Histoire

Alexandre Soljenitsyne et la Révolution Française

Les Martyrs des Carmes


Version audio de l’article non disponible

Gemmes

Alexandre Soljenitsyne fut invité le 25 septembre 1993 à faire le discours d’inauguration du Mémorial de Vendée aux Lucs-sur-Boulogne.

Il donna une autre perspective sur la Révolution Française. Voulez-vous la connaître?

 

Son discours

  1. le président du Conseil général de la Vendée, chers Vendéens,

 

Le privilège d’inaugurer un monument en l’honneur des Vendéens

Il y a deux tiers de siècle, l’enfant que j’étais lisait déjà avec admiration dans les livres les récits évoquant le

soulèvement de la Vendée, si courageux, si désespéré. Mais jamais je n’aurais pu imaginer, fût-ce en rêve, que, sur

mes vieux jours, j’aurais l’honneur inaugurer le monument en l’honneur des héros des victimes de ce soulèvement.

Vingt décennies se sont écoulées depuis : des décennies diverses selon les divers pays. Et non seulement en

France, mais aussi ailleurs, le soulèvement vendéen et sa répression sanglante ont reçu des éclairages

constamment renouvelés.

Car les événements historiques ne sont jamais compris pleinement dans l’incandescence des passions qui les accompagnent, mais à bonne distance, une fois refroidis par le temps.

Longtemps, on a refusé d’entendre et d’accepter ce qui avait été crié par la bouche de ceux qui périssaient, de ceux que l’on brûlait vifs, des paysans d’une contrée laborieuse pour lesquels la Révolution semblait avoir été faite et que cette même révolution opprima et humilia jusqu’à la dernière extrémité.

Eh bien oui, ces paysans se révoltèrent contre la Révolution.

C’est que toute révolution déchaîne chez les hommes, les instincts de la plus élémentaire barbarie, les forces opaques de l’envie, de la rapacité et de la haine, cela, les contemporains l’avaient trop bien perçu. Ils payèrent un lourd tribut à la psychose générale lorsque le fait de se comporter en homme politiquement modéré — ou même seulement de le paraître — passait déjà pour un crime.

 

La Révolution Française – un retour en arrière?

C’est le XXe siècle qui a considérablement terni, aux yeux de l’humanité, l’auréole romantique qui entourait la révolution au XVIIIe.

De demi-siècles en siècles, les hommes ont fini par se convaincre, à partir de leur propre malheur,

– que les révolutions détruisent le caractère organique de la société,

– qu’elles ruinent le cours naturel de la vie,

– qu’elles annihilent les meilleurs éléments de la population, en donnant libre champ aux pires.

 

Aucune révolution ne peut enrichir un pays, tout juste quelques débrouillards sans scrupules sont causes de morts innombrables, d’une paupérisation étendue et, dans les cas les plus graves, d’une dégradation durable de la population. 

Le mot révolution lui-même, du latin «revolvere», signifie rouler en arrière, revenir, éprouver à nouveau, rallumer. Dans le meilleur des cas, mettre sens dessus dessous. Bref, une kyrielle de significations peu enviables.

De nos jours, si de par le monde on accole au mot révolution l’épithète de « grande », on ne le fait plus qu’avec circonspection et, bien souvent, avec beaucoup d’amertume.

 

Un meilleur effet social

Désormais, nous comprenons toujours mieux que l’effet social que nous désirons si ardemment peut être obtenu par le biais d’un développement évolutif normal, avec infiniment moins de pertes, sans sauvagerie généralisée. Il faut savoir améliorer avec patience ce que nous offre chaque aujourd’hui.

Il serait bien vain d’espérer que la révolution puisse régénérer la nature humaine. C’est ce que votre révolution, et plus particulièrement la nôtre, la révolution russe, avaient tellement espéré.

La Révolution française s’est déroulée au nom d’un slogan intrinsèquement contradictoire et irréalisable : liberté, égalité, fraternité.

Mais dans la vie sociale, liberté et égalité tendent à s’exclure mutuellement, sont antagoniques l’une de l’autre !

– La liberté détruit l’égalité sociale — c’est même là un des rôles de la liberté —, tandis que

– l’égalité restreint la liberté, car, autrement, on ne saurait y atteindre.

– Quant à la fraternité, elle n’est pas de leur famille. Ce n’est qu’un aventureux ajout au slogan et ce ne sont pas des dispositions sociales qui peuvent faire la véritable fraternité. Elle est d’ordre spirituel.

Au surplus, à ce slogan ternaire, on ajoutait sur le ton de la menace : « ou la mort », ce qui en détruisait toute la signification.

Jamais, à aucun pays, je ne pourrais souhaiter de grande révolution.

 

Différences entre la Révolution Russe et la Révolution Française

Si la révolution du XVIIIe siècle n’a pas entraîné la ruine de la France, c’est uniquement parce qu’eut lieu Thermidor (1).

La révolution russe, elle, n’a pas connu de Thermidor(1) qui ait su l’arrêter. Elle a entraîné notre peuple jusqu’au bout, jusqu’au gouffre, jusqu’à l’abîme de la perdition.

Je regrette qu’il n’y ait pas ici d’orateurs qui puissent ajouter ce que l’expérience leur a appris, au fin fond de la Chine, du Cambodge, du Vietnam, nous dire quel prix ils ont payé, eux, pour la révolution.

L’expérience de la Révolution française aurait dû suffire pour que nos organisateurs rationalistes du bonheur du peuple en tirent les leçons. Mais non !

En Russie, tout s’est déroulé d’une façon pire encore et à une échelle incomparable.

De nombreux procédés cruels de la Révolution française ont été docilement appliqués sur le corps de la Russie parles communistes léniniens et par les socialistes internationalistes. Seul leur degré d’organisation et leur caractère systématique ont largement dépassé ceux des Jacobins.

Nous n’avons pas eu de Thermidor, mais — et nous pouvons en être fiers, en notre âme et conscience — nous avons eu notre Vendée. Et même plus d’une.

– Ce sont les grands soulèvements paysans, en 1920-21. J’évoquerai seulement un épisode bien connu : ces foules de paysans, armés de bâtons et de fourches, qui ont marché sur Tanbow, au son des cloches des églises avoisinantes, pour être fauchés par des mitrailleuses. Le soulèvement de Tanbow s’est maintenu pendant onze mois, bien que les communistes, en le réprimant, aient employé des chars d’assaut, des trains blindés, des avions, aient pris en otages les familles des révoltés et aient été à deux doigts d’utiliser des gaz toxiques.

– Nous avons connu aussi une résistance farouche au bolchevisme chez les Cosaques de l’Oural, du Don, étouffés dans les torrents de sang. Un véritable génocide.

 

Ce monument, témoin d’une résistance

En inaugurant aujourd’hui le mémorial de votre héroïque Vendée, ma vue se dédouble. Je vois en pensée les monuments qui vont être érigés un jour en Russie, témoins de notre résistance russe aux déferlements de la horde communiste.

Nous avons traversé ensemble avec vous le XXe siècle.

De part en part un siècle de terreur, effroyable couronnement de ce progrès auquel on avait tant rêvé au XVIIIe siècle. Aujourd’hui, je le pense, les Français seront de plus en plus nombreux à mieux comprendre, à mieux estimer, à garder avec fierté dans leur mémoire la résistance et le sacrifice de la Vendée.

 

Alexandre SOLJENITSYNE.

 

Résumé des propos d’Alexandre Soljenitsyne

 

Le feu et passions du moment ne permettent pas de comprendre un événement historique sur le coup

Lorsque l’on vit un événement historique, c’est le temps, avec le recul, qui permet d’en apprécier les conséquences. Les passions sont trop déchaînées pour voir clairement ce qui vient de se passer.

 

Le symbole des Vendéens

Soljenitsyne fut invité à faire ce discours parce que les Vendéens étaient connus pour s’être opposés à la Révolution Française. Ils en ont payé le prix  fort : ils ont été massacrés avec toute une population qui a presque été rayée d’une région de France. C’est un passage de l’histoire souvent survolé pendant les cours d’histoire.

A voir aussi:  L’étoile de Noël

 

La révolution, un recul et non une avancée

Pour Soljenitsyne  une révolution détruit les valeurs d’une société en brisant le cours de la vie et en tuant souvent les personnes qui apportaient une forte contribution à la société – laissant «libre champ aux pires».

Une révolution n’apporte pas l’abondance, mais une dégradation avec une pauvreté avérée.

 

Le mot Révolution veut dire «retour en arrière»

Le mot révolution le prouve avec l’origine de son nom: en latin «revolvere», signifie rouler en arrière, revenir, éprouver à nouveau, rallumer.

 

Le slogan de la Révolution Française n’est pas réaliste

Selon Soljenitsyne, le slogan est «intrinsèquement contradictoire et irréalisable» : liberté, égalité, fraternité.

La liberté et l’égalité sont antagoniques l’une de l’autre puisque l’égalité restreint la liberté. La Révolution a menacé de mort beaucoup de gens qui ne pensaient pas comme elle et beaucoup de gens furent décapités, souvent sur simple délation d’avoir dit quelque chose contre la Révolution, chose contraire à la fraternité.

 

Que dit la Bible?

Une Révolution : une bonne méthode?

Une Révolution est toujours sanglante. L’histoire malheureusement nous en apporte les preuves. Mais est-ce une bonne solution?

Il ne faut pas confondre une guerre et une révolution. On déclenche une guerre pour conquérir un territoire qui dévie des fois sur des massacres de peuples ennemis. On fait une révolution pour renverser un régime au pouvoir pour le remplacer par un autre. Une révolution est interne au pays. Il peut y avoir des Révolutions faites par un petit groupe et d’autres qui impliquent une population avec un impact plus ou moins grand sur les habitants du pays.

 

Lorsqu’un des fils de David chercha à le renverser, David refusa de le confronter directement avec une guerre. Il quitta Jérusalem pour éviter que sa présence amène la population à être massacrée (2). Son fils fut finalement tué par un de ses généraux (contre son avis, d’ailleurs (3)).

Le point clé est que David s’en remit à Dieu pour régler ce problème de tentative de putsch – une révolution (4).

 

2 Samuel 15 versets 25, 32

  • Le roi dit à Tsadok : « Ramène l’arche de Dieu dans la ville ! Si je trouve grâce aux yeux de l’Eternel, il me fera revenir ici et me fera revoir l’arche et son sanctuaire.

Le roi Achab et sa femme Jézabel, réputée pour sa cruauté et paganisme, furent renversés du pouvoir par Jéhu. Mais c’est Dieu qui suscita Jéhu en l’annonçant par le biais d’un prophète (10).

Il y eu d’autres rois renversés et assassinés, mais sans que Dieu soit consulté.

La Bible félicite celui qui sait se contrôler et qui ne se laisse pas dominer par le «feu» de ses passions ou de la colère.

Proverbes 14:29

  • Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, Mais celui qui est prompt à s’emporter proclame sa folie.

Ce que Dieu nous demande, c’est de Lui remettre la situation. Il suscitera les bonnes personnes tout comme il a suscité David et Jéhu et bien d’autres.

Proverbes 20 verset 22.

  • Ne dis pas: Je rendrai le mal. Espère en l’Éternel, et il te délivrera.

 

Le massacre des Vendéens

La question qu’il faut se poser : est-ce que les révolutions ont porté de bons fruits?

Les révolutionnaires en France ont certainement craint que les Vendéens se soulèvent contre eux au point d’avoir pris la décision de massacrer toute une population dans cette région. Cette peur eut de graves conséquences pour la région.

Matthieu 7 verset 17.

  • Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.

 

Le mot Révolution, un «Retour en arrière»

Il est intéressant de découvrir que le mot révolution vient du latin «revolvere» signifie «rouler en arrière» comme une dégradation.

Une anecdote dans la Bible utilise aussi cette définition de «rouler» en arrière, mais avec une connotation positive.

Le peuple d’Israël se trouva face à une sorte de passage entre le désert qu’ils venaient de quitter et l’entrée pour aller en Terre Promise. Ce lieu de passage s’appelle «Guilgal».

Guilgal en Hébreu veut dire «rouler» (en arrière).

Ce lieu pris le nom de Guilgal, parce que ce fut l’endroit où Dieu fit passer le peuple de l’esclavage de l’Égypte et de l’errance du désert à la Terre Promise en faisant deux choses:

  • En renouvelant l’alliance avec Lui en demandant à ce que tous les hommes qui n’avaient pas été circoncis pendant les quarante années de marche dans le désert (à cause d’une désobéissance) le soient.
  • En les purifiant symboliquement au moment où ils allaient traverser les eaux du Jourdain à Guilgal pour entrer en Terre Promise.

Josué 5 verset 9 :

  • L’Éternel dit à Josué: Aujourd’hui, j’ai roulé de dessus vous l’opprobre de l’Égypte. Et ce lieu fut appelé du nom de Guilgal jusqu’à ce jour.

Dieu confirme que c’est en ce lieu, à Guilgal,  que leur honte de l’esclavage et de leur désobéissance dans le désert ont été «roulées» au loin. Il voulait qu’ils entrent en Terre Promise sans avoir honte de ce qu’ils avaient été, pour commencer une nouvelle vie, «purifiés» par les eaux du Jourdain avant d’entrer.

C’est une illustration du baptême qui allait venir dans la Nouvelle Alliance (6).

 

La révolution, un recul et non une avancée

La révolution a fait beaucoup de victimes, même si, au départ, ce fut un groupe qui la déclencha. Ce massacre n’a pas aidé la situation économique – au contraire. Ce fut une des raisons qui a poussé la France à faire la guerre d’Italie : les caisses étaient vides.

La Révolution décima beaucoup de gens en France, notamment les Vendéens et aussi dans les grandes villes comme Lyon et Marseille.

La Bible dit que plus le peuple est nombreux, plus il fait la gloire du roi! C’est à l’opposé.

Proverbes 14:28

  • Quand le peuple est nombreux, c’est la gloire d’un roi; Quand le peuple manque, c’est la ruine du prince.

 

Le slogan de la Révolution Française

Liberté

Pour la Bible, la véritable liberté se trouve en Christ :

2 Corinthiens 3 verset 17.

  • Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

Egalité

La Bible  parle pas d’égalité entre TOUS les hommes au niveau social, sexe et race :

Galates 3 verset 28

  • Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

L’égalité se manifeste aussi dans le domaine de la justice :

  • Mise à disposition du salut et des bénédictions de Dieu pour QUICONQUE – sans aucune condition sauf celle d’y croire. Une égalité d’accès totale aux bénédictions!

Jean 3 verset 16.

  • Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Il semblerait qu’il n’y ait pas d’égalité au niveau du travail que l’on rend à Dieu puisqu’on le fait selon notre capacité. Mais il y a une égalité au niveau des récompenses.

  • Il est question de remettre à Dieu les «talents» que nous avons utilisés pendant notre vie selon notre capacité car nous sommes tous différents (7). Car ce que nous aurons fait pour Dieu dans notre vie sera révélé devant Lui :
A voir aussi:  Le culte de la raison sous la Révolution Française

 

1 Corinthiens 3 versets 12-13.

  • Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun.

 

  • Une égalité est mentionnée dans la parabole des ouvriers envoyés dans la vigne dans Matthieu 20 (9). Dans cette histoire, le maître embauche à différentes heures de la journée des ouvriers pour qu’ils travaillent dans sa vigne. A la fin de la journée, les premiers embauchés s’attendent à être payés plus que les derniers. Mais à leur grande surprise, le maître leur donne à tous le même salaire. Évidemment, les premiers embauchés s’en plaignent. Mais le Maître leur répond qu’Il veut être aussi bon pour les derniers que les premiers.

 

La seule fois où le mot «égalité» est mentionnée en toutes lettres, concerne les provisions de Dieu. Dieu désire que nous ayons tous ce qu’il nous faut par rapport à nos besoins. Et c’est Dieu qui pourvoit!

On peut voir le même principe s’appliquer lorsqu’Israël ramassait la manne et les cailles dans le désert (pourvus par Dieu) et qu’ils avaient toujours pile ce qu’il leur fallait même si les besoins n’étaient pas les mêmes dans chaque foyer (8). L’égalité se fait sur le principe de partage pour répondre aux besoins des uns et des autres.

 

2 Corinthiens 8 versets 13-15.

  • Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d’égalité: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu’il y ait égalité, selon qu’il est écrit: Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n’en manquait pas.

 

Fraternité

La Bible parle communion fraternelle entre les croyants. (9)

Actes 2 verset 42.

  • Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

1 Jean 3 verset 14.

  • Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.

 

Que faut-il retenir ?

Notre pays est tellement fier de sa «Révolution Française» et de l’aura qu’elle a dans le monde entier que l’on ne remet rien en cause. Il y a eu, depuis, d’autres révolutions. Mais une révolution est toujours portée par une idéologie et c’est cette dernière qui détermine les fruits qui en découlent.

On peut donc se poser deux questions:

  • Est-ce que toutes les révolutions ont porté de bons fruits?
  • Est-ce que cette révolution a honoré les idéaux qu’elle promulguait?

Je pense que l’on peut avoir de belles surprises si on étudient en profondeur la réponse à ces deux questions.

Voir aussi notre article sur  «Le massacre des Vendéens sous la Révolution».

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Références

Référence (1)

Le Thermidor est l’ancien nom donné au onzième mois du calendrier républicain français qui symbolise la fin de l’ère républicaine suite à la journée du 9 thermidor an II (27 juillet 1794), au cours de laquelle les partisans de Robespierre furent renversés.

Ce que dit la Bible

Commentaires

Écritures

 

 

Référence (2)

David choisi de fuire son fils Absalom qui voulait le renverser.

2 Samuel 15 verset 14.

David dit alors à tous ses serviteurs, qui se trouvaient avec lui à Jérusalem : « Levez-vous, prenons la fuite, car il n’y aura aucun moyen pour nous d’échapper à Absalom. Dépêchez-vous de partir ! Autrement, il ne va pas tarder à nous rattraper, et il nous précipitera dans le malheur et frappera la ville du tranchant de l’épée. »

Référence (3)

Joab, un des généraux de David, refusa d’obéir à l’ordre du Roi de ne pas tuer son fils. Il tua Absalom de sa propre main.

2 Samuel 17 verset 5, 14-15.

Le roi donna cet ordre à Joab, à Abishaï et à Ittaï : « Pour l’amour de moi, faites doucement avec le jeune Absalom ! » Tout le peuple entendit l’ordre donné par le roi à tous les chefs au sujet d’Absalom.

(…)

Joab dit : « Je ne vais pas perdre mon temps avec toi ! » Puis il prit en main trois javelots et les enfonça dans le cœur d’Absalom alors que celui-ci était encore bien vivant au milieu du térébinthe.

15Dix jeunes gens qui portaient les armes de Joab entourèrent Absalom et le frappèrent à mort.

Référence (4)

David se remit à la volonté de Dieu et adora l’Eternel sans savoir ce qu’il allait devenir, avec son fils prêt à le tuer!

2 Samuel 15 versets 25, 32

Le roi dit à Tsadok : « Ramène l’arche de Dieu dans la ville ! Si je trouve grâce aux yeux de l’Eternel, il me fera revenir ici et me fera revoir l’arche et son sanctuaire.

(…)

Lorsque David fut arrivé au sommet, il adora l’Eternel.

 

2 Samuel 16 verset 12.

Peut-être l’Eternel verra-t-il ma détresse et me fera-t-il du bien au lieu des malédictions d’aujourd’hui. »

Référence (5)

Guilgal est le lieu où Israël dû circoncire les hommes qui ne l’avaient pas été pendant les quarante ans de désert. C’est le lieu de la fin de l’opprobre (forte honte) qui est «roulée» au loin.

Josué 5 versets 5-9.

Tout ce peuple sorti d’Égypte était circoncis; mais tout le peuple né dans le désert, pendant la route, après la sortie d’Égypte, n’avait point été circoncis.

Car les enfants d’Israël avaient marché quarante ans dans le désert jusqu’à la destruction de toute la nation des hommes de guerre qui étaient sortis d’Égypte et qui n’avaient point écouté la voix de l’Éternel; l’Éternel leur jura de ne pas leur faire voir le pays qu’il avait juré à leurs pères de nous donner, pays où coulent le lait et le miel.

Ce sont leurs enfants qu’il établit à leur place; et Josué les circoncit, car ils étaient incirconcis, parce qu’on ne les avait point circoncis pendant la route.

Lorsqu’on eut achevé de circoncire toute la nation, ils restèrent à leur place dans le camp jusqu’à leur guérison.

L’Éternel dit à Josué: Aujourd’hui, j’ai roulé de dessus vous l’opprobre de l’Égypte. Et ce lieu fut appelé du nom de Guilgal jusqu’à ce jour.

Référence (6)

Le passage de Guilgal symbolise le baptême des eaux.

Romains 6 verset 4.

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

 

1 Pierre 3 verset 21.

Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ.

Référence (7)

Parabole des Talents

Matthieu 25 versets 25-30.

 Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.

Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents.

De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres.

Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte.

Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m’as remis cinq talents; voici, j’en ai gagné cinq autres.

Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.

Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m’as remis deux talents; voici, j’en ai gagné deux autres.

Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.

Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné;

j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi.

Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt.

Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.

Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Référence (8)

Israël ne manque jamais de rien dans le désert car Dieu veillait sur eux.

Exode 16 verset 18.

On mesurait ensuite avec l’omer; celui qui avait ramassé plus n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé moins n’en manquait pas. Chacun ramassait ce qu’il fallait pour sa nourriture.

Référence (9)

La parabole des ouvriers envoyés dans la vigne.

Matthieu 20 versets 1-216

Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne.

Il convint avec eux d’un denier par jour, et il les envoya à sa vigne.

Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire.

Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable.

Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même.

Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire?

Ils lui répondirent: C’est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il.

Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant: Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers.

Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier.

Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier.

En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, et dirent: Ces derniers n’ont travaillé qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur.

Il répondit à l’un d’eux: Mon ami, je ne te fais pas tort; n’es-tu pas convenu avec moi d’un denier?

Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi.

Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais œil que je sois bon? –

Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

Référence (10)

Dieu suscita Jéhu pour qu’il renverse le pouvoir du roi Achab et de sa femme Jézabel.

La prophétie se réalisa un peu plus tard : Achab et Jézabel moururent et Jéhu devint roi.

2 Rois 9 versets 6-10.

Jéhu se leva et entra dans la maison, et le jeune homme répandit l’huile sur sa tête, en lui disant: Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël: Je t’oins roi d’Israël, du peuple de l’Éternel.

Tu frapperas la maison d’Achab, ton maître, et je vengerai sur Jézabel le sang de mes serviteurs les prophètes et le sang de tous les serviteurs de l’Éternel.

Toute la maison d’Achab périra; j’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et je rendrai la maison d’Achab semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija.

 Les chiens mangeront Jézabel dans le champ de Jizreel, et il n’y aura personne pour l’enterrer. Puis le jeune homme ouvrit la porte, et s’enfuit.

 

2 Rois 9 verset 36.

Ils retournèrent l’annoncer à Jéhu, qui dit: C’est ce qu’avait déclaré l’Éternel par son serviteur Élie, le Thischbite, en disant: Les chiens mangeront la chair de Jézabel dans le camp de Jizreel;

Référence (11)

La Bible félicite celui qui sait se contrôler et qui ne se laisse pas dominer par le «feu» de ses passions ou de la colère.

Proverbes 14:29

Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, Mais celui qui est prompt à s’emporter proclame sa folie.

Proverbes 16:32

Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu’un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes.

 

Sources externes

Articles :

En Français

A voir aussi:  Un ex-nazi à la Commission Européenne - Walter Hallstein

Vidéos à rechercher (*) :

En Français

  • YouTube – Action Française – Marion Sigaut – La Révolution Française, la France et l’Histoire
  • YouTube – T h – Marion Sigaut. La Révolution française et les Lumières
  • YouTube – Marion Sigaut Officiel – Le règne de la violence, des Lumières à la Révolution
  • YouTube – Joseph Prince – Vivre sans stress

Copyright

  • Louis Segond (LSG) by Public Domain sauf si spécifié autrement.
  • (*) Les liens Youtube ne sont pas autorisés sur le texte d’un article. Vous devez rechercher la vidéo en utilisant les informations mentionnées.
  • Image mise en avant : Photo modifiée de Alexandre Soljenitsyne – By Verhoeff, Bert / Anefo – [1] Dutch National Archives, The Hague, Fotocollectie Algemeen Nederlands Persbureau (ANEFO), 1945-1989, Nummer toegang 2.24.01.05 Bestanddeelnummer 927-0019, CC0, ??commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29177274-  

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings