L’Ahnenpass d’Hitler

L’Ahnenpass d’Hitler


Version audio de l’article

Gemmes

Pendant la deuxième guerre mondiale, les gens devaient présenter un «Ahnenpass». Savez-vous de quoi il s’agit?

 

Qu’est-ce qu’un Ahnenpass?

Au début, le gouvernement allemand introduisit une loi le 7 avril 1933 à l’attention des fonctionnaires, afin que ces derniers fournissent les preuves qu’ils étaient de descendance allemande. L’objectif était de ne plus avoir de Juifs, de noirs, de slaves, de Roms et de Sintis dans la fonction publique.

Seulement, les lois de Nuremberg du 15 septembre 1935 (Nürnberger Gesetze) étendirent cette obligation à l’ensemble de la population Allemande.

 

Il y eu donc deux sortes de Certificat d’aryanité:

«Le petit»

Toute personne devait donc présenter un Ahnenpass ou un arbre généalogique certifié par l’état civil ou l’église afin de prouver qu’ils avaient accès à tous les droits donnés aux allemands.

 

«Le grand»

Tous ceux qui travaillaient pour les organisations nazies comme NSDAP, SS, SA et la fonction publique avaient l’obligation de fournir les preuves de leur ascendance allemande et, ceci, en remontant jusqu’à 1800!

On estime que 8 millions de membres du SDAP en 1945 durent passer par cette obligation.

Le reste de la population devait remonter à la troisième génération (grands-parents).

 

Comment se présente-t’il?

C’est un assez grand document puisqu’il fait environ la moitié d’une page A4 (21 X 13 centimètres). Sur la couverture, un simple titre en écriture gothique disant «Ahnenpass».Certaines versions étaient assez sobre, puisqu’il n’y a ni date, ni croix gammée alors que d’autres en avaient.

En l’ouvrant, on tombait d’abord sur une introduction écrite par Hitler.

Le document fournissait 11 pages d’instructions détaillées pour savoir comment le remplir et pour expliquer les théories sur les Aryens.

Deux pages étaient consacrées pour inscrire les informations sur les ancêtres, avec un organigramme pour faire l’arbre généalogique lorsque l’on était un citoyen ne travaillant pas pour le domaine public.

Pour les autres, ils devaient le remplir jusqu’aux arrières-arrières-arrières grands parents, de la page 12 à 45.

Pour faciliter la compréhension des liens de parenté, ont devait allouer un numéro pair pour les hommes et impairs pour les femmes.

A voir aussi:  1-La statue de Nebucadnetsar - Introduction

Pour chaque nom, on devait renseigner la profession, la religion ou la paroisse des personnes. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le mot «aryen» n’apparaissait nulle part malgré l’objectif de ce document de prouver son ascendance aryenne.

Si les autorités validaient le contenu et les preuves fournies, elles apposaient une croix gammée sous forme de tampon .

Il ne faut pas oublier que les églises, pendant des siècles, conservaient dans leur registre l’état civil des habitants avant la création d’un registre d’état civil en mairie.

Si un membre de la famille n’était pas chrétien avant 1800, pour ceux qui doivent fournir les informations jusqu’à cette année, cela sous-entendait qu’ils avaient peut-être du sang juif. En effet, les juifs interdisaient les leur de se convertir à une autre religion, interdiction levée à partir de 1800.

Si l’arbre comportait des cas particuliers comme «enfant trouvé, naturel», c’est le Bureau pour la recherche familiale, dépendant du ministère de l’Intérieur, qui tranchait.

Le 17 août 1938, les instructions se durcirent : ceux qui n’avaient pas un prénom de consonnance «juive» alors qu’ils l’étaient, devaient inscrire sur leurs papiers d’identité, le prénom d’Israël pour les hommes, et de Sara pour les femmes.

 

Quels sont impacts?

Le Ministère de l’Intérieur déclara que, sans Ahnenpas, un citoyen ordinaire, ne pouvait pas  :

  • Obtenir des documents officiels n’étant plus considéré comme un citoyen.
  • Recevoir des cartes de ravitaillements, pourtant vitales en temps de guerre.
  • Se marier avec un membre du NSDAP ou fonctionnaire.
  • être fonctionnaire ni membre d’un organisme gouvernemental.

 

Testé dans une «province modèle» : l’Alsace

L’Alsace était sous occupation allemande et considérée comme un territoire annexé par les autorités du IIIe Reich. Ils décidèrent de l’utiliser comme province modèle pour appliquer le Ahnenpass.

Si l’on ne pouvait pas prouver que l’on était « Allemand de souche », les biens étaient saisis et les indésirables expulsés, suivant l’ordonnance nazie du 16 décembre 1941.

La liste des indésirables était donc allongée : les Juifs, les français de l’Intérieur, les Alsaciens francophiles, les anciens combattants de l’Espagne rouge, les romanichels, les personnes de race étrangères, les condamnés de droit commun etc…

A voir aussi:  L'origine des Peuples de la Terre

Le Ahnenpass est donc devenu un document juridique puisque son contenu déterminait la situation légale et juridique d’un Alsacien : soit de facto il était considéré citoyen Allemand, soit un jugement annonçait sa sentence de mort si le document n’avait pas pu être validé.

 

Selon la Bible

Dieu ne regarde pas «aux races». A l’origine, il avait créé un homme et une femme. Nous sommes tous leur descendance, quelle que soit notre race.

 

Genèse 5 verset 2.

Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme, lorsqu’ils furent créés.

 

Il ne voit que deux sortes de personnes mais au niveau spirituel : celles qui l’ont accepté et celles qui ne l’ont pas accepté.

 

Galates 3 verset 28.

Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

 

Dieu n’a vu qu’une seule division: une séparation entre Lui et l’humanité à cause de la chute d’Adam et Eve.

 

Ephésiens 2 versets 13-18.

Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.

Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.

Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

 

En envoyant Jésus, Il a détruit tout ce qui nous séparait de Lui pour créer un «homme nouveau».

Il est venu pour nous annoncer la paix et nous donner accès à Lui par Son Esprit.

A voir aussi:  L’histoire derrière le chant Grâce Infinie (Amazing Grace)

Il n’y a plus d’Inimitié entre nous et Dieu, Il n’a plus de sentiment hostile envers nous.

Que faut-il retenir ?

Les hommes divisent pour régner. Dieu, Lui, abolit les divisions pour que nous vivions en paix avec Lui.

Quel règne préférez-vous?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Ce que dit la Bible

Commentaires

Ecritures

La seule division que Dieu voyait était celle entre l’humanité et l’accès à Lui.

En envoyant Jésus, Il a détruit tout ce qui nous séparait de Lui pour créer un «homme nouveau».

Il est venu pour nous annoncer la paix et nous donne accès à Lui par Son Esprit.

Inimitié: Sentiment hostile (envers qqn).

Ephésiens 2 versets 13-18.

Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.

Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.

Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

Sources externes

Articles :

En Français

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domainsauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : photo modifée sans droit.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings