L’histoire derrière le chant Quelle assurance

L’histoire derrière l’hymne ‘Quelle assurance’ (Blessed Assurance)


Version audio de l’article

Gemmes

Il existe un magnifique hymne qui s’appelle en anglais « Blessed assurance » (Assurance bénie) que l’on a intitulé en français « Quelle assurance ». Connaissez-vous l’histoire derrière ce chant ?

Regardons ensemble…

 

L’histoire du chant

Sa vie

Frances Jane Crosby – appelée Fanny par ses intimes, naquit dans le village de Brewster à New York, le 24 mars 1820. Elle était une enfant unique et venait d’une longue lignée de familles élevées dans la pure tradition du puritanisme de l’Amérique du Nord Est. Ses valeurs venaient de Calvin, requérant une dépendance totale sur Dieu, une morale intègre, une autodiscipline et de la frugalité. Ces principes la définirent pendant toute sa vie.

Seulement, à l’âge de six semaines, elle perdit la vue. Elle avait en fait été soignée par un étranger qui prétendait faire partie du corps médical pour pallier à l’absence du médecin de famille. Au départ, elle avait eu un coup de froid qui avait développé une inflammation au niveau des yeux. Cet aide-soignant appliqua des cataplasmes de moutarde sur ses yeux pour réduire la congestion. Mais son traitement laissa des cicatrices sur les yeux qui la rendirent aveugle. Bien que les parents consultèrent un célèbre chirurgien – Dr Valentine Mott, ce dernier ne put rien faire d’autre. Elle pouvait seulement discerner la présence ou non de la lumière. Mais pour elle, « ce fut la plus grande bénédiction que le créateur m’ait donnée » dira-t’elle plus tard. Cet aveuglement qu’elle expérimentait dans cette vie temporaire, la mettait dans l’expectative de ce que serait sa première vision au ciel en voyant Christ, son sauveur.

Son père mourut alors qu’elle n’avait que six mois. Elle fut à la fois élevée par sa mère et sa grand-mère maternelle qui l’ancrèrent dans les principes chrétiens et l’aidèrent à mémoriser de longs passages de la Bible.

En 1850, elle reçut Christ dans son cœur au Tabernacle de Broadway à New York.

Elle écrivit son premier poème à l’âge de 8 ans.

Dès l’âge de 15 ans, elle reçut une éducation à l’Institut de New York pour les Aveugles où elle excella dans le domaine de la littérature anglaise, la science, la philosophie et la musique. Elle maitrisait le piano, l’orgue, la harpe et la guitare.

Plus tard, elle rejoint l’Eglise Baptiste de la 6ème avenue à Brooklyn où elle servit en tant que missionnaire, diaconesse et prédicatrice laïque.

Elle fut aussi professeur pendant 23 ans à l’Institut où elle reçut son éducation.

En 1858, elle épousa Alexander van Alstyne, un collègue professeur qu’elle avait rencontré en 1843. Mais c’est son mari qui insista pour qu’elle garde son nom de jeune fille. Son mari était un compositeur de musique et aussi presque aveugle comme elle.

Ils s’établirent dans un village de campagne hors de New York. Ils eurent une fille en 1859 mais qui mourut peu de temps après sa naissance dans son sommeil.

Naturellement éprouvée, Crosby écrivit : « Dieu nous a donné un tendre bébé mais les anges sont descendus pour l’amener au trône de Dieu. » C’est ce qui a inspiré le chant « Safe in the Arms of Jesus » (en sécurité dans les bras de Jésus).

Puisant dans sa remarquable mémoire, elle inspira des générations en écrivant plus de 9’000 hymnes. Elle vécut sous la présidence de John Adams jusqu’au président Reagan. Elle fut porte-parole pour l’éducation des aveugles pendant toute sa vie. En 1846, elle fut la première femme à avoir pris la parole au Sénat des Etats-Unis. Plus tard, elle participa à une session du Congrès des Etats-Unis pour parler en faveur de l’éducation des aveugles de Boston, Philadelphie et New York. Elle fut aussi active dans des campagnes contre l’esclavagisme et dédia la fin de sa vie à des œuvres missionnaires pour apporter l’espoir de Christ à des personnes sans abri, alcooliques, au chômage dans les bas quartiers de Manhattan.

Elle mourut peu de temps après son 95ème anniversaire le 12 février 1915 à Bridgeport dans le Connecticut. De son vivant, elle fut une des femmes les plus connues aux Etats-Unis.

 

Le chant

Fanny Crosby était, un jour, chez son amie Phoebe Knapp. Cette dernière se mit à son orgue qui n’était pas encore entièrement monté pour lui jouer une mélodie qu’elle venait juste de composer. Lorsque Knapp demanda à Crosby ce qu’elle en pensait, cette dernière lui répondit : « Blessed assurance, Jesus is mine » (Assurance bénie, Jésus est mien).

C’est ainsi que les paroles du chant composé par Fanny furent mises sur la mélodie de son amie Phoebe Knapp. Beaucoup pensent que les paroles étaient inspirées du passage de Hébreux 10 verset 22 :

  • Approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.

Ce chant se focalise sur le ciel qui est l’endroit qui fait partie de l’assurance bénie que tous les chrétiens ont.

L’hymne fut publié par un parent des Knapp qui était évangéliste et il rencontra du succès.

Fanny Crosby fut aussi l’auteur des chants :

  • To God be the Glory
  • All the Way My Saviour Leads Me – chant qui a été utilisé dans les campagnes de Billy Graham.

 

Que faut-il retenir ?

Quelle que soit notre handicap dans la vie et les circonstances, souvent difficiles, auxquelles nous sommes confrontés, il faut réaliser qu’il y a toujours le potentiel en nous d’offrir aux autres quelque chose et d’être une bénédiction pour eux !

Alors ? Qu’allez-vous faire aujourd’hui ?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Paroles d’origines

Français

Anglais

Quelle assurance, je suis sauvé !

Quel avant-goût du ciel m’est donné !

Né de l’Esprit, baptisé de feu,

Crée de nouveau, je vis pour Dieu.

Refrain

C’est mon cantique, c’est mon histoire!

Alléluia ! Je chante à sa gloire!

Gloire ! Alléluia ! Gloire au Sauveur!

Gloire éternelle à mon Rédempteur !

Quelle assurance, je suis joyeux !

Déjà mon nom est inscrit aux cieux !

L’amour céleste remplit mon cœur

Depuis mon abandon au Sauveur !

Quelle assurance, je suis en paix !

La paix de Jésus dure à jamais !

Plein de sa bonté, de son amour,

Tout prêt pour son glorieux retour.

Source : https://lyricstranslate.com

Blessed assurance, Jesus is mine

O what a foretaste of glory divine

Heir of salvation, purchase of God

Born of His Spirit, washed in His blood.

Perfect submission, all is at rest

I in my Savior am happy and blessed

Watching and waiting, looking above

Filled with His goodness, lost in His love

Chorus

This is my story, this is my song

Praising my Savior all the day long

This is my story, this is my song

Praising my Savior all the day long

 

Perfect submission, all is at rest,

I in my Savior am happy and blest,

Watching and waiting, looking above,

Filled with His goodness, lost in His love.

Ce que dit la Bible

Voir notre article sur l’espérance vivante.

Sources externes

Articles :

En anglais

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • Image mise en avant : images sans droit modifiées – domaine public – source.
  • Extrait de la musique (pour la version audio) :
    • Blessed Assurance – words and music by Fanny Jane Crosby, Jeremy Riddle, Phoebe Knapp – Arranged by Jeremy Riddle
    • CCLI #7137670 – ©2019 Vindicate Publishing (ASCAP) (adm. at WatershedMusicPublishing.com). All rights reserved.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire