Le syndrome des Habits de l’Empereur

Le syndrome des Habits de l'Empereur


Version audio de l’article

Gemmes

Savez-vous qu’il existe un syndrome qui a puisé son nom d’un conte de Hans Christian Andersen  intitulé «Les habits neufs de l’Empereur»?

Voulez-vous en savoir plus?

Le conte

Son origine

Hans Christian Andersen publia ce conte intitulé «Les habits neufs de l’Empereur» en 1837 la même année que La Petite Sirène.

Anderson dira plus tard que l’inspiration de ce conte vient d’une anecdote.

En effet, à cette époque, une de ses amies lui envoya une lettre où elle critiquait le poète Paludan-Müller, pourtant admiré par les jeunes de sa génération. Elle lui écrivit  « — le poète Paludan Müller n’a qu’un bel habit poétique, qu’il met quand il se présente devant le public. Vous, au contraire, avez un vrai cœur de poète. Cette fois-ci, Paludan

Müller a rejeté son habit, et il n’est qu’en manches de chemise, et je pense que l’affaire est claire pour quiconque a des yeux . » Cette remarque lui inspira ce conte.

 

L’histoire du conte

C’est l’histoire d’un empereur qui passait son temps à vouloir être bien vêtu au point d’avoir un habit pour chaque heure du jour.

Un beau jour, deux hommes d’affaires arrivèrent dans la ville et dirent à tout le monde qu’ils étaient capable de tisser une étoffe somptueuse. Seulement, cette étoffe, selon ses créateurs, avait un pouvoir magique extrêmement rare: celle d’être visible que par des personnes intelligentes. Cette nouvelle parvint rapidement aux oreilles de l’Empereur.   Intéressé d’avoir une telle étoffe, l’Empereur leur demanda de lui confectionner un habit. Ce dernier estima qu’il aurait un vêtement exceptionnel et qui, de plus, lui permettrait de repérer les personnes qui ne sont pas compétentes dans son royaume.

L’Empereur versa donc l’argent nécessaire pour tailler un tel habit et les deux tailleurs purent donc se mettre au travail.

Impatient de voir comment la confection avançait, l’Empereur envoya d’abord son Premier ministre voir cette étoffe.

Seulement voilà : il ne voyait rien sur les métiers à tisser, mais comme les deux tailleurs ne se tarissaient pas d’éloge sur la beauté de l’étoffe qu’ils «montraient», il préféra confirmer les dire des tailleurs auprès de l’Empereur plutôt que de paraître pour un sot.

L’empereur est aux anges: il va avoir un habit magnifique!

Le bruit de cette étoffe au pouvoir extraordinaire parcouru tout le royaume.

Enfin vint le jour où les deux tailleurs annoncèrent que l’habit était terminé. Une fois «vêtu» de cette étoffe que ni l’empereur, ni les ministres ne pouvaient voir, il se présenta au peuple, entouré de ses ministres.

La foule, voyant l’empereur nu mais ne voulant pas paraître dénuée d’intelligence, acclama l’Empereur. Donc tout le monde joua «le jeu». Puis, patatra!

Un petit garçon se mit à dire tout haut : « Mais il n’a pas d’habits du tout ! ». Alors, la foule et les ministres firent face à la réalité: ils n’étaient pas sots et l’Empereur était bien nu! Les moqueries et les pouffements de rire fusèrent. Pour ne pas perdre la face, l’empereur, qui comprit que le peuple avait raison, continua sa marche sans dire un mot. Les deux escrocs, eux, étaient partis depuis longtemps avec l’argent de leur étoffe invisible, mais surtout, inexistante!

A voir aussi:  Devons-nous craindre une tempête solaire ?

Le syndrome

En 1971, Frank Gross publia un article dans le New England Journal of Medecine concernant une maladie qu’il baptisa « syndrome des habits de l’empereur », en référence au conte d’Andersen. Il décrivit comment un diagnostic erroné peut être confirmé par plusieurs médecins qui s’influencent, comme par « contamination », du diagnostic fait précedemment.

Il s’agit d’un syndrome qui touche en premier les étudiants ou les médecins qui craignent de perdre leur prestige.

Sa conclusion sur ce syndrome fut tirée de ses observations personnelles.

En effet, les médecins peuvent être tentés de faire un diagnostic uniquement sur la base d’examens complémentaires. Son rapport a voulu re-souligner l’importance de tenir compte des antécédents médicaux et de l’examen physique. En effet, tout est sujet à interprétation. Cette dernière peut varier suivant les données cliniques, radiologiques ainsi que les phénomènes biologiques. On peut aussi utiliser des méthodes statistiques pour estimer la sensibilité, la spécificité et la valeur clinique d’un test.

Si on veut résumer ce syndrome, c’est une personne qui s’aperçoit de quelque chose de gênant, mais qui n’ose pas l’avouer par peur du jugement des autres. Cette personne a peur d’être ridiculisée ou d’être jugée incompétente. Alors, au lieu de dire la vérité et de risquer de se retrouver rejetée, cette personne préfère aller dans le sens des autres ou de rester silencieuse.

Selon la Bible

Dans le conte, c’est un enfant qui a crié la vérité.

On dit souvent que la «vérité sort de la bouche des enfants». Pourquoi? Parce que, de manière générale, ils ont un cœur pur et innocent. Ils n’ont pas de filtre et disent spontanément ce qu’ils pensent, que ce soit négatif ou positif.

Jésus aussi honore la simplicité et spontanéité des enfants au point de dire que tous croyants doivent avoir cette foi enfantine pour entrer dans le royaume des cieux.

Matthieu 18 versets 2-4.

  • Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

On ne devrait pas craindre de dire la vérité, car le véritable amour se réjouit de la dire.

1 Corinthiens 13 versets 4-7.

  • La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n’est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

De plus, le véritable amour, selon Dieu, bannit la crainte (la peur):

A voir aussi:  Vivons-nous un Truman Show?

1 Jean 4:18

  • La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.

En effet, le piège de cacher la vérité est de tomber dans le mensonge et de ne faire qu’empirer une situation, tout comme l’Empereur qui s’est retrouvé nu devant toute la foule parce que tout le monde avait menti sur cet habit!

Proverbes 6:19

  • Le faux témoin qui dit des mensonges, Et celui qui excite des querelles entre frères.

La vérité libère, comme l’affirme Jésus:

Jean 8 verset 32.

  • Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

Autre chose au sujet de la nudité de l’Empereur. La Bible a aussi une anecdote à ce sujet.

Lorsqu’Adam et Eve, les premiers humains ont décidé de prendre le fruit défendu, ils avaient fait le choix de vivre sans Dieu pour être, eux-mêmes, dieux de leur vie. Quelles furent les premières conséquences?

Genèse 3 versets 6-10.

  • La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.
    Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.
    Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.
    Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu?
    Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

Lorsque Adam et Eve réalisèrent qu’ils étaient nus, ils eurent PEUR et voulurent se CACHER.

Lorsqu’on a l’impression d’être nus, c’est-à-dire dénués de compétences ou d’être à son désavantage pour raisons X-Y, on ouvre une porte à la peur au point de vouloir se cacher. Le sentiment de condamnation et de culpabilité est à la racine du péché.

Mais Jésus est venu pour inverser ces malédictions (des choses qui empoisonnent notre vie et notre être).

A voir aussi:  Un nanocapteur dans votre cerveau

Galates 3 versets 13-14.

  • Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois, – afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis.

Que faut-il retenir ?

Ce syndrome médical, nommé d’après un conte d’Andersen, peut être vécu par n’importe qui lorsque la peur de paraître ridicule, de perdre la face prend le dessus. On refuse alors de dire la vérité, mais tout comme dans le conte, cela ne fait qu’empirer les choses au moment où la vérité explose.

Alors? Quelle est la solution? De comprendre ce qu’est l’amour et de réaliser que la peur est un ennemi: elle nous joue de mauvais tours dont les conséquences peuvent nous échapper.

Jésus est la vérité qui libère! Si vous voulez le rencontrer, demandez à le recevoir dans votre vie. Vous pouvez le Lui demander avec vos propres mots ou utiliser une prière que nous avons mis sur notre site dans le Menu Bonne Nouvelle.

A bientôt!

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Sources externes

Articles :

En Français

Vidéos à rechercher :

En Français

En anglais

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : image modifiée d’un homme : auteur : dominicclovis de Pixabay – Lien: « https://pixabay.com/fr/vectors/adam-jardinier-eden-genesis-5782354/ –  Libre pour usage commercial – Pas d’attribution requise. Couronne: dessin personnel.

 

2 réflexions sur “Le syndrome des Habits de l’Empereur

  • février 12, 2022 à 1:36
    Permalien

    Excellent ! Je ne connaissais pas du tout ce conte !
    Et on l’observe dans notre vie tous les jours ou presque ! Merci !

    Répondre
    • février 15, 2022 à 1:10
      Permalien

      Bonjour, oui, c’est la raison qui m’a poussée à faire cet article :)) Merci pour votre commentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings