d’honneur au grand-prêtre lui-même et aux prêtres. On lui montra le livre de Daniel, où il était annoncé qu’un Grec viendrait détruire l’empire des Perses, et le roi, pensant que lui-même était par-là désigné, se réjouit fort et renvoya le peuple. Le lendemain, ayant assemblé les Juifs, il les invita à demander les faveurs qu’ils désiraient. Le grand-prêtre demanda pour eux la liberté de vivre suivant les lois de leurs pères et l’exemption d’impôt tous les sept ans : le roi accorda tout. Ils lui demandèrent aussi de permettre aux Juifs de Babylone et de Médie de vivre suivant leurs propres lois, et Alexandre promit volontiers de faire leur désir. Et comme il disait aux habitants que, si quelques-uns d’entre eux voulaient se joindre à son armée, tout en conservant leurs coutumes nationales et en y conformant leur vie, il était prêt à les emmener, un grand nombre se décidèrent volontiers à faire partie de l’expédition. »

Les symboles

L’airain

Le ventre et les cuisses sont en airain. L’airain est un alliage de cuivre et de zinc. Cela peut aussi signifier « bronze » qui est un alliage de cuivre et d’étain beaucoup plus ancien. Il peut symboliser la puissance militaire, une forte volonté (entêtement).

Le léopard

Daniel donne encore des indications que l’on attribue à Alexandre le Grand.

Daniel 7 verset 6.

  • Après cela je regardai, et voici, un autre était semblable à un léopard, et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau; cet animal avait quatre têtes, et la domination lui fut donnée.

Le léopard est un animal rapide qui symbolise l’avancée prodigieuse d’Alexandre à conquérir un empire si vaste.

Les ailes vues en vision sur le léopard symboliseraient les quatre royaumes majeurs des généraux qui ont pris la succession d’Alexandre.

Daniel 11 versets 3 et 4.

  • Mais il s’élèvera un vaillant roi, qui dominera avec une grande puissance, et fera ce qu’il voudra.
  • Et lorsqu’il se sera élevé, son royaume se brisera et sera divisé vers les quatre vents des cieux; il n’appartiendra pas à ses descendants, et il ne sera pas aussi puissant qu’il était, car il sera déchiré, et il passera à d’autres qu’à eux.

Effectivement, son royaume, bien qu’Alexandre le Grand eut plusieurs enfants, ne fut pas passé à sa descendance, mais il sera brisé et divisé pour être passé à d’autres.

Que faut-il retenir ?

Aucune conquête n’a été aussi fulgurante que celle d’Alexandre le Grand. Son symbole, le léopard, le définit assez bien.

Dieu savait à l’avance ce qui allait se produire.

Ne pensez-vous pas aussi qu’Il connait toutes choses de votre vie et qu’Il peut vous aider ?

Je vous laisse avec le Psaumes de David (139 versets 13 à 18) :

  • C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
  • Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
  • Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.
  • Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand! Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m’éveille, et je suis encore avec toi.

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Statue de Nebucadnestar : la chronologie

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

Début de la description de la statue dans le rêve.

Le ventre et les hanches sont en bronze.

Daniel 2 versets 31-32.

Voici donc, ô roi, la vision que tu as eue : tu as vu une grande statue. Cette statue était immense, et d’une beauté éblouissante. Elle était dressée devant toi et son aspect était terrifiant. La tête de cette statue était en or pur, la poitrine et les bras en argent, le ventre et les hanches en bronze.

Interprétation de Daniel au sujet de ce que signifie le ventre et les cuisses : il s’agit d’un troisième royaume qui sera d’airain qui dominera toute la terre (ce qui était connu à l’époque).

Daniel 2 verset 39.

Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien; puis un troisième royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre.

L’airain est mentionné ici comme une arme.

(Jérémie 15 :12)

Michée 4 verset 13.

Fille de Sion, lève-toi et foule! Je te ferai une corne de fer et des ongles d’airain, Et tu broieras des peuples nombreux; Tu consacreras leurs biens à l’Éternel, Leurs richesses au Seigneur de toute la terre.

L’airain est mentionné ici comme un entêtement, une opiniâtreté.

(Jérémie 6 :28).

Esaïe 48 versets 4 et 5.

Sachant que tu es endurci, Que ton cou est une barre de fer, Et que tu as un front d’airain,

Je t’ai annoncé dès longtemps ces choses, je te les ai déclarées avant qu’elles arrivassent, Afin que tu ne dises pas: C’est mon idole qui les a faites, C’est mon image taillée ou mon image en fonte qui les a ordonnées.

L’airain est mentionné ici comme une malédiction : le sol est difficile cultivable.

(Deutéronome 28 :23)

Lévitique 26 verset 19.

Je briserai l’orgueil de votre force, je rendrai votre ciel comme du fer, et votre terre comme de l’airain.

Sources externes

Articles :

En Français

Vidéos à rechercher (*):

En Français

En anglais

  • talkGOD – Prophet Daniel’s interpretation of the dream of Nebuchadnezzar, King of Babylon had.

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant : Statue : image sans droit modifiée. Chronologie : inspirée d’une chronologie existante sans droit mais modifiée (traduction et format).

Laisser un commentaire