La révolution des Toilettes selon Bill

La révolution des Toilettes selon Bill


Version audio de l’article

Gemmes

Bill Gates a des idées qui sont des fois un peu… particulières. Il est apparu le mardi 6 novembre à Pékin, posant à côté de lui un récipient rempli d’excréments humains…

Quel message voulait-il passer?

 

Une entrée en matière de choc

Bill Gates aime des fois faire un peu de provocation. Comme beaucoup d’autres entreprises, banques et autres institutions, Gates est arrivé à Pékin en 2012 pour participer à un salon. Il s’agissait du «Reinvented Toilet Expo» qui présente les dernières innovations en matière de systèmes sanitaires.

Gates a créé le buzz en donnant une conférence lors de ce salon, en posant à côté de lui un récipient rempli d’une substance que l’on n’aime guère près de soi : des excrément humains.

Il voulait faire passer un message et il réussit son coup. Grâce à sa présentation de choc, il obtint toute l’attention des médias qu’il voulait!

Bill a beaucoup d’humour quand il veut : lors d’une conférence en 2009, il avait lâché un petit nuage de moustiques dans le public pour les sensibiliser aux dangers du paludisme. Mais il a attendu une bonne minute avant de leur annoncer que les moustiques en question n’étaient pas porteurs de la maladie…

 

Le message?

Alors? Quel message voulait-il apporter cette-fois ci?

Son message était d’attirer l’attention du monde sur le manque de toilettes dans les pays en développement. Il faut dire qu’il aime bien s’intéresser à des sujets qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, du moins en apparence : l’information, les vaccins et maintenant les toilettes!

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui dépend beaucoup, financièrement, de la fondation Bill et Mélinda Gates, a déjà commencé à plancher sur le sujet et a relevé plusieurs améliorations à apporter :

 

  • Amélioration sanitaire. Elle estime qu’environ 60% de la population mondiale n’utilise pas de toilettes digne de ce nom (traitées ou évacuées correctement). Les rivières, les courants d’eau sont souvent utilisés dans les pays pauvres comme toilettes, polluant ainsi l’eau potable utilisée non seulement comme boisson, mais pour laver et cuire les aliments. On estime qu’environ 400’000 enfants meurent chaque année de diarrhée, dysenteries, hépatite A ou typhoïde rien qu’avec ce problème.

 

  • Amélioration écologique. Ceux qui ont des toilettes «occidentales» utilisent beaucoup de papier toilette et d’eau. Si on voulait que tous les habitants de la planète en possèdent, il faudrait beaucoup de papier et d’eau avec ce système de toilettes. Il est donc impératif de trouver une autre solution qui consomme moins en eau et papier.

 

Alors le sujet devient sérieux.

L’ONU l’a même ajouté dans ses objectifs de plans de développement durable (ODD) fixés pour 2030. 2030, comme «l’agenda 2030»…

 

Le concours de la fondation Bill et Melinda Gates

Par le biais de sa fondation, Bill a alloué un budget de 3,2 millions de dollars pour lancer un concours : «Reinvent the Toilet Challenge» (le défi de réinventer les toilettes). L’objectif : inventer des toilettes pour les régions les plus pauvres du globe…

Il a donc lancé un concours, avec des prix conséquents à la clé, aux entrepreneurs et compagnies qui seraient prêtes à trouver l’idée innovatrice qui répondrait aux contraintes et objectifs fixés pour créer une nouvelle génération de toilettes.

Bill Gates y tient vraiment : espérons qu’il n’y aura pas besoin de faire des mises-à-jour régulières qu’elles ne tomberont pas facilement en panne! Petit clin d’œil.

Continuons…

Ces super toilettes, il les veut, bien sûr, hygiéniques, fonctionnant sans électricité, ni eau ou égout pour les mettre dans des endroits reculés. Si l’endroit le permet, l’eau, le sel et autres nutriments seraient récupérés à partir des «déchets». Il vise un budget de 5 cents par jour et par utilisateur en comptant sur les petites entreprises locales pour distribuer ces WCs.

 

Le résultat du Challenge

Quelques années se sont écoulées : depuis, institutions et entreprises ont répondu à cet appel et présentées leur projet.

Les prix ont été décernés :

  • Le Premier prix de 100’000 dollars a été remis à l’Institut de Technologie de Californie. Leur idée : des toilettes à réacteur électrochimique solaire. Ce dernier transforme les défections en hydrogène stocké dans des réservoirs de fuel.
  • Le Deuxième prix de 60’000 dollars a été attribué à l’Université de Loughborough. Elle a proposé un système autonome qui chauffe les boues fécales sous une température élevée sans oxygène qui les décompose en charbon biologique consommable, permettant aussi de récupérer l’eau et les sels.
  • Le Troisième prix  de 40’000 dollars a été décerné à l’Université de Toronto pour son système qui désinfecte les matières fécales et l’urine. Les défections sont déshydratées et désinfectées en utilisant plusieurs procédés : la mécanique, la basse température, un filtre à sable, et l’exposition à la lumière à l’ultra-violet.
A voir aussi:  Invasion de criquets pélerins en 2020

 

Désormais, ces institutions doivent présenter leurs prototypes lors de la prochaine rencontre pour le «Reinvent the Toilet Challenge». La fondation de Bill espère que la fabrication deviendra effective dans les trois prochaines années, donc vers 2024-2025.

 

Est-ce que cela va aller plus loin?

Il semblerait que Bill veuille plus que de simples toilettes. Comme il l’explique sur son blog (dans «Gates notes», il voudrait que ces toilettes transforment les liquides des excréments humains en eau potable.

Du coup, il faut une sorte d’usine qui les transforme. Mais ne vous inquiétez pas, Bill a tout prévu et présente le processeur «Omni de Janicki».

 

Le processeur «Omni» de Janicki

En effet, sa fondation a contribué à la création d’un «processeur Janicki».

Pour marquer le coup, Bill a fait une vidéo de deux minutes qui est devenue virale :il présente ce nouveau procédé et pour être plus convainquant, il a boit l’eau qui sort de ce processeur devant la caméra.

Lui-même l’assure, c’est :

 « un délicieux verre d’eau qui a le même goût que n’importe quelle autre bouteille que j’aurais pu prendre.»

 

NDLR : Voir le lien dans la section «En savoir plus» – Vous pouvez paramétrer le sous-titre avec la traduction automatique en français.

 

Cette invention est aussi appelée un processeur «Omni» fabriqué par Sedro-Woolley qui fait partie de «Janicki Bioenergy», fondé là encore par la fondation de Gates.

Que fait ce processeur?

Il convertit les défections humaines en eau potable et électricité. Mais ses inventeurs comptent aller plus loin : utiliser ce processeur pour en faire des produits, diverses forme d’énergie, de produits pour fertiliser le sol…

Et voici ce que Bill en dit :

«J’ai regardé les piles de défections entrer sur le tapis du convecteur et tomber dans un énorme récipient. Elles sont ensuite arrivées à l’intérieur du processeur pour être chauffées et traitées. Quelques minutes plus tard, j’ai peu apprécier le résultat final : un délicieux verre d’eau qui a le même goût que n’importe quelle autre bouteille que j’aurais pu prendre.»

Si vous parlez l’anglais, tout est dit par Bill Gates en personne sur sa page YouTube : Janicki Processor.

Ce processeur a été inventé par Peter Janicki qui présente d’autres vidéos sur cette invention sur sa chaîne Youtube.

Le prototype est terminé et l’entreprise va d’abord mettre une usine à Dakar au Sénégal.

Le premier modèle va pour l’instant servir les pays en voie de développement. Une «usine» coûte environ 1,5 million de dollars pour couvrir les besoins d’environ 100’000 personnes.

 

Les toilettes à membrane nano

Le premier modèle du processeur Omni est élevé et il n’est pas adapté aux besoins des pays occidentaux. Il traite les déchets d’une ville.

Le concours visait des toilettes sans eau et son utilisation ne devait pas excéder 5 centimes par jour et par personne. C’est chose faite! Bill nous présente les toilettes conçues par l’équipe d’Alison Parker de l’Institut des Sciences de l’Eau de l’Université de Cranfield.

Les défections sont vaporisées par une pompe à vide manuelle. Les toilettes ont une membrane nano qui enferme ces défections à l’aide d’une trappe amovible qui reste fermée tant qu’elle n’est pas utilisée. Cela permet aux odeurs et bactéries d’être éliminées. Après utilisation, une sorte de brosse dure essuie la trappe, faisant tomber les déchets en bas de l’appareil, laissant les liquides en surface. Les solides nocifs sont passées du réservoir à un autre compartiment où des billes neutralisent leur odeur et les sèches grâce à une substance. Le reste des déchets sera transféré dans une usine de production d’énergie thermique ou seront utilisées comme engrais.

 

Selon la Bible

Impur selon la loi

Dans la Bible, les excréments humains sont considérés comme impurs, donc impropres à toute consommation et ne devant pas être touchés.

Dieu demandait des fois aux prophètes d’illustrer certaines choses. Il demanda à Ezéchiel de cuire ses aliments avec des excréments humains pour annoncer ce qu’allaient faire Israël dans le futur parce qu’ils refusaient de tenir compte de ses avertissements.

A voir aussi:  L’espérance vivante des croyants

Mais le prophète fut tellement horrifiée par cette demande – à l’encontre de la loi et abominable pour lui- qu’il demanda à Dieu de ne pas le faire. Dieu répondit à sa requête et lui permis d’utiliser de la bouse de vache à la place.

Ézéchiel 4 versets 12, 14-15.

  • Tu mangeras des gâteaux d’orge, que tu feras cuire en leur présence avec des excréments humains.
    (…)
    Je dis: Ah! Seigneur Éternel, voici, mon âme n’a point été souillée; depuis ma jeunesse jusqu’à présent, je n’ai pas mangé d’une bête morte ou déchirée, et aucune chair impure n’est entrée dans ma bouche.
    Il me répondit: Voici, je te donne des excréments de bœuf au lieu d’excréments humains, et tu feras ton pain dessus.

 

Les excréments humains devaient, selon la loi, être recouverts de terre hors du camp (lieu d’habitation) :

Deutéronome 2 versets 12-13.

  • Tu auras un lieu hors du camp, et c’est là dehors que tu iras.
    Tu auras parmi ton bagage un instrument, dont tu te serviras pour faire un creux et recouvrir tes excréments, quand tu voudras aller dehors.

 

Une insulte

Les ennemis provoquaient Israël en disant qu’ils allaient manger leur propre excrément en signe de mépris:

Ésaïe 36 verset 12.

  • Rabschaké répondit: Est-ce à ton maître et à toi que mon maître m’a envoyé dire ces paroles? N’est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous?

 

Que faut-il retenir ?

La Bible est claire : les excréments humains sont impropres à être réutilisés : c’est impur. Ce qui laisse penser que les éléments pathogènes seraient difficiles, voire impossible, à être éliminés si Dieu sait de quoi Il parle…

Mais il y a aussi le problème de l’éthique: utiliser ce qui vient de l’humain en «produit». Déjà que l’on remet l’idée de consommer de la viande humaine sur le tapis (voir notre article sur le sujet). On réduit l’homme en produit recyclable. Notre société semble aller de plus en plus vers le scénario du film le «Soleil Vert», ce qui fait froid dans le dos.

Ne pensez pas que ces inventions seront seulement pour les pays développés. Tout ce que Bill a inventé, c’est dans l’intention de le voir partout dans le monde. N’est-ce pas ce qu’il a fait avec chacune de ses idées?

D’ailleurs, Bill s’est trahi dans la vidéo où il présente le processeur Omni, puisqu’il a dit, je cite :

«Je suis très impressionné par cette solution que nous voyons ici et qui génère de l’électricité, de l’eau propre. Elle se développera dans tous les coins de la planète : elle en a besoin car elle fait de l’argent tous les jours

Alors, peut-être bientôt cette eau dans votre verre?

J’espère que vous n’en ferez pas un caca nerveux!

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Sources externes

Transcription de la vidéo de l’Omni Janicki :

Anglais

Traduction

 Over two and a half billion people have  no access to Safe sanitation. We asked  brilliant Engineers to help us solve  this problem and one of those Engineers  actually has proposed a solution where  the waste is valuable. The omniprocessor  turns sewer sludge -which is kind of  nasty- into clean drinking water,  electricity and Ash that is pathogen  free. This is where the sludge enters the  machine : it goes up this conveyor belt, is fed into these large tubes we call the  dryer. That’s where we boil the sludge,  and in the boiling process, we separate  the water vapor from the solids. The  solids are now dry and we can feed them  into the fire. Once we have this very hot  fire we can make high pressure -high  temperature steam-. And we take that Steam and we send it to a steam engine and the  steam engine drives a generator that  makes electricity that we use for the  processor and also excess electricity  that can be delivered back to the  community. The water vapor that’s created  in the boiling process is run through a  cleaning system until we have the cleanest purest water you can possibly imagine.  The sanitation system as we know it in the developed world cannot work in developing countries. So what we need in  developing countries is a very simple  system. The entrepreneur that owns this  processor will get paid for the input  -the sludge- and that same entrepreneur  will get paid for the outputs -the  electricity the water and the ash-. I am  very impressed with this solution we’re  seeing here and it generates electricity,  it generates clean water. It will grow to  every corner of the earth : it needs it  because it makes money every day.  It’s water.

Plus de deux milliards et demi de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires fiables. Nous avons demandé à de brillants ingénieurs de nous aider à résoudre ce problème et l’un d’entre eux a proposé une solution où les déchets deviennent une valeur ajoutée. L’omniprocesseur transforme les boues d’épuration – qui sont plutôt désagréables – en eau potable, en électricité et en cendres, exemptes d’agents pathogènes. Voici comment la boue entre dans la machine : elle passe par ce tapis roulant, est introduite dans ces grands tubes que nous appelons le séchoir. C’est là que nous faisons bouillir la boue, et dans le processus d’ébullition, nous séparons la vapeur d’eau des solides. Les solides sont maintenant secs et nous pouvons les introduire dans le feu. Une fois que nous avons un feu très chaud, nous pouvons faire de la vapeur à haute pression -haute température-. Nous envoyons cette vapeur dans un moteur à vapeur qui alimente un générateur qui produit de l’électricité que nous utilisons pour le processeur, ainsi qu’un surplus d’électricité qui peut être fourni à la communauté. La vapeur d’eau créée lors du processus d’ébullition passe par un système de nettoyage jusqu’à ce que nous obtenions l’eau la plus pure que vous puissiez imaginer.  Le système d’assainissement tel que nous le connaissons dans le monde développé ne peut pas fonctionner dans les pays en développement. Ce dont nous avons besoin dans les pays en développement, c’est d’un système très simple. L’entrepreneur qui possède ce processeur sera payé pour ce qui est injecté – la boue – et ce même entrepreneur sera payé pour ce qui en sort – l’électricité, l’eau et les cendres -. Je suis très impressionné par cette solution que nous voyons ici et qui génère de l’électricité, de l’eau propre. Elle se développera dans tous les coins de la planète : elle en a besoin car elle fait de l’argent tous les jours.  C’est de l’eau.

 

A voir aussi:  L'origine des Peuples de la Terre

 

Articles :

En Français

En anglais

Vidéos à rechercher :

En Français

  • Rien en français à part des sous-titres sous les versions anglaises.
  • Joseph Prince – Vivre sans stress

En anglais

 

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : Dessin personnel.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings