Fin des tempsMéditation

Ce qu’ils ont fait en temps de famine


Version audio de l’article

Gemmes

La Bible mentionne plusieurs famines et montre de quelles manières Dieu a aidé les siens pendant ces temps difficiles.

Voulez-vous en savoir plus ?

 

Table des matières

 

La famine du temps d’Abraham

Dieu se manifeste à Abram pour la première fois :

 

Genèse 12 versets 1-4.

  • L’Éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
    Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.
    Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.
    Abram partit, comme l’Éternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu’il sortit de Charan.

 

Abram obéit et parti en direction du pays montré par l’Éternel.

Il est donc dans la volonté de Dieu.

Pourtant, il va devoir traverser une famine très sévère qui l’oblige à se réfugier en Égypte.

 

Genèse 12 verset 10.

  • Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

 

On pourrait se dire qu’il y avait un loupé dans le plan de Dieu : mais Dieu ne se trompe jamais! On pourrait aussi se dire qu’Abram, en prenant son neveu Lot avec lui et en attendant que son père meurt à Paran, est arrivé au mauvais moment.

Pourtant, l’Égypte est souvent utilisée dans l’histoire d’Israël pour symboliser que l’on sort du royaume qui est sous l’emprise du diable (1) pour entrer dans celui de Dieu:

 

On le même parallèle qui se répète dans la Bible :

  • Abram sortit d’Égypte pour aller vers la Terre promise
  • Israël sortit d’Égypte avec Moïse pour aller vers la Terre promise
  • Dieu le Père fit sortir Jésus, Son fils, hors d’Égypte pour aller en Israël, la Terre promise
  • Pour le croyant, l’Égypte représente le royaume de ténèbres dont nous sortons à la nouvelle naissance pour entrer dans le royaume de Dieu.

 

Le séjour en Égypte

La femme d’Abram, Saraï, était très belle au point qu’elle attira l’attention. Sa beauté fut rapportée au Pharaon qui voulut l’ajouter à son harem, Abram n’ayant pas eu le courage de lui dire que c’était sa femme de peur d’être tué.

Pharaon fut donc généreux avec Abram qu’il pensait être le frère.

 

Genèse 12 versets 16-17.

  • Il traita bien Abram à cause d’elle; et Abram reçut des brebis, des boeufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux.
    Mais l’Éternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram.

Lorsque Dieu frappa la maison de Pharaon  de grande plaies, Pharaon réalisa la supercherie : Saraï était la femme d’Abram. Il les chassa hors du pays.

 

Malgré cette histoire où Abram cacha la vérité sur sa femme – un mensonge – il fut béni en recevant des biens du Pharaon au point que, quelques versets plus tard, sortant d’une FAMINE, il est dit :

 

Genèse 13 verset 2.

  • Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or.

 

Abram s’en sortit plus qu’honorablement!

 

La famine du temps d’Isaac

Bénéficiaire de l’alliance de son père

Après le décès de son père, Isaac se retrouva dans le pays de Guérar lorsque Dieu lui donna comme instruction de ne pas aller en Égypte, mais de rester là où il était. Dieu lui promit de le bénir «PARCE QU’» Abraham avait obéi à Sa voix. Dieu rappela à Isaac l’alliance qu’Il a avec lui à cause de son père.

 

Genèse 26 versets 2-5.

  • L’Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai.
    Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j’ai fait à Abraham, ton père.
    Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel; je donnerai à ta postérité toutes ces contrées; et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.

 

Réalisez bien que Dieu lui tient ces propos en début de famine! Il lui rappelle :

  • Qu’Il sera avec lui
  • Qu’Il le bénira
  • Qu’Il lui donne des biens ainsi qu’à sa descendance
  • Qu’il sera une bénédiction pour les autres.

 

ET TOUT CELA, EN TEMPS DE FAMINE.

 

Il sema en temps de famine

Mais Isaac ne croisa pas les bras en attendant que la bénédiction tombe du ciel. Puisque Dieu l’avait béni, il allait réussir dans ses entreprises :

 

Genèse 26 versets 12-14.

  • Isaac sema dans ce pays, et il recueillit cette année le centuple; car l’Éternel le bénit.
    Cet homme devint riche, et il alla s’enrichissant de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devint fort riche.
    Il avait des troupeaux de menu bétail et des troupeaux de gros bétail, et un grand nombre de serviteurs: aussi les Philistins lui portèrent envie.

 

La jalousie des autres

Sa prospérité fut telle que les Philistins commencèrent à devenir jaloux de lui. Pour lui faire du tord, ils comblèrent de pierre tous les puits qu’Abraham, son père, avait creusé. Le roi de Guérar vint trouver Isaac en personne pour lui demander de quitter la région car il était devenu trop puissant pour eux.

Isaac tenta de creuser d’autres puits mais les Philistins prétendirent que c’était à eux. Il dû donc s’éloigner encore et trouva un lieu où personne ne chercha querelle avec lui : à Rehoboth qui veut dire  « larges espaces ». Isaac a été mis au large. Puis il se rendit à Beer-Schéba où le Roi de Guérar vint le trouver pour faire alliance avec lui.

Beer-Schéba = « puits du serment », « puits des sept ».

Tout cela… en temps de famine !

 

La famine mondiale du temps de Joseph

Joseph, un des fils de Jacob, se trouvait en Égypte par une suite d’événements qui étaient vraiment tragiques : ses frères, jaloux qu’il soit le «chouchou» de leur père Jacob, l’avait mis au fond d’un puits puis vendu comme esclave. Il se retrouva en Égypte, esclave d’un maître égyptien. Mais la femme de ce dernier, voyant que Joseph refusait de coucher avec lui, le fit faussement accuser de tentative de viol sur elle. Il termina en prison, ne sachant pas s’il allait revoir un jour le soleil.

Ce n’est pas super comme démarrage dans la vie. Les historiens pensent que Joseph avait environ 17 ans lorsqu’il fut vendu comme esclave et qu’il sortit de prison vers l’âge de 33 ans.

Joseph avait un don que Dieu lui avait donné : celui d’interpréter les rêves des prisonniers. Deux d’entre eux lui demandèrent l’interprétation de leurs rêves qui s’avéra précise et juste. Mais le prisonnier qui retrouva sa fonction auprès de pharaon l’oublia.

Deux années passèrent.

Pharaon fit un rêve à son tour :

 

Genèse 41 versets 1-4.

  • Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.
    Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.
    Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve.
    Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s’éveilla.

 

Mais personne ne sût interpréter le rêve. C’est à ce moment-là que l’ex-prisonnier se rappela de l’interprétation que Joseph avait su donner au sien.

On fit chercher Joseph dans la précipitation. Il put donner à Pharaon la signification de ce rêve.

 

Genèse 41 versets 25-28.

  • Joseph dit à Pharaon: Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.
    Les sept vaches belles sont sept années: et les sept épis beaux sont sept années: c’est un seul songe.
    Les sept vaches décharnées et laides, qui montaient derrière les premières, sont sept années; et les sept épis vides, brûlés par le vent d’orient, seront sept années de famine.
    Ainsi, comme je viens de le dire à Pharaon, Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

 

Joseph affirme que c’est DIEU qui fait savoir à Pharaon qu’il y aura sept années d’abondance suivies par sept années de famine qui engloutiront les années d’abondance.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : Joseph fait une suggestion à Pharaon pour faire des préparations qui minimiseront les effets de la famine (2) :

Genèse 41 versets 33-35.

  • Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Égypte.
    Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Égypte pendant les sept années d’abondance.
    Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde.

 

Non seulement Dieu a envoyé un songe à Pharaon pour le prévenir de la famine PLUSIEURS ANNEES à l’avance, mais il lui a donné un homme – Joseph – capable d’avoir non seulement la solution pour minimiser les effets de la famine, mais la capacité à la gérer!

Grâce au plan de Dieu, l’Égypte servit de réserve à grain pour tous les pays alentour pendant toute la durée de la famine qui sévissait fortement.

 

Genèse 42 versets 56-57.

  • La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d’approvisionnement, et vendit du blé aux Égyptiens. La famine augmentait dans le pays d’Égypte.
    Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph; car la famine était forte dans tous les pays.

Arrivé en Égypte suite à la jalousie et trahison de ses frères, Joseph devint esclave puis fut mis injustement en prison avant d’en sortir pour se trouver directement face au Pharaon. Il se trouvait au bon endroit, au bon moment pour interpréter les rêves que Dieu avait envoyés au Pharaon. Il devint, en plus, une sorte de premier ministre qui mis en œuvre un maximum de stockage de la récolte des années d’abondance avant la famine. L’Égypte pu devenir une bénédiction en temps de famine pour les autres pays grâce à Joseph, MAIS SURTOUT DIEU!

A voir aussi:  Le jugement dernier : est-ce une chimère?

 

La famine du temps d’Elie

Le prophète Elie annonça une sécheresse qui dura trois ans au point de provoquer une famine très sévère dans le pays.  Mais Dieu prit soin de lui :

1 Rois 17 versets 1-9.

  • Élie, le Thischbite, l’un des habitants de Galaad, dit à Achab: L’Éternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur! il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole. Et la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, en ces mots:
    Pars d’ici, dirige-toi vers l’orient, et cache-toi près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain.
    Tu boiras de l’eau du torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là.
    Il partit et fit selon la parole de l’Éternel, et il alla s’établir près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain.
    Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, et du pain et de la viande le soir, et il buvait de l’eau du torrent.
    Mais au bout d’un certain temps le torrent fut à sec, car il n’était point tombé de pluie dans le pays.
    Alors la parole de l’Éternel lui fut adressée en ces mots:
    Lève-toi, va à Sarepta, qui appartient à Sidon, et demeure là. Voici, j’y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir.

 

Dieu donna des instructions au prophète pour qu’il ne meurt pas de faim :

  • Aller au torrent de Kerith pour y être nourri par des corbeaux!
  • Ensuite, d’aller à Sidon, un territoire non juif, pour y être nourrit par une veuve. En honorant le prophète en lui offrant ce qu’elle pensait être son dernier repas, elle reçut une source de provision qui dura jusqu’à la fin de la famine pour elle et son fils!

 

1 Rois 17 versets 13-15.

  • Élie lui dit: Ne crains point, rentre, fais comme tu as dit. Seulement, prépare-moi d’abord avec cela un petit gâteau, et tu me l’apporteras; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils.
    Car ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël: La farine qui est dans le pot ne manquera point et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu’au jour où l’Éternel fera tomber de la pluie sur la face du sol.
    Elle alla, et elle fit selon la parole d’Élie. Et pendant longtemps elle eut de quoi manger, elle et sa famille, aussi bien qu’Élie.

On peut lire cette histoire sans sourcilier. Pourtant, imaginez si vous étiez au milieu d’une famine et qu’un homme se dise prophète et vous demande de lui donner votre dernière subsistance. Si c’est un escroc, vous mourrez plus vite (un repas en moins), si c’est un homme de Dieu, vous serez béni comme cette femme le fut en osant lui donner son repas.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Après cet événement, son fils mourut. Mais Elie était là et le ressuscita d’entre les morts! Cette femme fut donc plus que bénie!

 

Famine du temps de David

Du temps de David, il y eut une famine. David chercha l’Éternel pour en connaître la raison.

2 Samuel 21:1-3.

  • Du temps de David, il y eut une famine qui dura trois ans. David chercha la face de l’Éternel, et l’Éternel dit: C’est à cause de Saül et de sa maison sanguinaire, c’est parce qu’il a fait périr les Gabaonites.
    Le roi appela les Gabaonites pour leur parler. -Les Gabaonites n’étaient point d’entre les enfants d’Israël, mais c’était un reste des Amoréens; les enfants d’Israël s’étaient liés envers eux par un serment, et néanmoins Saül avait voulu les frapper, dans son zèle pour les enfants d’Israël et de Juda. –

 

Dieu révéla à David pourquoi Israël était sous une malédiction qui provoquait cette famine. Il suivit les instructions de Dieu et la famine prit fin.

 

2 Samuel 21:14.

  • On enterra les os de Saül et de Jonathan, son fils, au pays de Benjamin, à Tséla, dans le sépulcre de Kis, père de Saül. Et l’on fit tout ce que le roi avait ordonné. Après cela, Dieu fut apaisé envers le pays.

 

La famine du temps de Naomi

Du temps des juges, avant qu’Israël ait son premier roi, une famille prit la décision d’immigrer dans un pays voisin pour échapper à la famine.

Ruth 1 verset 1.

  • Du temps des juges, il y eut une famine dans le pays. Un homme de Bethléhem de Juda partit, avec sa femme et ses deux fils, pour faire un séjour dans le pays de Moab.

Cette famille pensait avoir échappé au pire.

Mais voilà que le «destin» s’acharna sur eux :

Ruth 1 versets 3-5.

  • Élimélec, mari de Naomi, mourut, et elle resta avec ses deux fils.
    Ils prirent des femmes Moabites, dont l’une se nommait Orpa, et l’autre Ruth, et ils habitèrent là environ dix ans.
    Machlon et Kiljon moururent aussi tous les deux, et Naomi resta privée de ses deux fils et de son mari.

Naomi se retrouva donc veuve, privée de ses deux fils. Selon la coutume de l’époque, il y avait deux possibilités. Soit :

  • Naomi se remariait et ses belles-filles devaient attendre qu’elle ait un fils pour que l’une d’elle l’épouse et suscite une descendance qui remplace celle de son mari défunt. Mais Naomi leur dit qu’elle est désormais trop âgée pour le faire (Ruth 1:11-13). C’est ce que Juda avait proposé à sa belle-fille Tamar (Genèse 38).
  • Ses deux belles-filles retournaient dans leur famille avec l’espoir de se remarier un jour.

Devant le sort qui semblait s’acharner contre sa famille, Naomi a cru que Dieu était contre elle. Voici ce qu’elle dit en revenant dans sa ville d’origine :

 

Ruth 1 versets 20-21.

  • Elle leur dit: Ne m’appelez pas Naomi; appelez-moi Mara, car le Tout Puissant m’a remplie d’amertume.
    J’étais dans l’abondance à mon départ, et l’Éternel me ramène les mains vides. Pourquoi m’appelleriez-vous Naomi, après que l’Éternel s’est prononcé contre moi, et que le Tout Puissant m’a affligée?

Pourtant, l’histoire ne s’arrête pas là.

Elle et sa belle-fille, Ruth reviennent en Juda. Ruth se met à glaner dans un champ : c’était une manière de survivre en récoltant les rares gerbes de céréales que les serviteurs laissaient derrière eux après la récolte.

Or, ce champ appartenait à un membre aisé de la famille de Naomi qui avait le pouvoir de racheter les biens de son mari décédé.

Pour raccourcir cette magnifique histoire, Boaz fini par exercer son droit de rachat sur les biens du mari de Naomi. Il épouse Ruth pour «relever le nom du défunt» – la tradition de faire perdurer la descendance d’un homme décédé en épousant sa veuve.

Naomi comprit qu’en dépit des circonstances qui semblaient aller de mal en pis, Dieu n’avait jamais cessé d’être fidèle au point de changer la situation catastrophique vers l’autre extrême : devenir la belle-mère d’un homme riche en ayant à nouveau une descendance pour sa famille car Ruth donna naissance à un petit garçon qui devint un aïeul du roi David – et, de fait – de celui de Christ!

Dieu peut de la même manière nous sortir de toutes circonstances qui semblent être impossibles et des fois qui semblent aller contre nous !

 

La famine du temps d’Élisée

Du temps du prophète Élisée, il y eut  plusieurs miracles pendant une FAMINE :

  • Un plat qui contenait un poison devint comestible et non toxique.
  • Il y eut une multiplication de nourriture pour CENT personnes.

 

2 Rois 4 versets 38-44.

  • Élisée revint à Guilgal, et il y avait une famine dans le pays. Comme les fils des prophètes étaient assis devant lui, il dit à son serviteur: Mets le grand pot, et fais cuire un potage pour les fils des prophètes.
    L’un d’eux sortit dans les champs pour cueillir des herbes; il trouva de la vigne sauvage et il y cueillit des coloquintes sauvages, plein son vêtement. Quand il rentra, il les coupa en morceaux dans le pot où était le potage, car on ne les connaissait pas.
    On servit à manger à ces hommes; mais dès qu’ils eurent mangé du potage, ils s’écrièrent: La mort est dans le pot, homme de Dieu! Et ils ne purent manger.
    Élisée dit: Prenez de la farine. Il en jeta dans le pot, et dit: Sers à ces gens, et qu’ils mangent. Et il n’y avait plus rien de mauvais dans le pot.
    Un homme arriva de Baal Schalischa. Il apporta du pain des prémices à l’homme de Dieu, vingt pains d’orge, et des épis nouveaux dans son sac. Élisée dit: Donne à ces gens, et qu’ils mangent.
    Son serviteur répondit: Comment pourrais-je en donner à cent personnes? Mais Élisée dit: Donne à ces gens, et qu’ils Il mit alors les pains devant eux; et ils mangèrent et en eurent de reste, selon la parole de l’Éternel.

Dieu peut multiplier le peu que vous avez!

 

La famine du temps du roi d’Israël (livre 2 Rois)

Du temps du roi d’Israël (livre 2 Rois), il y eut une famine effroyable : non seulement la moindre nourriture valait littéralement une fortune, mais pire encore : une femme vint trouver le roi pour lui demander de régler un litige entre elle et sa voisine. Elles avaient conclus un accord : celui de manger le fils de l’une pour survivre, ce qu’elles firent. Sauf que la voisine cacha le sien pour éviter qu’il ne périsse à son tour!

 

2 Rois 6 versets 25, 29,33.

  • Il y eut une grande famine dans Samarie; et ils la serrèrent tellement qu’une tête d’âne valait quatre-vingts sicles d’argent, et le quart d’un kab de fiente de pigeon cinq sicles d’argent.
    (…)
    Nous avons fait cuire mon fils, et nous l’avons mangé. Et le jour suivant, je lui ai dit: Donne ton fils, et nous le mangerons. Mais elle a caché son fils.
    (…)
    Il leur parlait encore, et déjà le messager était descendu vers lui, et disait: Voici, ce mal vient de l’Éternel; qu’ai-je à espérer encore de l’Éternel?

Les gens étaient poussé à la dernière extrémité : beaucoup de monde en voulait à Dieu et son prophète, les tenant pour responsables de la famine. Pourtant, Elie dira au roi ce qu’il en est vraiment :

1 Rois 18 verset 18.

  • Élie répondit: Je ne trouble point Israël; c’est toi, au contraire, et la maison de ton père, puisque vous avez abandonné les commandements de l’Éternel et que tu es allé après les Baals.

En gros «Oh roi, tu adores des idoles et quand cela va mal, tu accuses Dieu que tu n’adores pas?». Mais Dieu, dans Sa bonté, annonça le salut par la bouche de Son prophète :

A voir aussi:  Le mystère caché dans la Matza

2 Rois 7 verset 1.

  • Élisée dit: Écoutez la parole de l’Éternel! Ainsi parle l’Éternel: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie.

Comment, du jour au lendemain, toute une ville pouvait être nourrie alors que la détresse les avait poussés à manger de la chair humaine?

Dieu utilisa des lépreux, ceux dont personne ne veut à cause de leur maladie et au bas de l’échelle sociale. Ces lépreux se dirent qu’ils n’avaient plus rien à perdre et qu’il valait mieux tenter de se rendre à l’ennemi qui allait peut-être les laisser en vie plutôt qu’une mort certaine en restant dans la ville encerclée et affamée.

Alors, ils sortirent hors de la ville. Et là, stupéfaction : personne! Pas un ennemi à l’horizon! Encore mieux : ils ont tout laissé sur place! Victuailles, vêtements, bijoux…

Que s’était-il passé?

2 Rois 7 versets 6-7.

  • Le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d’une grande armée, et ils s’étaient dit l’un à l’autre: Voici, le roi d’Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois des Égyptiens pour venir nous attaquer.
    Et ils se levèrent et prirent la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu’il était, et ils s’enfuirent pour sauver leur vie.

Les lépreux finirent par annoncer la bonne nouvelle à toute la ville qui se rua dehors pour chercher le butin et la nourriture. Le garde qui se tenait devant le roi et qui s’était moqué du prophète lorsqu’il avait prophétisé ce salut mourut piétiné par la foule.

Dieu  peut faire un miracle du jour au lendemain !

 

La famine du temps des Actes des Apôtres

Une autre famine mondiale.

Actes 11 verset 28.

  • L’un deux, nommé Agabus, se leva, et annonça par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude.

Et que firent les croyants? Nous avons la réponse :

Actes 11 versets 29-30.

  • Les disciples résolurent d’envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée.

Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul.

Les disciples prirent une RESOLUTION d’envoyer de l’aide financière aux autres frères!

Ils ont appliqué cette règle :

2 Corinthiens 8 versets 13-15.

  • Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d’égalité: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en sorte qu’il y ait égalité, selon qu’il est écrit: Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n’en manquait pas.

 

Dieu désire que nous soyons généreux, même en temps de famine. Il veillera sur vous en retour :

Luc 6 verset 38.

  • Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

 

Les promesses de Dieu pendant un temps de famine

En voici quelques-unes, sachant que la liste n’est pas exhaustive !

Job 5 verset 20.

  • Il te sauvera de la mort pendant la famine, Et des coups du glaive pendant la guerre.

Job 5 verset 22.

  • Tu te riras de la dévastation comme de la famine, Et tu n’auras pas à redouter les bêtes de la terre;

Psaumes 33 versets 18-20.

  • Voici, l’oeil de l’Éternel est sur ceux qui le craignent, Sur ceux qui espèrent en sa bonté,
    Afin d’arracher leur âme à la mort Et de les faire vivre au milieu de la famine.
    Notre âme espère en l’Éternel; Il est notre secours et notre bouclier.

Psaumes 37 versets 18-19.

  • L’Éternel connaît les jours des hommes intègres, Et leur héritage dure à jamais.
    Ils ne sont pas confondus au temps du malheur, Et ils sont rassasiés aux jours de la famine.

Psaumes 23 – la promesse que Dieu est notre berger qui veille à ce que nous manquions de RIEN

  • L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
    Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
    Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
    Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
    Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde.
    Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Éternel Jusqu’à la fin de mes jours.

Psaumes 91 – la protection de Dieu dans des temps difficiles

  • Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.
    Je dis à l’Éternel: Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie!
    Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses ravages.
    Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes;
    Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.
    Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,
    Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi.
    Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint;
    De tes yeux seulement tu regarderas, Et tu verras la rétribution des méchants.
    Car tu es mon refuge, ô Éternel! Tu fais du Très Haut ta retraite.
    Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.
    Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies;
    Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
    Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon.
    Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom.
    Il m’invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai.
    Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut.

 

La famine, une marque de la fin des temps

Nous vivons la période de la fin des temps. Jésus indiqua quels signes arriveraient avant Son retour à la fin des temps :

Marc 13 verset 8.

  • Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines. Ce ne sera que le commencement des douleurs.

Apocalypse 6 verset 8.

  • Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

 

La famine du fils prodigue

Jésus donna la parabole du fils prodigue (4). Un des deux fils dilapida l’héritage que son père lui avait donné en futilités et il eut honte de revenir mais le fit parce qu’il manquait de tout en temps de famine. Pourtant, son père l’accueilli à bras ouvert. Ce fils symbolise tout ceux qui sont dans le manque, affamé et qui ont subi les revers de la vie et qui reviennent vers Dieu qui les accueille à bras ouverts  pour en faire Ses fils. Il leur redonne la dignité de Fils et pourvoit à leur besoin en leur remettant la bague qui correspond à la carte de crédit de l’époque! Même si on revient à dieu avec des motifs égoïstes (la faim), Dieu ne fait aucun reproche et nous accueille tel que nous sommes!

Voir l’article et vidéo sur «L’histoire d’un père et de ses deux fils» sur la parabole du fils prodigue.

 

Petite synthèse

Dieu n’applique pas toujours la même «recette» pour une situation similaire.

Dieu a donné lors de chaque famine, des instructions différentes :

  • Abram : Dieu lui demanda de quitter son pays, sa famille et le fit aller en Égypte pendant la famine. Il prospéra pendant son séjour là-bas bien qu’il en fut chassé à cause de l’histoire avec Saraï, sa femme.
  • Isaac: Dieu lui fit clairement comprendre qu’il bénéficiait de l’alliance entre son père et Lui. Il lui demanda spécifiquement de ne pas aller en Égypte, mais de rester dans le pays de Guérar bien qu’il ait eu des problèmes avec la jalousie des habitants qui l’obligèrent à s’éloigner. Tout comme son père, il prospéra pendant le temps de famine et sema dans le but de récolter et il l’eut au centuple.
  • Joseph arriva en Égypte avant la famine et devint l’instrument de Dieu pour le prévenir de la famine qui arrivait. Il fut en charge de stocker les provisions de plusieurs années d’abondance et de gérer la distribution de nourriture pendant la famine.
  • Elie: Dieu l’utilisa pour avertir Israël, alors dans l’idôlatrie, qu’il y aurait des années de sécheresse et donc de famine. Dieu prit soin du prophète et lui donna des instructions pour qu’il ait toujours de quoi être nourri. La veuve que Dieu utilisa pour s’occuper de lui vit son huile et sa farine être constamment multipliés jusqu’à la fin de la famine.
  • David vit que son pays subissait une forte sécheresse amenant la famine. Il chercha Dieu pour savoir pourquoi. Il régla le problème et la famine cessa.
  • Elisée était invité par une centaine de prophètes qui firent un plat avec un ingrédient toxique. Mais Dieu lui donna des instructions pour rendre le plat mangeable sans danger. Puis il y eut une multiplication de nourriture pour nourrir tout le monde.
  • Elie et le roi d’Israël alors qu’ils étaient assiégés par des ennemis traversaient une famine si sévère que des femmes prirent la décision de manger leurs enfants. Le prophète eut une parole comme quoi le lendemain la famine cesserait. Et c’est ce qui arriva.
  • Il y eut une famine mentionnée du temps des apôtres annoncée à l’avance par un prophète : les croyants, au lieu de garder leur argent, décidèrent de l’envoyer à ceux qui allaient en avoir besoin, appliquant la règle d’égalité entre croyants et sachant que Dieu allait les bénir en retour.

Que faut-il retenir ?

Il faut être à l’écoute de Dieu pour suivre Ses instructions.

A voir aussi:  Vision pour les perdus de William Booth

Jésus a mis l’accent sur chercher le royaume de Dieu et Sa justice EN PREMIER avec l’assurance que toutes choses seraient AJOUTEES par-dessus.

Dieu n’est pas l’auteur de destructions comme la famine, mais Il cherche, au contraire, à venir à notre aide.

Jean 10 verset 10, Jésus a dit :

  • Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

Il désire être votre Bon Berger. Il est le même aujourd’hui.

Allez-vous Le laisser devenir le berger de votre vie?

 

Vous avez aimé cet article ?

Ne pas hésiter à laisser un commentaire, vous abonner pour recevoir une notification lorsqu’il y a un nouvel article, de partager sur les réseaux sociaux…

 

Plus de détails, sources et références sont donnés dans la section ci-dessous « En savoir plus… ».

 

Ce que dit la Bible

Commentaires

Écritures

Référence (1)

Dieu sortit Israël et Son fils d’Egypte

Le croyant qui accepte Jésus sort du royaume des ténèbres pour aller dans le royaume de Jésus.

 

Osée 11 verset 1.

Quand Israël était jeune, je l’aimais, Et j’appelai mon fils hors d’Égypte.

 

Matthieu 2 verset 15.

Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: J’ai appelé mon fils hors d’Égypte.

 

Colossiens 1 versets 12-14.

Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

Dieu, Jésus, le Saint Esprit, sont les mêmes aujourd’hui et pour l’éternité.

Hébreux 13 verset 8.

Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.

 

La famine du temps d’Isaac – l’alliance avec Dieu

Genèse 26 versets 1-6.

Il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui eut lieu du temps d’Abraham; et Isaac alla vers Abimélec, roi des Philistins, à Guérar.

L’Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai.

 Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j’ai fait à Abraham, ton père.

Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel; je donnerai à ta postérité toutes ces contrées; et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois.

 

Et Isaac resta à Guérar.

 

La famine du temps d’Isaac – Les philistins jaloux de sa prospérité

Genèse 26 versets 15-17.

Tous les puits qu’avaient creusés les serviteurs de son père, du temps d’Abraham, son père, les Philistins les comblèrent et les remplirent de poussière.

Et Abimélec dit à Isaac: Va-t-en de chez nous, car tu es beaucoup plus puissant que nous.

 Isaac partit de là, et campa dans la vallée de Guérar, où il s’établit.

La famine du temps d’Isaac – Isaac obligé de s’éloigner de Guérar à cause de la jalousie des Philistins, mais il trouve enfin un endroit où il est en paix où même le Roi Guérar, qui l’a chassé de chez lui, vient le trouver pour faire alliance avec lui.

Genèse 26 versets 23-29.

Il se transporta de là, et creusa un autre puits, pour lequel on ne chercha pas querelle; et il l’appela Rehoboth, car, dit-il, l’Éternel nous a maintenant mis au large, et nous prospérerons dans le pays.

Il remonta de là à Beer Schéba.

L’Éternel lui apparut dans la nuit, et dit: Je suis le Dieu d’Abraham, ton père; ne crains point, car je suis avec toi; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, à cause d’Abraham, mon serviteur.

 Il bâtit là un autel, invoqua le nom de l’Éternel, et y dressa sa tente. Et les serviteurs d’Isaac y creusèrent un puits.

Abimélec vint de Guérar auprès de lui, avec Ahuzath, son ami, et Picol, chef de son armée.

Isaac leur dit: Pourquoi venez-vous vers moi, puisque vous me haïssez et que vous m’avez renvoyé de chez vous?

Ils répondirent: Nous voyons que l’Éternel est avec toi. C’est pourquoi nous disons: Qu’il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et que nous fassions alliance avec toi!

Jure que tu ne nous feras aucun mal, de même que nous ne t’avons point maltraité, que nous t’avons fait seulement du bien, et que nous t’avons laissé partir en paix. Tu es maintenant béni de l’Éternel.

Référence (2)

La famine du temps de Joseph

Genèse 41 versets 33-41.

Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Égypte.

Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Égypte pendant les sept années d’abondance.

Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde.

Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d’Égypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.

Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.

Et Pharaon dit à ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu?

Et Pharaon dit à Joseph: Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

Je t’établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m’élèvera au-dessus de toi.

Pharaon dit à Joseph: Vois, je te donne le commandement de tout le pays d’Égypte.

Référence (3)

La famine du temps de 2 Rois

Les effets de la famine sur la population.

2 Rois 6 versets 25, 29.

Il y eut une grande famine dans Samarie; et ils la serrèrent tellement qu’une tête d’âne valait quatre-vingts sicles d’argent, et le quart d’un kab de fiente de pigeon cinq sicles d’argent.

(…)

Nous avons fait cuire mon fils, et nous l’avons mangé. Et le jour suivant, je lui ai dit: Donne ton fils, et nous le mangerons. Mais elle a caché son fils.

 

2 Rois 7 versets 1-4.

Élisée dit: Écoutez la parole de l’Éternel! Ainsi parle l’Éternel: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie.

L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu: Quand l’Éternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle? Et Élisée dit: Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point.

 Il y avait à l’entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l’un à l’autre: Quoi! resterons-nous ici jusqu’à ce que nous mourions?

Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons et s’ils nous font mourir, nous mourrons.

Référence (4)

La parabole du fils prodigue

Luc 15 versets 11-32.

Il dit encore: Un homme avait deux fils.

Le plus jeune dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien.

Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche.

Lorsqu’il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.

Il alla se mettre au service d’un des habitants du pays, qui l’envoya dans ses champs garder les pourceaux.

Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait.

Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!

Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires.

Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.

Le fils lui dit: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.

Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.

Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.

Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était.

Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras.

Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d’entrer.

Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d’années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis.

Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras!

Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi; mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.

 

 

Sources externes

Copyright

  • Louis Segond (LSG) «by Public Domain» sauf si spécifié autrement.
  • Image mise en avant : dessin personnel.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://k-dit-la-bible.com. Je suis un particulier qui habite en Auvergne en France. Voir la section « Objectif de ce site et qui suis-je? » pour un complément d’information.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Vérification et publication des commentaires

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication (à caractère indésirable ou ne correspondant pas à l’objet du site).

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Nous faisons des statistiques et mesures d’audience en interne (non publiées sur le site). Nous affichons seulement les statistiques classiques d’un site web : le nombre de vues sur les pages et le nombre de visites sur le site.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Nous ne faisons aucun commerce ni échange de données personnelles.

Durées de stockage de vos données

Les commentaires

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables. Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne répondent pas à nos critères de publication. Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur/trice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations. A venir : Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Droits d'auteur

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. Certains visuels d'illustration de ce site sont propriété de l’auteur de ce site ou acheté à des tiers. Les droits d'utilisation, de reproduction et de diffusion sont strictement réservés à la communication de ce site. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique quel qu'il soit est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes :
  •     Gratuité de la diffusion,
  •     Respect de l'intégrité des documents reproduits : pas de modification ni altération d'aucune sorte,
  •     Citation claire et lisible de la source, par exemple, sous la forme suivante « Ce document provient du site Internet K Dit la Bible https://www.k-dit-la-bible.com Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités. »
Pour d'autres utilisations, veuillez contacter le responsable du site. Les marques citées ou sources sur ce site sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires.

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter à cette adresse email : contact@k-dit-la-bible.com pour toute demande ou question. Nous vous remercions !

Mentions de Copyright

Les mentions de Copyright de chaque image(s) utilisée(s) sont indiquées par chaque article qui les utilise. La musique utilisée dans les versions audio des articles (mp3) et des vidéos hébergées par ce site a été acquise (achat) et est sous licence.  Source:  Envato - Purchase of "Adventure Cinematic” by Music Aura.
Save settings
Cookies settings