Histoire

L’histoire derrière le chant Dieu Tout Puissant


Version audio de l’article

Gemmes

Il y a un chant, magnifique, qui est considéré comme étant le deuxième le plus joué dans le monde après « Grâce Infinie » (Amazing Grace) : il s’appelle « Dieu Tout Puissant, Que tu es grand » (‘How Great Thou art’ en anglais).

Origine de ce chant

Les paroles

Ce chant vient d’un poème de neuf strophes écrit en 1885 par M. Carl Boberg, alors un jeune pasteur suédois. Son père était un charpentier. Il devint un éditeur d’un journal chrétien hebdomadaire s’intitulant « Témoins de la Vérité ».

Carl Boberg était en train de retourner chez lui avec des amis après avoir assisté à un service d’après-midi à son église. Un orage éclata, lançant des éclairs dans le ciel sous un vent qui balayait les champs de blés dans un fracassement de tonnerres. Puis, l’orage disparu pour laisser place à une pluie rafraichissante. Après le bruit réconfortant du rideau de pluie, un arc-en-ciel se déploya dans le ciel.

Lorsqu’il arriva chez lui, Carl Boberg ouvrit sa fenêtre en direction de la mer pour continuer à admirer ce qui venait de se passer et de s’imprégner de toute cette beauté. Il entendit, au loin, le chant d’une grive, puis le son des cloches de l’église qui sonnait en cette fin d’après-midi devenue si paisible.

Il prit sa plume et écrivit ce poème : Dieu Tout Puissant, Que tu es Grand.

Selon l’arrière-petit neveu de Boberg, ce poème était en fait, à l’origine, une paraphrase du Psaumes 8, utilisée par l’église souterraine de Suède vers la fin des années 1800.

La musique

Le poème fut publié le 13 mars 1886 dans un journal local. Quelques années plus tard, Carl Boberg eut la surprise, lors d’une réunion, d’entendre son poème chanté sur une adaptation de la musique d’un ancien folklore suédois – la musique que nous connaissons de nos jours. Le chant fut publié le 16 avril 1891.

Il publia plus de 60 poèmes, hymnes et chants Gospels et a collaboré avec Lina Sandell pour écrire des hymnes avec elle.


Les traductions

Ce poème et chant fut ensuite traduit en plusieurs langues et il y eu plusieurs versions des paroles.

En 1907, Manfred Von Glehn, un baptiste allemand vivant en Estonie en pays baltes, entendit ce chant lors d’un service tenu par la communauté suédoise dans cette région. Il l’apprécia tellement qu’il en traduisit les paroles en allemand « Wie Gross Bist Du ». Le chant devint rapidement populaire dans les pays alémaniques d’Europe.

En 1912, il fut traduit en russe par Ivan Prokhanov, un composeur d’hymnes connu au sein de la communauté protestante de Russie sous le nom de « Velikiy Bog ». Le chant se propagea vers l’Ukraine.

A voir aussi:  Roe v. Wade : mais qui est Jane Roe?

La version anglaise fut traduite de la version russe par le missionaire anglais Stuart K. Hine. Il y ajouta deux strophes de sa composition.

La version française fut traduite par Hector Arnéra, auteur qui a composé « Oh prends mon âme ».

Les interprétations

Ce chant eu des interprètes de renom comme : Dixie Carter, Elvis Presley, Roy Rogers…

Histoire des couplets ajoutés plus tard

Stuart Wesley Keene Hine naquit d’une famille chrétienne. Il reçut Jésus lors d’une réunion de l’Armée du Salut organisée par ses parents. Plus tard, à l’âge de 14 ans, il accepta l’appel de Dieu et prit la décision de Lui consacrer sa vie.

Ses croyances furent influencées par les enseignements de Charles Spurgeon. Vers 1930, Stuart et sa femme Edith, partirent en mission pour annoncer la Bonne Nouvelle dans l’Ouest de l’Ukraine où il entendit la version russe du chant « Dieu tout puissant… ». La beauté de ce chant les incita à l’utiliser pendant les services d’évangélisation. Inspirés par le magnifique paysage des montagnes Carpates, il commença à paraphraser quelques-uns des versets pour ajouter deux strophes en russe à la fin du poème.

Un jour, alors qu’ils venaient d’arriver à un nouveau village, ils demandèrent à leur hôte s’il y avait quelques chrétiens à l’œuvre en cet endroit. Leur hôte ne connaissait qu’un seul couple : il leur donna les instructions pour le retrouver.

Alors qu’ils étaient en train de s’approcher de cette maison, ils entendirent des voix, de plus en plus fortes, s’élever. Des voisins de cette maison, qui venaient juste d’entendre ce que Jésus avait fait pour eux à la croix selon le livre de Jean, étaient en train de donner leur vie à Jésus après avoir confessé leurs fautes. Ils étaient alors, tout heureux d’avoir trouvé cette foi, en train de chanter leur amour et reconnaissance à tue-tête !

Stuart et sa femme attendirent un peu dehors, le temps de laisser le Saint Esprit achever son travail. Stuart fut tellement bouleversé qu’il se mit à composer, dans cette attente, d’autres strophes pour exprimer sa reconnaissance.

Ces strophes devinrent un élément essentiel du 3ème couplet (« And when I think that God, His Son not sparing, Sent Him to die, I scarce can take it in…”).

Stuart et sa femme durent quitter l’Ukraine lorsque Joseph Staline provoqua une famine dévastatrice dans ce pays dans le début des années 30. Lorsqu’Hitler envahit la Tchécoslovaquie et la Pologne, les Hine durent revenir en Angleterre dans le Somerset en 1939.

Ils œuvrèrent auprès de la communauté polonaise. A la fin de la deuxième guerre mondiale, ils rendirent visite à des prisonniers russes dans le Sussex. Un correspondant pour le journal « The Web-based Assist News Service » – Mickael Ireland- assista à la scène et décrit dans un de ses articles, la rencontre de Stuart avec un de ces prisonniers. Ce dernier inspira à Stuart un quatrième et dernier couplet qu’il acheva en 1948. Ce prisonnier raconta comment il avait été séparé de sa femme vers la fin de la guerre sans l’avoir revue. Sa femme était chrétienne, mais pas lui. Depuis leur séparation, il avait donné son cœur à Jésus et aurait aimé retrouver sa femme afin de pouvoir le lui partager. Mais il dit à Stuart qu’il ne pensait pas qu’il puisse un jour retrouver sa femme sur cette Terre. Mais il avait hâte de connaître le jour, où il la retrouverait au ciel afin de pouvoir partager avec elle la vie éternelle. Stuart finit donc de compléter et de traduire ce chant en 1949. Il fut imprimé dans un magazine d’évangélisation russe reçu par les communautés dispersées aux quatre coins de la planète. Des missionnaires anglais commencèrent à faire connaître ce chant dans les anciennes colonies britanniques.

A voir aussi:  Albert Einstein

Des missionnaires, qui avaient servis dans des missions éloignées, introduisirent cet hymne aux Etats-Unis. Le soliste des campagnes de Billy Graham, George Beverly Shea, reçu une copie de cet hymne qui fut souvent utilisé lors des campagnes d’évangélisation faites à travers le monde.

Que faut-il retenir ?

Ce chant a été inspiré par la beauté de la nature…. Prenez-vous le temps de regarder ce qui se passe à côté de vous ? Prenez-vous le temps de regarder les arbres, le vent, la nature ?

Touché, Carl Boberg en fit un poème pour exprimer la gloire de Dieu qui se manifestait à travers la nature.

Plus tard, Stuart Hine ajouta des strophes pour exprimer la reconnaissance des vies touchées par la grâce de Dieu.

Que voyez-vous lorsque vous regardez la nature ?

Y voyez-vous la gloire de Dieu ?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails et les sources sont données dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

Paroles du chant

Version anglaise communément utilisée

Ecritures

  • O Lord my God! When I in awesome wonder
  • Consider all the works Thy hand hath made.
  • I see the stars, I hear the rolling thunder,
  • Thy power throughout the universe displayed.

Refrain:

  • Then sings my soul, my Saviour God, to Thee:
  • How great Thou art, how great Thou art!
  • Then sings my soul, my Saviour God, to Thee:
  • How great Thou art, how great Thou art!
  • When through the woods and forest glades I wander
  • And hear the birds sing sweetly in the trees;
  • When I look down from lofty mountain grandeur
  • And hear the brook and feel the gentle breeze:
  • And when I think that God, His Son not sparing,
  • Sent Him to die, I scarce can take it in;
  • That on the cross, my burden gladly bearing,
  • He bled and died to take away my sin:
  • When Christ shall come with shout of acclamation
  • And take me home, what joy shall fill my heart!
  • Then I shall bow in humble adoration,
  • And there proclaim, my God, how great Thou art!
  • Dieu tout puissant, quand mon cœur considère
  • Tout l’univers créé par ton pouvoir ;
  • Le ciel d’azur, les éclairs, le tonnerre,
  • Le clair matin ou les ombres du soir,
  • De tout mon être, alors, s’élève un chant :
  • Dieu tout puissant, que tu es grand !
  • De tout mon être, alors, s’élève un chant :
  • Dieu tout puissant, que tu es grand !
  • Mais quand je songe, ô sublime mystère,
  • Qu’un Dieu si grand a pu penser à moi ;
  • Que son cher fils est devenu mon frère
  • Et que je suis l’héritier du grand roi,
  • Alors mon cœur redit, la nuit, le jour :
  • Que tu es bon, ô Dieu d’amour !
  • Alors mon cœur redit, la nuit, le jour :
  • Que tu es bon, ô Dieu d’amour !
  • Quand mon sauveur, éclatant de lumière,
  • Se lèvera de son trône éternel
  • Et que, laissant les douleurs de la terre,
  • Je pourrai voir les splendeurs de son ciel,

     

  • Je redirai dans son divin séjour :
  • Rien n’est plus grand que ton amour !
  • Je redirai dans son divin séjour :
  • Rien n’est plus grand que ton amour !
  • Rien n’est plus grand que ton amour !

Sources externes

Articles :

En Français

A voir aussi:  2-La statue de Nebucadnetsar - La tête

En anglais

Vidéos à rechercher (*):

En anglais

  • YouTube – David Duerr – Hymn History How Great Though Art.

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Il faut faire une recherche dans Youtube en utilisant les informations de la section ‘Vidéos à rechercher’.
  • Image mise en avant : Carl Boberg – Wikipédia – Domaine public.
  • Dans la version audio :
    • Extrait du chant : Dieu Tout Puissant de Mario Pelchat – Les Prêtres – Agnus Dei.
    • Sons : gratuits et libres de droit venant de LaSonotheque.org.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings